Aromantic (love) Story, une romance pas comme les autres !

Aromantic (love) Story, une romance pas comme les autres !

Dans la veine de Game – Entre nos corps, les éditions Akata nous proposaient de découvrir durant ce mois de mai Aromantic (love) story. Un nouveau shojo, un peu plus mature par rapport aux titres habituels !

 

Aromantic (love) story

 

Aromantic (love) Story tome 1

 

Titre original : 桐生先生は恋愛がわからない –  Kiryuu-sensei wa Renai ga Wakaranai

Titre alternatif : Aromantic (love) story

Auteur : Haruka ONO

Éditeur français : Akata 

Éditeur japonais : Shugakukan

Date de sortie : 03/05/2018

Nombre de tomes : 1 volume en France, 5 au Japon

Statut : série terminée au Japon

Prix : 6,99 €

 

Synopsis

Futaba Kiryû, 32 ans, est autrice de manga. Ce qu’elle adore par-dessus tout, c’est dessiner des shônen bien sociaux ! Le problème, c’est que ce genre ne marche plus du tout… Du coup, pour essayer de vraiment lancer sa carrière, son éditeur lui propose (impose ?) de s’essayer à un autre genre de shônen : le harem manga ! Gros hic : elle déteste ça, et surtout… elle ne s’intéresse pas du tout à l’amour. Bien malgré elle et agacée par l’injonction sociale qui impose aux femmes d’être forcément amoureuses, elle entame l’écriture d’un shônen manga romantique. Contre toute attente, le succès est immédiat, et la voilà condamnée à continuer de dessiner une série à laquelle, elle-même, elle ne comprend rien… Pour ne rien arranger, elle se retrouve très vite prise entre deux feux : d’un côté, la touchante vénération d’un assistant de douze ans son cadet, de l’autre, la séduction flamboyante d’un scénariste d’anime quadragénaire. Une situation cauchemardesque pour cette célibataire endurcie… (Source : Akata)

 


 

 

Mangaka et célibataire…

 

Ayant dépassé la trentaine, Futaba Kiryu n’est pas une femme comme les autres. Mangaka de profession, elle n’a jamais ressenti d’attirance pour une femme ou un homme. Pas tombée sur la bonne personne ? Nul ne le sait, même pas elle. Pourtant et à son grand dam, elle perce aujourd’hui dans le domaine du shonen harem romantique, un style qu’elle réprouve. Alors que son manga est sur le point de se faire adapter en anime, elle reçoit la déclaration de deux hommes ayant minimum 10 ans d’écart avec elle, le scénariste de l’anime et l’un de ses assistant. Est-ce l’opportunité pour elle de comprendre mieux les relations amoureuses qu’elle fuyait jusqu’à maintenant ?

 

Aromantic (love) Story 1 Aromantic (love) Story 2

 

Des thématiques sociales percutantes

 

Aromantic (love) Story est une oeuvre très intéressante puisqu’elle aborde plusieurs thématiques sociales qui touchent, tantôt le Japon, tantôt le monde de manière générale. Par l’intermédiaire de son héroïne Futaba Kiryû, la mangaka Haruka ONO commence par dénoncer un pan du système éditorial japonais. Un pan qui montre que les auteurs sont souvent poussés à écrire sur des thématiques qui ne les attirent pas, dans le but de vendre. Dans l’oeuvre ici présente, Futaba est une auteure attachée au shōnen social, dans lequel elle essaie de véhiculer des messages. Pourtant le non-succès de sa dernière série pousse son éditeur à l’orienter vers le shōnen harem. Ici, même si on ne met pas le couteau sous la gorge de notre protagoniste et qu’on la prend à défaut dans sa fierté, on se doute que d’autres artistes peuvent être régulièrement poussés vers des thématiques dont le succès économique est plus sûr que les projets qui leur tiennent à cœur.

Mais ce n’est pas tout, car Aromantic (love) Story propose un grand développement sur la vie amoureuse de notre héroïne. En effet, à cause de son inexpérience Futaba se questionne à propos de son identité sexuelle. Asexuelle ? Aromantique ? Malchanceuse ? Aussi bien les hommes que les femmes n’ont pas pu faire naître un intérêt en elle. Même si l’inverse n’est pas vrai, puisque dans ce récit, notre protagoniste recevra deux déclarations auxquelles elle ne sera pas trop comment faire face. En dehors de Futaba qui est décrite par ses actions et ses conversations, les autres personnages, bien que pour le moment moins travaillés, sont décrits à travers le prisme de notre héroïne. 

 

Une touche d’humour, sans surplus de paillettes

 

Aromantic (love) Story 3

 

On retrouve également dans Aromantic (love) Story beaucoup d’humour, surtout de la part des deux hommes qui sont attirés par Kiryu Sensei. L’intérêt qu’elle peut susciter auprès de la gente masculine lui passe complètement au-dessus, ce qui multiplie les quiproquos. Pour ce qui est des dessins, ils ne sont pas caractéristiques des shōjō habituels ! Assez simples dans la représentation des personnages ou les paysages, on relève une présence très limitée des froufrous, éclats ou ambiance à l’eau de rose.

 

De plus à la relecture, je trouve cocasse que finalement Haruka ONO traite les deux styles qui sont en opposition dans son oeuvre. Car en effet, Futaba Kiryû déteste le shōnen romantique harem et préfère dessiner des titres sociaux. Deux styles complètement opposés, tandis qu’Haruka ONO met en avant ces deux thèmes dans son oeuvre. 

 

Pour moi Aromantic (love) Story est une bonne pioche réalisée par Akata, qui traite dans ce titre des thèmes sociaux importants à l’intérieur d’une comédie romantique. Reste à savoir si le dosage restera aussi intéressant dans les tomes à venir pour ne pas se saboter lui-même !

 

 

 

Crédits manga : KIRYU SENSEI WA RENAI GA WAKARANAI. © 2016 Haruka ONO / SHOGAKUKAN

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.