Critique « Caste Heaven » : peu d’évolution dans ce troisième tome du yaoi !

Critique « Caste Heaven » : peu d’évolution dans ce troisième tome du yaoi !

Critique « Caste Heaven » : peu d’évolution dans ce troisième tome du yaoi !

Scénario

Dessins

Personnages

Summary:
Un concept intéressant que de faire découvrir un couple par tome. Cependant, l'histoire n'a pas évolué depuis le premier tome...

73%

Manque d'évolution

En novembre dernier, nous vous avions parlé du premier tome du yaoi Caste Heaven de la mangaka OGAWA Chise. Depuis deux autres tomes sont sortis chez l’éditeur Taifu Comics pour notre plus grand plaisir. Nous revenons donc sur cette série, une nouvelle fois, pour vous faire part de notre ressenti sur le troisième volume.

 

Attention ce manga s’adresse à un public averti seulement.

 

Caste Heaven

 

Caste heavenTitre original : カーストヘヴン – kassuto hevun

Titre alternatif : Heaven of School Caste – Caste Heaven

Mangaka : Chise OGAWA

Genre : Psychologique – école – mature

Type : Yaoi (+18 ans)

Éditeur français : Taifu Comics

Éditeur japonais : Libre Shuppan

Date de parution : 25 janvier 2018

Nombre de volumes parus : 3 (France & Japon)

Statut : en cours

Prix : 8.99€

 

Synopsis

Tatsumi, le demi-frère de Karino, est un élève modèle ayant toujours suivi la route tracée qui s’offrait à lui. Mais sa rencontre avec Senzaki, le voyou de la classe, va bouleverser son quotidien et le détourner des rails sur lesquels il était. Avide d’amour, il voudrait abandonner sa vie et sa famille pour découvrir le véritable sens de sa vie, mais…

Chapitres sur Karino X Azusa et Yatori X Ôsuga inclus !

Source : Taifu Comics

 

 

Cet avis contient des éléments importants et des spoilers du boy’s love. A lire à vos risques et périls et à réserver à un public averti.

 

Le statut social

 

caste heaven
© 2017 Chise OGAWA / Libre Shuppan

Dans ce troisième tome de Caste Heaven, nous retournons en terrain conquis sans qu’il n’y ait eu de réel changement ou quelconque évolution. A savoir que le jeu des Castes est toujours en vigueur et veille à la bonne marche de l’établissement. Ainsi, c’est sous ce joug injuste que le statut de chaque individu est défini. Et ce, sans que personne ne puisse l’arrêter où le modifier. Telle est la règle absolue.

Nous y retrouvons donc le couple principal Karino, actuel « roi », et Azusa devenu la « cible » de ce dernier. Mais également d’autres couples comme le timide Atsumu et le vicieux Kuze, découvert dans le second volume du manga. Mais n’oublions pas qu’un nouveau couple fait tout de même parler de lui : celui de Tatsumi, élève modèle et de Senzaki, un genre de yakuza cherchant la bagarre. A travers ce système peu banal, nous suivons la vision de chaque personnage dans leurs vies, loin d’être une partie de plaisir !

 

 

 

 

 

 

Une simple carte

 

caste heaven
© 2017 Chise OGAWA / Libre Shuppan

Profitons-en et parlons justement plus en détails de ces fameux nouveaux personnages. Et il sera surtout question du couple Tatsumi et Senzaki, deux hommes qui n’ont a priori aucune raison de se fréquenter, et pourtant. Tatsumi est le demi-frère de Karino, mais il n’est pas considéré comme un enfant légitime puisqu’il est le fils d’une maîtresse. Ainsi, celui-ci doit se tenir correctement afin de ne pas faire de vagues, avec néanmoins, l’avantage d’avoir reçu une bonne éducation. En somme, c’est un élève brillant, mais qui doit rester dans l’ombre de Karino, ce qui commence à lui peser .

 

Aussi, l’arrivée de Senzaki se révèle un bon moyen de changer sa routine morne et son quotidien si vide de sens. Au contact de ce délinquant, Tatsumi découvre la liberté, l’amour et surtout un échappatoire à son destin tout tracé. Par ailleurs, ce petit jeu de dédoublement de personnalité va beaucoup l’amuser et surprendre ceux de sa classe (il est dans une classe différente de Karino). Pourtant, c’est aussi là que les problèmes vont commencer pour ce dernier…

 

 

Dans l’attente…

 

caste heaven
© 2017 Chise OGAWA / Libre Shuppan

Caste Heaven est un yaoi vraiment intéressant puisqu’à travers un simple jeu de cartes, on peut gouverner tous ses camarades et devenir « roi », ou au contraire, devenir le souffre-douleur. Entre le paradis et l’enfer, ce jeu peut briser n’importe qui, à tout moment et c’est que l’on apprécie dans cette intrigue. En outre, le découpage du volume, qui fait la part belle à plusieurs couples dans chaque volume, est une bonne idée et rythme le tout. Ainsi, on y découvre l’envers du décor en dehors du couple principal, tout en revivant certains moments vu précédemment d’une nouvelle façon.

 

Toutefois nous émettons tout de même un petit bémol concernant l’histoire de fond qui, depuis le volume un, n’a pas vraiment avancé. Pour le moment, le fil suivi nous permet tout de même de découvrir des couples divers et dans des relations pour le moins chaotique. Cependant, là encore il n’y a pas de grande évolution du genre et nous tombons toujours dans le même schéma seme (dominant) / uke (dominé), pas toujours de la meilleure façon qui soit. En conclusion, nous sommes déçus du choix de l’auteur mais, attendons tout de même le prochain volume afin de savoir si ce boy’s love nous surprendra ou non avec son histoire pourtant bien pensée !

 

 

Le boy’s love Caste Heaven nous plonge dans un jeu malsain où ses personnages sont malmenés dans tout les sens du terme. Pourtant, on se prend à ce jeu sérieux, où les choix des uns peuvent être catastrophiques. La série est à découvrir chez l’éditeur Taifu Comics avec trois volumes sortis à ce jour. Et nous attendons impatiemment le quatrième afin de nus faire une meilleure idée de la suite des événements !

 

Découvrez également un extrait du premier volume.

 

caste heaven

 

Laissez votre commentaire