Rone, de Mirapolis au Trianon

Rone, de Mirapolis au Trianon

Le 13 décembre 2017, Rone a téléporté le Trianon à Mirapolis. Retour en images sur ce joli voyage avec notre reportage photo complet. 

Après avoir trouvé le vinyle de Mirapolis sous le sapin, l’avoir écouté en boucle pendant l’entre-deux-fêtes et s’être remis du passage à 2018, il est temps de se replonger dans le concert parisien du petit génie de l’électro française. 

Rone

Au fil de ses albums, Rone aka Erwan Castex, construit des univers originaux, oniriques et poétiques. Une fois passé du studio à la scène, normal donc que l’on en prenne autant plein les yeux que les oreilles. Toujours très discret, le producteur s’enveloppe cette année encore dans une scénographie très travaillée, entre décor imposant et jeux de lumière flamboyants. 

Si ce nouvel opus, beaucoup plus pop que les précédents, avait pu surprendre certains fans de la première heure qui attendaient des hymnes techno puissants, il s’électrise sur scène et prouve que Rone n’a rien perdu de sa verve électronique.

Rone

C’est avec la complicité du batteur John Stanier, acolyte de longue date qui a une nouvelle fois répondu présent pour la composition de Mirapolis, que l’artiste a pris possession de cette scène multicolore en forme de ville imaginaire qui a accueilli également la talentueuse Noga Erez sur le titre « Wave »

Entre anciens et nouveaux titres, Rone a tissé un live envoûtant, embarquant le public dans un superbe voyage musical et lui offrant un joli moment de danse en apesanteur au dessus du sol tremblant de la fosse du Trianon. L’incontournable et toujours tant attendu « Parade » a fait frissonner la salle tandis que « Vood(oo) » et « Bye bye Macadam » l’ont fait danser. L’excellent « Brest » a également emplit la salle de son aura si particulière tandis que « Mirapolis » et « Origami », entre autres, ont survolté encore un peu plus l’ambiance déjà exceptionnelle. 

Après deux rappels et une touchante ovation, Rone s’est offert un bain de foule en guise de sortie de scène. Une vague d’amour à double sens et un plaisir partagé, qui font qu’on ne se lasse jamais de le voir en concert, bien au contraire. 

Après une tournée cet hiver, le prochain grand rendez-vous parisien est programmé pour le 15 juin prochain au Zénith. « Rone + Guests » promet l’annonce. L’impatience se fait déjà sentir à l’idée d’assister probablement à la réunion des nombreux artistes ayant collaborés à ce nouvel opus, en espérant secrètement retrouver aussi ceux des disques précédents, notamment Etienne Daho, François Mary et Alain Damasio. 


RONE by Ludivine Pellissier on Exposure

Vous êtes fan d’électro ? Suivez la page Justfocus on Electro

Laissez votre commentaire