Les 1001 Nuits du Jazz au Bal Blomet
Affiche 1001 nuits du jazz

Les 1001 Nuits du Jazz au Bal Blomet

Les 1001 NUITS DU JAZZ retracent les différentes étapes de l’épopée du jazz dans le cadre historique du Bal Blomet, 2 jeudis par mois, à travers 50 soirée-concerts. Chaque soirée est rythmée par de courtes présentations d’artistes, de standards, d’épisodes ou de notions musicologiques marquantes de l’histoire du jazz.

JUST FOCUS était présent pour la soirée du 20 septembre 2018 dédiée à l’année 1959 !

1959, L’année héroïque du jazz ! 

L’année 1959 a été un tournant incroyable dans l’histoire du jazz. Le genre est bousculé dans ses fondations, les codes sont renversés. Tous les ingrédients habituels du jazz : le swing, le rythme, le thème, sont transformés. Bouillonnement créatif fou, embouteillage de chefs d’œuvre, éclosion de morceaux mythiques et précurseurs. Des concepts nouveaux et forts apparaissent et modifient en profondeur la manière dont les musiciens de jazz envisagent leur pratique.

Miles Davis, libère l’improvisation de la grille d’accords (Kind of Blue), Dave Brubeck expérimente des rythmiques inhabituelles (Time Out), John Coltrane s’oriente vers des logiques harmoniques complexes (Giant Steps). 1959 est aussi l’année de la publication de l’un des tout premiers albums de free jazz, The Shape of Jazz to Come d’Ornette Coleman où les musiciens improvisent pour la première fois dans un style totalement libre.

RAPHAEL IMBERT ET SES INVITES 

Accompagné du pianiste Johan Farjot, Raphaël Imbert illustre en mot et en musique, les anecdotes et les moments forts de cette année mythique. Voix timbrée et tempérament chaleureux, il rend le jazz plus accessible, décloisonne le genre, et parvient à privilégier l’esprit de divertissement, caractéristique du concert de jazz traditionnel.

Spontané et drôle, le saxophoniste s’amuse à surnommer ses musiciens avec les noms des instrumentistes du sextet de Miles Davis (sur l’album Kind of Blue). Ouvert à toutes les rencontres musicales, Raphael Imbert est un artiste aux multiples collaborations. Il invite ce soir là, Chistophe LeLoil (trompette) et Thomas Savy (saxophone baryton, clarinette basse), deux musiciens avec lesquels il jouait dans le sextet ECHOES quelques années auparavant. Le public découvre également de jeunes talents du jazz : Elvire Jouve (batterie), et Matis Regnault (contrebasse), tous deux anciens élèves du Centre des Musiques Didier Lockwood.

Les heures passent vite avec Raphael Imbert et ses invités ! Le spectateur est captivé, curieux, enthousiaste. On retiendra de beaux moments de musique et d’improvisation, une belle complicité entre les musiciens, une ambiance authentique, vivante, joyeuse, et fidèle à l’esprit du jazz !

Rita

Les 1001 NUITS DU JAZZ 
Raphael Imbert (saxophone), Mathis Regnault (contrebasse), Chistophe LeLoil (trompette)
club de jazz
Mathis Regnault
jazz
Raphael Imbert, Christophe Leloil, Thomas Savy
Raphael Imbert

Crédit Photo : Edouard Baudouin 

 

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.