Alpes, 1984 et Balinger au Divan du monde

Alpes, 1984 et Balinger au Divan du monde

Mercredi 23 avril au soir, Deaf Rock Records (le label de Strasbourg) investissait la scène du divan du monde pour présenter ses poulains : Alpes, 1984. avec en plus, en invité et tête d’affiche, le groupe Balinger. Une soirée décoiffante et une occasion de découvrir leurs dernières nouveautés.

Anciennement Littled Big B, Alpes  est née à Nice de la rencontre de quatre étudiants (Quentin au chant et guitare, Paul à la guitare, Charles à la basse et Antoine à la batterie) en 2009. Ils nous proposent en entrée de l’Indie Rock hypnotique. Très inspirés par le son british, il y a parfois une atmosphère un peu rétro qui plane dans leur compositions. La nostalgie est assumée. Les riffs accrochent, les mélodies emballent. On sent que le groupe est posé, déjà très carré et propre. Un sérieux qui épate et détonne avec une énergie pétillante. Leur musique nous emporte dans un univers étrange et plaisant à la fois (Entre violence créatrice et effet planant). Leur premier EP Dream Ocean est sorti fin janvier 2014, et les voir sur scène permet de mieux appréhender leur musique qui peut sembler déroutante à la première écoute.

      

 [button link= »https://www.facebook.com/alpes.band » variation= »blue »]Page Facebook de Alpes[/button]

Le plat de résistance nous est offert par 1984, un groupe Post-punk qui vient présenter leur album Influenza (sorti en janvier dernier) réalisé par les anglais de Blood Red Shoes… et on sent nettement leur influence. Ce trio de strasbourgeois formé en 2006 est composé d’Etienne Nicolini à la guitare et au chant, Kevin Matz à la basse et Thomas Figenwald à la batterie. Leur musique un peu garage est d’une énergie incroyable. Un rythme bien secouant, un chant bien déchirant et le tout saupoudré d’une bonne dose d’électricité statique. On bouge bien, on saute aussi jusqu’aux ruptures qui nous ramène à quelque chose de plus lent et plus doux. On oscille entre ces 2 tendances. Sur scène, beaucoup d’expressivité et d’authenticité. Le chanteur s’impose en toute simplicité. On les sent proches et très pros déjà dans leur démarche et leur présence scénique. On se laisse facilement embarquer, notamment sur des titres comme Fulmine, excellent !

    

[button link= »http://www.1984-influenza.com/ » variation= »moss »]Site de 1984[/button]
[button link= »https://www.facebook.com/weare1984″ variation= »blue »]Page Facebook de 1984[/button]

Pour le dessert, Deak Rock Record a invité Balinger à se joindre à la fête. Bien qu’ils ne fassent pas parti du label, le groupe s’est déjà fait remarquer à plusieurs reprises : Solidays 2012, Rock en Seine 2013, Lance-toi en Live 2013, Rock Dans Tous Ses Etats…
Composé de Thomas Caillou (guitare), Jim Rosemberg (chant, guitare), Gui Duvignau (basse) et Gaetan Allard (batterie), ce groupe originaire de la région parisienne a sorti son premier EP Balinger en avril 2013. C’est un rock plutôt 90 cette fois,  intense et léger en même temps. Il y a du mystère, de la mélancolie, de la colère. On plane sur la voix particulière au grain doux et rocailleux à la fois de Jim qui nous transporte, complètement investi dans ses paroles et possédé par la musique du groupe. Il y a quelque chose de puissant, de saisissant. On se laisse happé par les mélodies tourmentées. C’est direct, efficace, mais aussi subtile et volatile : évanescent. Le groupe est une entité qui fonctionne à merveille. On les sent connectés et profondément impliqués dans leur musique. C’est un moment fort et unique qu’on partage avec eux !

      

Ils entreront en studio à l’automne prochain et on espère pouvoir entendre leur premier album pour le printemps 2015. Patience donc !
[vsw id= »Kho8BGlIuWY » source= »youtube » width= »575″ height= »425″ autoplay= »no »]

[button link= »http://www.balinger.fr/ » variation= »moss »]Site de Balinger[/button]
[button link= »https://www.facebook.com/balingermusic » variation= »blue »]Page Facebook de Balinger[/button]

Une soirée avec le genre de menu rock qu’on aimerait déguster à tous les dîners :  savoureuse !
Vous reprendrez bien un peu de désert ?

Photos : Noucky (Anouck ZANA)

Laissez votre commentaire