[Critique] Mother’s Spirit : un boy’s love passionnant où se mélangent les cultures !

[Critique] Mother’s Spirit : un boy’s love passionnant où se mélangent les cultures !

Le mois dernier, nous vous avions donné notre avis sur le boy’s love Caste Heaven. Et c’est de nouveau un yaoi que l’on découvre par l’intermédiaire de l’éditeur Taifu Comics. Il s’agit du one-shot Mother’s Spirit où deux hommes de cultures différentes vont faire plus amples connaissances ! Attention ce manga s’adresse à un public averti.

 

Mother’s Spirit

 

Titre original : マザーズ スピリット- Mazâzu Supurito

Titre alternatif : Mother’s Spirit

Mangaka : Enzo

Genre : romance – quotidien – interculturel – mature

Type : Yaoi (+18 ans)

Éditeur français : Taifu Comics

Éditeur japonais : Tokuma Shoten

Date de parution : 23 février 2017

Nombre de volumes parus : 1 (France & Japon)

Statut : Terminé

Prix : 8.99€

 

Synopsis

Un bel étranger et un professeur japonais ! Un amour interculturel ! Ryôichirô est contraint par le président de sa fac d’accueillir un étudiant étranger, qui ne parle ni anglais ni japonais… Au départ, Ryôichirô est ennuyé par ce jeune homme qui s’extasie devant les télévisions et les smartphones, mais peu à peu son cœur s’ouvre à cet étudiant intelligent et studieux.

Source : Taifu Comics

 

Deux cultures qui les opposent

 

©2014 Enzo / Tokuma Shoten

 

Ryôichirô Tsuzuki travaille au sein de l’université Kojo au Japon mais, il ignore encore ce que son supérieur Kiryû lui réserve ! Sans vraiment prendre en considération son avis, il va devoir s’occuper d’un nouvel étudiant loin d’être ordinaire… Cet étudiant se nomme Qaltaqa et est un guerrier indigène dont le clan vit en communion avec la nature sur une île, se suffisant à eux-mêmes. Il se trouve que celui-ci est le futur chef de la tribu Lutah que Kiryû a fait venir afin de lui faire découvrir le monde moderne. Contraint et forcé d’abdiquer, Ryô va aller de surprise en surprise avec ce jeune homme, loin de le laisser indifférent avec son physique et son charme indéniable.

L’apprentissage s’annonce toutefois compliqué mais, rempli d’humour, de tendresse et de complicité entre nos deux hommes qui vont finir par s’habituer l’un à l’autre. Le seme (Qaltaqa) est quelqu’un de très attachant, qu’on a envie de dorloter et on ne dirait pas non pour qu’il nous serre tout contre lui. Alors, que le uke lui (Ryôchirô) est le personnage japonais typique, à la fois pudique et naïf mais, tout aussi attendrissant !

 

Un amour transfrontière

 

©2014 Enzo / Tokuma Shoten

 

La mangaka Enzo signe ici sa première oeuvre éditée en France, bien qu’elle ait déjà bon nombre de yaoi à son actif comme Dragless Sex, Fukouchuu no Shiawase ou Koko wa Yasashii Niwa. Ses registres de prédilection s’orientent sur des domaines très variés, majoritairement le quotidien, la romance, la comédie ou bien le drame. Dans ce boy’s love Mother’s Spirit, il est question de tolérance et des us et coutumes qui existent entre deux cultures qui se retrouvent à cohabiter de manière soudaine. Si l’intrigue ne révolutionne pas le genre, elle pimente le quotidien de ce japonais et ouvre un avenir moins fermé à cet étudiant studieux.

Au niveau du dessin, on ressent clairement la maîtrise derrière les traits de l’artiste, qui nous offre de beaux détails avec des corps musclés et bien proportionnés. Les sentiments des personnages sont palpables et la lecture se fait sans fioriture. Cependant, du fait de son format, la fin laisse un léger goût amer d’inachevé. Une fin arrivant un poil trop vite après la mise en place du couple qui s’était fait attendre ! Mais cela reste très agréable à lire et du fait, on ne serait pas contre, pourquoi pas, de voir les rôles s’inverser dans un autre tome.

 

Votre envie d’évasion et de cocooning se fait sentir face à cette couverture pleine d’exotisme ? La rédac’ vous recommande chaudement ce yaoi qu’est Mother’s Spirit disponible chez Taifu Comics en un seul et unique volume !

Découvrez également un extrait qui vous mettra l’eau à la bouche si ce n’est pas déjà le cas.

 

Laissez votre commentaire