BNK Closing Party le 28 juillet : lieu inconnu, techno garantie

BNK Closing Party le 28 juillet : lieu inconnu, techno garantie

Née au premier semestre 2016, l’association BNK s’active pour promouvoir la musique électronique et organiser des soirées techno dans des lieux hors normes. Elle est parvenue à se faire une place au sein de la scène parisienne, comme en témoigne l’organisation et l’affiche le 28 juillet, pour clôturer la saison 2016-2017, d’une soirée dans un lieu encore tenu secret. Et c’est VJ Heymes qui assurera la performance visuelle. Save the date !

 

Perc…

C’est Ali Wells, connu sous le pseudonyme de Perc, qui sera appelé au secours par BNK afin d’ouvrir la soirée pour pallier l’absence de Juan Atkins. Ce dernier, figure historique de la techno de Détroit initialement annoncé, ayant dû annuler sa venue au dernier moment. Créateur de son propre label Perc Trax, Perc donne à entendre une techno industrielle, agressive et glaçante de sons métalliques, de cliquetis et de cisaillements, ode (peut-être) au déclin industriel de sa Grande-Bretagne natale. On pourra écouter, sur la page Sound Cloud du label, un extrait de son dernier album Bitter Music, pour s’en faire une idée, où en passer par là pour une vidéo qui laisse apercevoir un message plus politique :

 

…& more ! (Thomas P. Heckmann, Cardopusher, Darzack, Soulstorm)

Lui succédera Thomas P. Heckmann. L’allemand, créateur du label Trope Recordings, figure de la techno allemande contemporaine, a touché à plusieurs types de musique électronique (Electronic Body Music (EBM), associé à la new wave, electro pop riche en synthétiseur, musique industrielle) pour se diriger vers la new acid et la techno. Et ça peut donner ça !

Ce sera ensuite au tour de Cardopusher. Ce Vénézuélien très versatile a signé avec le label Boys Noize pour ramener dernièrement dans sa production les sonorités du séquenceur/synthétiseur Roland TB-303 (et pas que), et donc le son acid :

Enfin les français Darzack (résident BNK) et Soulstorm clôtureront la soirée (ou plutôt la matinée), pour finir par une touche acid et industrielle.

Les places en early bird sont sold out (mais il en reste au tarif late), et on comprend pourquoi ! Toutes les informations sont disponibles sur la plateforme Shotgun.

Laissez votre commentaire