J-Rock à la Tokyo Crazy Kawaï

J-Rock à la Tokyo Crazy Kawaï

Dimanche dernier se produisaient 2 noms du Rock japonais très attendus en France : Spyair et Anna Tsuchiya. Si la J-rock ne vous est pas encore familière, voilà de quoi la découvrir.

Spyair est un groupe de 4 garçons dans le vent venu de Nagoya. Au chant, Ike dont le charisme a déjà fait fondre les petites françaises ; Uz à la guitare dont les attaques font bondir le public ; Momiken, avec son maquillage mystérieux et enfin Kenta à la batterie. Fondé en 2005, le groupe ne sort pourtant un premier album qu’en 2011 et entre très rapidement dans le top 10. En 2012, un de leur single est utilisé comme chanson titre de « The amazing Spiderman » au Japon. Dès lors, leur carrière prend un nouvel essor. En 2013, leur premier single devient immédiatement un succès et leur dernier album, « Million », dans les bacs depuis le mois d’août, a tout de suite fait l’unanimité. Aujourd’hui, ils font partie des groupes de rock les plus en vue au Japon.

Lorsqu’on leur demande quelle est leur source d’inspiration, ils répondent très spontanément Linkin Park et on les sent très inspirés en effet de groupes rock de la scène US. Le groupe a aussi envie de venir plus souvent en France et aimerait avoir l’occasion de travailler avec des artistes français comme Pleymo.

C’est donc à la Tokyo Crazy Kawaï qu’on a pu les voir sur scène et pour la première fois en France. Un show propre et dynamique, avec un set équilibré, spécialement choisi pour le public français. Ce dernier, enthousiaste, avait apparemment révisé son japonais pour l’occasion et connaissait une partie des paroles. C’est donc une réussite pour ce groupe dont la réputation grimpe progressivement et la carrière internationale débute.

On peut noter qu’en France c’est souvent grâce aux animes que les groupes ou chanteurs nous parviennent. Si c’est le cas pour Spyair avec un morceau pour la série « Bleach », c’est aussi vrai pour Anna Tsuchiya qui a prêté sa voix au personnage de « Nana » dans le manga du même nom, chanteuse du groupe de rock Blast.

Mannequin lors de son adolescence avant de se lancer dans la musique à 18 ans, Anna Tsuchiya se fait connaître avant tout comme actrice dans le film « Kamikaze Girls » pour lequel elle recevra quelques prix dont l’Academy Prize japonais du meilleur espoir féminin. Depuis cette expérience, elle continue de se faire solliciter de temps à autre pour des rôles dans des séries ou des films. En 2005, elle décide réellement de commencer une carrière de chanteuse J-rock. Un de ses morceaux servira d’ailleurs de générique japonais à la série américaine Tru Calling.

C’est un an plus tard qu’elle sera choisie pour la voix de Nana profitant ainsi de sa nouvelle notoriété pour faire connaître sa musique à travers son premier album : Strip Me. Il se classera très vite dans les meilleures ventes au Japon. Cette même année, elle vient en France pour la première fois à l’occasion de la Japan Expo 2006. Bien qu’elle n’ait pas sorti d’album depuis 2010, elle a annoncé récemment être sur un nouveau projet dont la date de sortie n’a pas encore été dévoilée. Parmi ses influences, elle cite volontiers Pink, Cindy lauper et Creed.

Aujourd’hui, son succès l’a transformée et c’est une chanteuse mûre et sûre d’elle qu’on a pu voir se produire sur la scène de Tokyo Crazy Kawaï. Son set était rempli d’énergie et d’émotion grâce à son timbre de voix juste et plein d’entrain.

Ces 2 concerts étaient particulièrement plaisants en raison de leur bonne ambiance. Il ne me reste plus qu’à vous recommander de jeter une oreille et de vous laisser séduire par le rock venu du pays du soleil levant.

Leave a Comment