Shingeki no kyojin : notre avis sur les Live-Action loin d’être à la hauteur !

Shingeki no kyojin : notre avis sur les Live-Action loin d’être à la hauteur !

Pour finir l’année en beauté, nous avons décidé de choisir un Live-Action qui a fait de nombreuses vagues puisque cette licence à beaucoup de succès. Contrairement a nos autres critiques, il sera ici question d’un gros dossier regroupant les deux films Live et le J-Drama. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur : Shingeki no kyojin. lLes titans seront-ils un buzz ou un flop ?!

 

Titre original :  進撃の巨人

– Shingeki no kyojin: Zenpen – The Movie

Titre alternatif : Attack on Titan (Part 1)

– Attack on Titan

Genre : action – apocalypse – fantastique

Pays : Japon

Date de sortie : 1 aout 2015

Réalisateur : Higuchi Shinji (Shin Godzilla)

Scénaristes : Machiyama Tomohiro –

Watanabe Yusuke (Joker Game)

Manga original : Isayama Hajime

Titre original : 進撃の巨人 ATTACK ON TITAN エンド オブ ザ ワールド 

Shingeki no kyojin: Attack on Titan – End of the World

Titre alternatif : Attack on Titan: End of the World

– Attack on Titan (Part 1)

Genre : action – apocalypse – fantastique

Pays : Japon

Date de sortie : 19 septembre 2015

Réalisateur : Higuchi Shinji

Scénaristes : Machiyama Tomohiro

– Watanabe Yusuke

Manga original : Isayama Hajime

Titre original : 進撃の巨人 ATTACK ON TITAN 反撃の狼煙

– Shingeki no Kyojin – Hangeki no Noroshi

Titre alternatif : ATTACK ON TITAN – Hangeki no Noroshi

Genre : action – apocalypse – fantastique

Pays : Japon

Date de sortie : 15 aout 2015

Réalisateur : Higuchi Shinji

Scénaristes : Machiyama Tomohiro

– Watanabe Yusuke

Manga original : Isayama Hajime

 

Synopsis

Il y a plus un siècle, les hommes vivaient en paix. Un jour les titans, des monstres gigantesques ont fait leur apparition réduisant la population à une quasi extinction. Personne ne sait d’où ils viennent mise à part qu’ils aiment dévorer les humains. Les derniers rescapés cherchant à se protéger ont bâti une cité cernée de trois hautes murailles leur permettant d’être à l’abri des titans. Depuis, les humains vivent en sécurité ignorant si ceux-ci existent vraiment. Pourtant, trois jeunes : Eren, Mikasa et Armin vont avoir la peur de leur vie quand un immense titan va détruire le premier mur devant leurs yeux…

 

Casting principal

 

Eren


Haruma Miura

(Otona Koukou)

Shikishima


Hiroki Hasegawa

(Chiisana Kyojin)

Mikasa


Kiko Mizuhara

(Uso no Senso)

Armin


Kanata Hongo

(Love Concierge)

Hans


Satomi Ishihara

(Pretty Proofreader)

 

 

Shingeki no kyojin une première partie intéressante

 

Nous apprécions énormément l’oeuvre de Higuchi Shinji et nous étions donc plus que réticents par rapport à ses adaptations. Pourtant, nous ne pouvions pas les laisser de côté trop longtemps après des avis très souvent mitigés de la part du public. Le long métrage est loin d’être parfait mais qui dit adaptation, dit que tout ne sera pas forcement identique à la version anime ou papier. On retrouve bien l’univers propre de la série, les personnages principaux (Eren, Mikasa, Armin, Hans et Jean), cependant, le staff a fait le choix de se détacher de l’intrigue originale. Un choix qui d’ailleurs n’a pas fait l’unanimité auprès de ceux qui connaissent l’oeuvre à contrario des novices.

Toutefois, nous entrons facilement dans l’histoire malgré les incohérences scénaristiques ou des choix pas toujours maîtrisés. Les effets spéciaux (titans, vols en équipement tri-dimensionnel, bombardements) étaient un challenge de taille. Ils étaient donc attendus au tournant et ne nous voilons pas la face, ils ne sont pas aussi bons qu’un film hollywoodien certes mais ils restent corrects vu le budget restreint. L’autre point important était le côté gore des combats titans-humain qui lui est respecté avec des effets sonores et musicaux sympathiques.

Pour ce qui est des personnages, c’est une grosse déception. On en vient à se demander pourquoi ils sont là tellement ils sont mauvais… Il n’y a que Satomi Ishihara (Hans) qui est une bonne itération de notre savant fou. De plus, les scènes d’actions sont comme une bombe à retardement et leurs effets retombent aussi net. Globalement, cette première partie rend bien hommage à l’oeuvre mais s’adresse surtout à un public qui ne connait pas l’histoire sous peine de se voir spolier ou de ne plus savoir quelle vérité choisir.

 

Shingeki no kyojin une deuxième partie médiocre

 

 

Autant, nous pouvions défendre le premier acte mais celui-ci, non. Nous sommes fort déçus par cette pseudo suite qui n’a aucun intérêt. Après un rapide récapitulatif du volet précédent, on en découvre un peu plus sur Eren et sur l’histoire des titans. Cependant, tout le mystère qui tournait autour se retrouve balayé en un clin d’œil. Commence alors le combat entre ceux qui veulent tuer Eren à cause de sa transformation et ceux qui le pensent toujours humain… 

S’ensuit alors une lutte intestine entre ceux qui veulent reboucher le mur et ceux qui veulent le détruire ; se centrant uniquement sur les humains. On n’a d’ailleurs très peu de plans sur les titans se demandant si l’on est bien dans le bon film. Beaucoup trop d’incohérences scénaristiques empêchent l’histoire de prendre son envol. Citons notamment l’identité du titan colossal… la véritable nature de Shikishima ou ce qui se cache derrière la forteresse !

Cette seconde partie est le film de trop qui n’a plus rien à voir avec l’oeuvre et part dans des choses qui n’ont pas lieu d’être. Les héros ne se sont pas améliorés au contraire et ceux qui se sacrifient ne nous laisseront pas un souvenir impérissable de leurs présences. Une adaptation décevante et sans aucune saveur. De plus, la fin après le générique nous laisse perplexe ne voyant pas ce que l’on doit y comprendre.

 

Shingeki no Kyojin un drama bien construit

 

 

Le drama se passe au milieu des deux Live-Action. Il est composé de trois épisodes dont deux sur des femmes. Dans le premier, c’est le personnage de Hans qui est développé avec sa passion dévorante pour les titans. On la voit faire des recherches sur ceux-ci et essayer de faire avancer les hommes afin qu’ils se défendent. L’histoire est intéressante sachant que l’actrice a  beaucoup de charisme.

Le deuxième épisode est sur l’archer Sacha, alias la fille patate accompagnée de son chien Shiro et son quotidien dans son village perdu dans les montagnes. Alors qu’elle mène une vie de chasseuse de gibier, son quotidien bascule lorsque le mur se trouve détruit. Nous suivons son entrainement au sein de l’armée ainsi que sa relation avec Armin. Cet OAV comble quelques lacunes du film tout comme le précédent.

Le dernier se passe de nouveau au camp d’entrainement, nous y suivons Lil et Fukushi. Tous deux sont constamment opposés, pourtant, ils vont finir par se rapprocher. Grosse déception sur cet épisode trop parodique et au format trop long. Les deux premiers se regardent bien mais le dernier est quelques crans en dessous…

 

En conclusion, cette adaptation peine à se démarquer des autres productions Live trop nombreuses et l’on peine à retrouver l’univers et les causes de son succès. 

 

Laissez votre commentaire