Le retour des soeurs A-WA en France

Le retour des soeurs A-WA en France

Coup de cœur de fin d’année, les sœurs A-Wa font parties des artistes à suivre Justfocus pour l’année 2016 et elles seront de retour en France et plus précisément à Paris pour 2 dates importantes.

Tout d’abord lors du Festival Chorus, le 9 avril. Elles seront sur l’Esplanade de la Défense en compagnie d’une liste non négligeable de groupe géniaux : Acid Arab, Sage, Ibeyi ou encore Caravan Palace qui animeront le parvis ce jour là. Une soirée qui s’annonce métissée, haute en couleurs et rythmée. Le festival propose d’ailleurs du 1 au 10 avril, un programme de folie dont on vous parle prochainement.

Lien vers le site officiel du Festival Chorus 2016

Elles seront ensuite à la Gaïté Lyrique le 26 mai pour une date unique et exceptionnelle.

A-wa ? Mais qui sont-elles ?

Derrière ce nom, Tair, Liron et Tagel, sont trois sœurs de la famille Haim.
Particularité de ce clan : un don pour la musique qui a su se transmettre de générations en générations. Les soeurs se sont donc naturellement mises à chanter, jouer et danser ensemble, mélangeant progressivement leurs origines yéménites avec leurs influences aussi larges et variées que la musique grecque, le Jazz, le Hip Hop, le Reggae, le Rock progressif, l’électro… Elles utilisent aussi plusieurs langues, parlant ainsi de l’hébreux l’arabo-yéménite et l’anglais.

Elles montent d’abord un groupe, The Haim Sisters, et se produisent en Israël, en France, en Pologne, cherchant leur public dans les festivals, sur la toile avec Youtube et ailleurs. C’est finalement l’année dernière qu’elles apparaissent sous le nom de A-Wa avec un premier EP, Habib Galbi.

Leur premier album, produit par Tomer Yosef de Balkan Beat Box, devrait sortir en 2016. Il réunira des chansons d’amour et de contestation en différents dialectes qui sont en fait des standards de Shlomo Moga’a, un « célèbre » chanteur de musique yéménite dans les années 50.

Métissage intergénérationnel, leur musique a pour but de rassembler et le paris est réussi : on ne peut s’empêcher de vouloir danser sur leur rythmes chaloupés et leurs voix entraînantes.
Tradition revu au goût du jour, ce mélange audacieux et original est produit avec intelligence dans les studios de Tamir Muskat (Asaf Avidan, Balkan Beat Box, Firewater).

Un chant venu d’un âge lointain… Des voix envoûtantes qui ont su les ramener à nous. Une perle musicale qu’on vous invite à découvrir si ce n’est pas déjà fait !

Leave a Comment