Nuisible T01 : La nouvelle série Horreur de chez Kana Edition !

Nuisible T01 : La nouvelle série Horreur de chez Kana Edition !

Aujourd’hui, nous vous proposons de plonger dans un univers sombre et oppressant avec la nouvelle œuvre de Hokazono Masaya et Satomi Yuu : Nuisible !

 

Nuisible

 

Nuisible

Titre original : Mushihime / 蟲姫

Scénariste : Hokazono Masaya

Dessinateur : Satomi Yuu

Éditeur VF : Kana

Éditeur VO : Shueisha

Date de sortie : 20 Janvier 2017

Nombre de Tome : 3 volumes au Japon

Statut : Terminé

Prix : 7.45€

 

 

 

 

Synopsis :

Ryôichi, lycéen sans problème fait des rêves étranges dans lesquels une jeune fille à la beauté irrésistible se transforme en monstre carnivore. Un jour, Kikuko arrive dans la classe de Ryôichi en tant que nouvelle élève et… elle ressemble comme deux gouttes d’eau à la fille de ses cauchemars ! Au même moment, Tokyo est le théâtre d’évènements curieux : une canicule s’abat sur la ville, les insectes deviennent agressifs et attaquent les animaux domestiques, des crimes mystérieux se produisent… Le professeur Kuzumi, entomologiste, est contacté par la police pour l’aider à enquêter sur ces meurtres en série. Qui est Kikuko ? Quel est le sens des rêves de Ryôichi ? Kuzumi va-t-il remonter la piste du meurtrier ?

 

Rêve ou réalité ?

Nuisible T01

Dans ce premier tome, on commence par suivre un groupe de lycéen, et plus particulièrement Ryôichi. En effet, dans les premières pages du livre, nous découvrons Ryôichi dans une barque entourée de cadavres. C’est à ce moment précis que l’ambiance s’installe. Un univers sombre, oppressant, qui, au fil des pages, nous entraîne dans un monde où des phénomènes étranges se produisent. Et l’arrivée d’une nouvelle élève, ressemblant de très près à la jeune fille hantant les nuits de Ryôichi ne va faire qu’accentuer se malaise. Comme Ryôichi, nous pouvons nous demander si tout ces événements se passent dans la réalité ou s’il s’agit d’une invention de ce dernier. En effet, le début de l’oeuvre alterne entre rêves et réalités. Mais très vite, le cauchemar et la réalité vont s’entremêler pour laisser place à un Tokyo futuriste, où des insectes s’attaquent aux animaux et aux hommes.

Ce premier tome nous dévoile encore peu d’éléments sur le scénario en lui même. Il nous permet cependant de découvrir l’histoire, l’ambiance, ainsi que différents personnages qui apparaîtront dans les autres tomes de la série. Je dois vous avouer que pour l’instant, je suis très intriguée par ce premier tome. Je me demande comment le scénario va évoluer et comment cette jeune fille, admirée de tous au lycée, mais ayant des actes pour le moins étranges, va agir. Comment Ryôichi va t’il réagir dans la suite des événements ? Tant de questions dont je trouverais les réponses dans les deux prochains tomes. Et j’ai hâte de pouvoir les avoir entre les mains afin d’assouvir ma curiosité.

 

Des graphismes « pesants »

 

Nuisible T01

Dès le départ, les graphismes nous plongent dans un monde où le lecteur n’est pas totalement rassuré. Et les événements qui s’y déroulent, rajoutent encore un poids qui permet d’ancrer un peu plus l’ambiance sombre et oppressante. De plus, les événements décrits (notamment le réchauffement climatique) sont des faits réels, et cela impacte encore plus la lecture puisque l’on peut se dire que notre monde n’est pas si différent.

Il s’agit du premier manga de Satomi Yuu et je dois vous avouer que j’apprécie énormément son coup de crayon. Elle arrive très bien à nous faire ressentir les émotions des personnages, que ce soit la joie, la tristesse, ou encore la peur. Les décors sont eux aussi très bien représentés, avec notamment l’ajout de flous pour représenter la canicule. 

L’un des grands avantages de cette série est qu’elle est constituée de 3 Tomes. C’est un plus pour les séries traitant d’horreur puisque l’ambiance n’a pas le temps de disparaître. Les séries comptant peu de tomes permettent au lecteur de rester en alerte, et ainsi, de plonger entièrement dans l’histoire. Et c’est exactement le cas de Nuisible !

Enfin, la couverture de ce premier tome est elle aussi étrange et accentue (ou débute) cet état de malaise. L’alliance entre le personnage en train de pleurer, les deux papillons, et les couleurs dans le fond donne une image qui se marie très bien avec l’histoire qui nous est ensuite contée.

Si vous appréciez les séries d’horreur, nous vous conseillons de découvrir cette nouveauté parue chez les éditions Kana !

Laissez votre commentaire