Critique « Les liaisons dangereuses » une adaptation réussie par Chiho Saito chez Soleil manga

Critique « Les liaisons dangereuses » une adaptation réussie par Chiho Saito chez Soleil manga

Critique « Les liaisons dangereuses » une adaptation réussie par Chiho Saito chez Soleil manga

Personnages

Histoire

Graphismes

Adaptation

Summary:
Idéal pour faire découvrir les liaisons dangereuses à un nouveau public, cette adaptation remporte tous nos suffrages !

85%

Après Orgueils et préjugés, c’est au tour d’un autre grand classique de la littérature d’être adapté en manga par Chiho Saito, en grand format chez soleil : Les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos. 

Liaisons Dangereuses Intégrale

Date de parution : 08/11/2017 

ISBN : 978-2-302-06557-4

Scénariste : SAITO Chiho

Illustrateur : SAITO Chiho

Série : LIAISONS DANGEREUSES (LES)

Collection : Shojo

Un cruel jeu d’adultes

A l’aulne de ses 15 ans, la jeune et candide Cécile est sortie de son couvent par sa mère. Cette dernière lui a trouvé un bon parti, mais la jeune fille est bien déçue par son prétendant qui aurait bien l’âge d’être … son père. Heureusement, elle trouve en Mme de Merteuil une confidente avisée. Mais ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’elle est sur le point de se jeter dans la gueule du loup.

Trahisons et manipulations sont au cœur de ce classique qui, publié six ans avant la Révolution Française, a fait scandale. Les nobles libertins y sont dépeints avec cynisme. La morale et les bonnes mœurs sont allègrement foulées aux pieds par les deux personnages principaux, à tel point que, trop proches de personnalités véritables, les noms ont été changés dès l’époque, afin d’éviter tout procès.

Un sujet qui trouve toujours une résonance actuelle

Sans être moralisateur, le titre porte un regard pointu et sans concessions sur son époque et sur la condition des femmes qui, même bien nées, sont maintenues dans l’ignorance et la dépendance. Sorties de leurs couvents encore adolescentes pour épouser des inconnus beaucoup plus âgés qu’elles, les femmes, à qui rien n’est pardonné contrairement aux hommes, devaient faire beaucoup plus d’efforts que ceux-ci en société pour éviter tout scandale ou compromission.

Cette adaptation en manga est une première mondiale. Chiho Saito a su mettre en relief les thèmes les plus universels et contemporains du titre. Adapter une œuvre aussi dense n’est pas chose aisée, mais l’autrice, forte de sa longue carrière, y parvient avec tous les honneurs. Il est question d’amour ou plutôt des amours. Qu’ils soient platoniques, purs, passionnés ou dévoyés, l’ensemble est digne des plus grands soap opéras.

Côté graphismes, l’on est dans le pur shojo à l’ancienne. Les costumes sont impressionnants avec tous leurs détails, tout comme les coiffures et les décors. Le style est parfaitement maîtrisé.

Idéal pour faire découvrir les liaisons dangereuses à un nouveau public, cette adaptation remporte tous nos suffrages !

Laissez votre commentaire