Sangreal : le trône royal à la fois si proche et si loin …

Sangreal : le trône royal à la fois si proche et si loin …

Un mois d’octobre riche en sorties chez Kana. Après Mon chat, ma cuisine et moi, aujourd’hui, on vous parle de Sangreal qui nous propose une accession au trône particulièrement mouvementée ! 

 

Sangreal

sangreal jaq 1

 

Titre original : サングリアル~王への羅針盤~

Titre alternatif : Sanguriaru – Ou e no Rashinban

Auteur : TERAYAMA Maru

Éditeur français : Kana

Éditeur original : Shogakukan au Japon

Date de sortie : 27/10/2017

Nombre de tomes : 3 volumes au Japon, 1 tome en France

Statut : série terminée

Prix : 6,85 €

 

Synopsis

Au Moyen Âge, la princesse An du royaume d’Arabera porte sur ses épaules un lourd secret et désire plus que tout s’en délester… Au beau milieu de luttes sanglantes pour la succession au trône, An fait la rencontre de Circé, une tireuse de cartes de tarot, qui vit dans un quartier pauvre. À la cour qui fourmille d’ennemis, An et Circé vont tenter d’écarter le rideau du destin afin d’accéder à la « voie royale ».

 

sangreal 1

 

Arabera qui y régnera ?

 

Sangreal est un manga basé dans un univers médiéval-fantastique, qui prend place dans le royaume d’Arabera. Alors que le roi est sur le point de perdre la vie, les luttes intestines se multiplient au sein de la famille royale. An, la fille de ce dernier et par extension princesse du royaume souhaite reprendre le trône, et elle pourrait y arriver si elle révèle le secret qui l’entoure. En traînant dans les bas-fonds de la capitale, elle fait la connaissance de Circé, une voyante, qui semble être en possession d’informations la concernant. La connaissance de Circé donnera assez de crédit à An pour lui proposer de devenir sa sage « conseillère personnelle », si en contre-partie elle l’aide à accéder au trône. 

 

Game of Throne en manga ?

 

Le développement de Sangreal rappellera l’oeuvre culte de George R. R. Martin : Game of Thrones. En effet, le titre représente une lutte de pouvoir pour accéder au trône du royaume d’Arabera. Beaucoup de complots et de révélations sont présents dès le début du manga et s’intensifient lorsqu’An dévoile son secret qui la met en réel danger. Entre ses domestiques, ses cousins et son père, elle doute de tout le monde et l’éducation de sa mère assassinée qui la poussait à se cacher, réveille la peur qui sommeille en elle. Son accession au trône a l’air si proche et en même temps si loin lorsque l’on constate le nombre de morts au sein des potentiels prétendants au trône.

sangreal 2
© 2016 Maru TERAYAMA, Yuki TANAMI / SHOGAKUKAN

L’âme des cartes 

sangreal 3

Face à sa peur de mourir qui la ronge, An trouvera en Circé et son talent une porte de sortie. Elle pense que la cartomancienne lui permettra de déterminer avec assurance en qui la princesse peut avoir confiance ou non. Seulement les cartes ont diverses interprétations et n’ont pas réponse à tout, et si l’on ajoute le flou que peut laisser planer Circé, c’est finalement à An de montrer sa détermination avant tout. D’ailleurs, TERAYAMA Maru indique avoir été aidée par une spécialiste en la matière pour donner plus de crédits à cet élément de la narration.

 

L’univers et les personnages 

 

Mais les cartes ne sont pas les seuls éléments à être développés dans Sangreal. Bien que l’oeuvre sera courte (3 tomes), rien que dans ce premier volume, on note que l’autrice donne une certaine profondeur à ses personnages allant d’An, la protagoniste principale à ses trois servantes. De plus, un soin particulier est apporté pour respecter l’époque, allant des décors des bas-fonds aux tenues d’époques. Le trait de TERAYAMA Maru est également très bien utilisé au niveau des traits des personnages, révélant particulièrement bien la noirceur présente au sein de la cour. 

 

Pour conclure, Sangreal nous propose une belle mise en bouche de son univers. Secrets, complots et jeux de pouvoirs sont au rendez-vous, cela donne une touche fantastique et originale. Il serait dommage de passer à côté de ce titre si ce type d’ambiance vous plait. 

 

Laissez votre commentaire