Depeche Mode à Bercy

Depeche Mode à Bercy

Plus de trente ans de carrière et toujours aussi en forme ! Depeche Mode a encore fait mouche et a réjoui ses fans à Bercy la nuit dernière. Un concert complet où l’enthousiasme et la ferveur étaient palpables. 

C’est dans une salle pleine à craquer que le groupe mythique des années 80 s’est produit. Une ambiance plutôt calme au départ qui a commencé à s’éveiller avec l’arrivée de Dave Gahan. Le charismatique chanteur commence le concert avec Welcome to my world, une jolie manière de souhaiter la bienvenue à tous. Au bout de la première chanson, il fait tomber la veste et son célèbre petit déhanchement attise le public. Dans la fosse, la température monte progressivement au fil des classiques : Walking in my shoes, Black celebration, Policy of Truth… Un interlude plus calme sur un concert qui met du temps à partir. Martin Lee Gore prend le relais au chant et propose deux morceaux en acoustique. Lorsque la chanson But not Tonight se termine, c’est tout Bercy qui reprend en cœur les dernières notes, comme un écho. Un sublime moment de douceur et de partage. Le calme… avant la tempête !

Dave Gahan revient sur scène et le groupe lance Enjoy the Silence pour que Bercy s’enflamme. Dès cet instant, les tubes s’enchaînent. C’est le début d’une grande messe prononcée et dirigée par Gahan qui se déchaîne sur scène. Il est à fond et fait vibrer le palais omnisports. Ses attitudes de diva, sa sensualité exacerbée  font chavirer tous les cœurs. Il tourbillonne, fait tourner le micro autour de son corps, fait du pole dance sur son pied de micro. Son timbre de voix reconnaissable entre tous, à la fois grave, rauque et profond, sera malgré tout parsemé de quelques fausses notes, mais globalement, il assure ! C’est lui qui mène la danse et le public le suit : sublime dévotion lorsque tout Bercy agite les bras telle une vague humaine.

Andrew Fletcher, quant à lui, est le plus immobile. Derrière ses claviers, qu’il touche à peine, il ne fait que lever les bras, tel un gourou incitant les gens à applaudir, frapper dans leurs mains… Peu expressif derrière ses lunettes noires, il incarne peut être à lui tout seul, la rigueur de la musique des années 80.

Un concert mémorable, nostalgique et parfaitement orchestré, mais qui a mis du temps à démarrer. Ce concert est indéniablement du fan service à l’écoute de la setlist et en regardant l’âge moyen du public. On peut limite se demander pourquoi la tournée porte le nom de leur dernier opus « Delta Machine », étant donné le peu de morceaux interprétés durant le show. On peut regretter de ne pas avoir un aperçu plus large de leur répertoire, mais à la réflexion, soyons honnêtes, un concert de Depeche Mode sans les classiques des années 80 rendrait la chose moins attrayante. On peut cependant souligner une volonté de revisiter leurs chansons : un peu plus électro, des intros plus longue (sur Personal Jesus notamment). Pour le reste, un très beau jeu de lumière et quelques clip vidéo venant illustrer le tout.

Le groupe montre que malgré l’âge, Depeche Mode n’a pas perdu de sa superbe, et leurs fans leur sont toujours fidèles. On les sent posés et sûrs d’eux, mais pas de prétention ; juste le plaisir de partager encore et toujours leur musique et de chanter inlassablement leurs tubes qui ne cessent de nous trotter dans la tête.

[box_dark]Setlist du Delta Machine Tour :

Welcome to My World
Angel
Walking in My Shoes
Precious
Black Celebration
Should Be Higher
Policy of Truth
Slow (version acoustique par Martin)
But Not Tonight (version acoustique par Martin)
Heaven
Behind the Wheel
A Pain That I’m Used To
A Question of Time
Enjoy the Silence
Personal Jesus
Shake the Disease (version acoustique par Martin)
Halo
Just Can’t Get Enough
I Feel You
Never Let Me Down Again[/box_dark]

En petit bonus, un extrait du concert, filmé par mes soins, histoire de vous restituer ce concert incroyable :

Pour les plus grands fans, vous pouvez jeter un coup d’oeil sur le forum Depeche Mode, partager vos photos et vidéos, et donner aussi vos impressions du concert:
http://forum.modecelebration.com

1 Comment on this Post

  1. Encore une fois bravo pour ton joli papier et les références musicales

    Répondre

Laissez votre commentaire