DGTL Barcelona : rendez-vous ce week end

DGTL Barcelona : rendez-vous ce week end

Ce week-end, direction Barcelone pour la 3ème édition du DGTL version espagnole. Focus sur nos coups de coeur.

Vendredi 11 et samedi 12 août, le Parc del Forum accueillera une nouvelle fois la crème des artistes électro internationaux pour deux jours placés sous le signe de la musique et du soleil. Pour ne citer que quelques noms de la programmation, dont les derniers artistes ont été annoncés il y a quelques semaines, rappelons que l’on retrouve Jeff Mills, Maceo Plex, Marcel Dettmann, Âme, Derrick May ou encore Recondite parmi les têtes d’affiche. 

Comme le coeur de la rédaction penche côté techno, un focus sur les artistes que l’on ne loupera pas ce week-end s’imposait. 

MATRIXXMAN

L’américain, Charles M. Duff de son vrai nom, a fait sa place dans le monde de la techno sombre et froide depuis quelques années avec des EP parus notamment sur Dekmantel et un LP sur Ghostly International. Nous l’avions découvert sur la petite scène du Club au cours d’un Peacock Society et avions été happés par la puissance de son set. Autant dire que nous avons hâte de le revoir à l’oeuvre.

MARCEL DETTMANN

Valeur sûre de la techno, l’allemand est un habitué des festivals et il en devient même étonnant de ne pas le voir sur un lineup. Fidèle au poste, il revient au Parc del Forum mais cette fois sans son acolyte Ben Klock, avec qui il a récemment produit « Phantom Studies », un EP paru sur Ostgut Ton. Bien que le voir sur scène soit devenu une habitude, on s’en lasse difficilement tant ses sets sont efficaces. Nous irons forcément jeter une oreille à sa prestation, programmée en closing de la première soirée, histoire de voir si il nous embarque plus loin qu’au Peacock Society début juillet, où, chose rare, il nous avait un peu laissé sur notre faim. 

KÖLSCH B2B MICHAEL MAYER 

Les deux producteurs et amis ont déjà collaboré ensemble pour la création des titres « Dogma 1 » & « Dogma 2 » parus l’an dernier sur le nouveau label de Kölsch, Ipso. L’alliance de ce dernier et de Michael Mayer, le boss du label Kompakt, sur la scène du DGTL Barcelona, s’annonce alors des plus intéressantes. Cela promet un très beau moment. 

RECONDITE

Sur scène le second soir, l’allemand Recondite qui oscille entre EP et LP publiés entre autres sur Dystopian, Innversions, Gosthly International, Hotflush Recordings ou Acid Test, se produira en live. La richesse de ses créations et le large panel de styles qu’il explore confère à sa musique un univers marqué et une dimension intéressante, voire intrigante. Le souvenir laissé par son live lors du Peacock Society édition 2016, nous conforte dans l’idée qu’il est clairement un des artistes qui nous fait nous envoler pour Barcelone.

AMELIE LENS

La jeune belge s’est fait en très peu temps une jolie place sur la scène techno internationale et partage désormais l’affiche avec des artistes reconnus. Après des productions sorties sur Lyase Recording et Second State, crée par le duo Pan-Pot, elle a publié il y a quelques mois, toujours sur ce dernier label, « Contradiction », un EP de 3 titres. Avec une alliance de techno dure et de vocals, Amelie Lens impose un style fort qui promet une belle évolution. 

KARENN

Ce duo né de la réunion de Blawan et Pariah est à nos yeux, et surtout à nos oreilles, un des immanquables du lineup de cette édition. Enveloppante et pointue, leur techno est magnifiée par d’excellentes prestations à quatre mains. Connus pour des live d’anthologie, on se souvient de leurs Boiler Room londoniennes, les deux producteurs anglais offriront à coup sûr une puissante plongée d’1h30 dans leur univers sombre et complexe. 

Au delà des coups de coeur de la rédaction, le lineup dans son intégralité est plus qu’alléchant et l’annonce de la timetable ne facilite pas la tâche. Avec quatre scènes par soir et une cinquantaine d’artistes au total, il va falloir faire choix.

DGTL Barcelona timetable

La force du DGTL est incontestablement de ne pas se contenter de proposer un festival musical mais un événement complet et original sur tous les plans. Toujours dans une logique d’innovation au fil des années, on retrouvera le DGTL Revolution Program qui a pour but d’être respectueux de l’environnement ainsi que 100% végétarien et le DGTL Art Program qui expose une sélection de jeunes artistes. Pour prolonger les deux soirées au Forum, les plus motivés pourront compter sur les traditionnelles after parties au club Nitsa et le DGTL in The Park, le dimanche après-midi.

Si vous cédez à la tentation d’ici ce week end, les pass deux jours sont épuisés mais il reste encore des billets à la journée. En attendant, on vous laisse avec nos jolis souvenirs de l’édition 2016. 


DGTL BARCELONA 2016 by Ludivine Pellissier on Exposure

———

Vous êtes fan d’électro ? Suivez la page Justfocus on Electro

Laissez votre commentaire