Critique « Parasyte 1 & 2 » : une invasion extra-terrestres en films Live bluffante !

Critique « Parasyte 1 & 2 » : une invasion extra-terrestres en films Live bluffante !

Critique « Parasyte 1 & 2 » : une invasion extra-terrestres en films Live bluffante !

Scénario

Réalisation

Acteurs

Ambiance

Summary:
Le verdict est sans appel, l'adaptation en film Live de "Parasyte" est un quasi sans fautes que ce soit son histoire ou ses effets spéciaux. Nul besoin de connaitre la série pour en apprécier les événements, encore faut-il que vous supportiez les effusions de sang !

90%

Un chef-d'oeuvre !

Nous attaquons un gros dossier puisqu’à l’ordre du jour, ce sont deux films Live que nous mettons en lumière. La licence Parasyte ne laissera personne de marbre face à une invasion aliens où les humains sont un aliment de premier choix.

 

Un jeune homme va pourtant parvenir à un compromis avec l’un d’eux mais sera-t-il de taille devant ces créatures carnassières ?

 

Cet avis contient des éléments importants des films Live et de l’anime ; il contient donc des spoilers. A lire à vos risques et périls. Attention, certaines scènes sont gores, âmes sensibles s’abstenir.

 

 

Parasyte Part 1 & Part 2

寄生獣 & 寄生獣 完結編

 

parasyteTitre original : – Kiseijuu / Kiseiju Kanketsu Hen

Genre : Drame – Science-fiction – Action

Pays : Japon

Date de sortie : 29 novembre 2014 / 25 avril 2015

Manga original : Iwaaki HITOSHI

Synopsis

La Terre est envahie par d’étranges créatures qui parasitent le cerveau des humains pour les transformer en monstres cannibales. Izumi Shinichi est un lycéen vivant seul avec sa mère. Il est cependant la victime de l’un de ces parasites qu’il réussit à contenir dans sa main droite. Grâce à Migi, l’adolescent prend conscience de la gravité de la situation et, par la même occasion, découvre que les parasites infiltrent la société humaine. Tamura Ryoko en est également un et enseigne dans son établissement. Shinichi va devoir se battre afin d’éviter le pire.

 

Casting principal

 

Shota SOMETANI

parasyte

Shinichi Izumi

(Bakuman)

Sadao ABE

parasyte

Migi (Voix)

(Anone)

Ai HASHIMOTO

parasyte

Satomi Murano

(Another)  

Eri FUKATSU

parasyte

Ryoko Tamiya

(Survival Family

Kazuki KITAMURA

parasyte

Tsuyoshi Hirokawa

(Sekai Ichi Muzukashii Koi)

Tadanobu ASANO

parasyte

Goto

(A Life: A Love)

 


 

Au bord de l’apocalypse

 

parasyteL’intrigue autour des films Live de Parasyte nous entraîne aux côtés de Shinichi, un adolescent ordinaire dont la vie va être chamboulée par Migi. Dès les premières images, le ton est donné afin que le spectateur soit fixé. On y découvre des milliers de larves extra-terrestres projetées au Japon à la recherche d’un hôte humain pour survivre. Nous sommes ainsi plongés rapidement dans un univers post-apocalyptique mêlant science-fiction et survie de notre espèce. La mise en place du récit n’insiste pas sur le fait que l’on doit avoir des connaissances en la matière.

Au contraire, ne pas le connaitre apporte son lot de surprises pour le novice tandis que les autres retrouveront certaines scènes clé de la série. Le héros se retrouve ainsi affublé d’une nouvelle main dont il n’a plus le contrôle. L’apparition de Migi était d’ailleurs un challenge technique de taille puisqu’il est aussi important que notre protagoniste. Le duo alien-humain fonctionne bien en abordant des questions sur les deux camps s’opposant et, de plus, apporte une dimension dramatique ! Les deux films sont complémentaires car la fin du premier se termine sur un cliffhanger nous donnant l’eau à la bouche.

 

Sauveur malgré lui

 

parasyteRevenons à présent à l’interprète de Shinichi ; il fallait quelqu’un ayant l’envergure de cet antihéros. Nous avons apprécié son jeu bien que l’évolution de son personnage ne soit pas aussi impressionnante que dans l’anime. Cela est sans doute dû au fait qu’il passe la majorité de son temps seul, cachant son fardeau à autrui… ne disposant pas vraiment d’alliés.

Quant à Migi, graphiquement, le travail est bon mis à part le fait  que l’on a parfois l’impression de voir de la pâte à modeler au niveau de sa texture et de sa couleur. Néanmoins, cela reste cohérent. Le seiyu (doubleur) remplit bien son rôle en donnant vie à une créature qui évolue tout comme son binôme. Ici, on a bien les deux points de vues représentés avec celui des humains et des envahisseurs.

La copine de notre adolescent, Satomi, est le seul point d’ancrage de notre héros tout en apportant de la douceur et de la fraîcheur dans un monde où personne n’est à l’abri de mourir. L’actrice remplit plutôt bien sa mission d’aider le lycéen mais ne nous a pas surpris.

 

Prise de pouvoir

 

Dans le camp des envahisseurs, l’actrice qui joue Ryoko est impressionnante en retranscrivant une femme partagée entre divers sentiments. En effet, la psyché du personnage est de loin le plus intéressant, abordant ainsi l’évolution de la race parasite afin de vivre en harmonie avec les hommesnen devenant mère et en s’éloignant de sa race au profit du bien-être de la vie qu’elle a donnée.parasyte

Hirokawa n’est pas mal non plus en représentant une politique œuvrant pour nos ennemis cannibales. L’acteur a beaucoup de charisme à l’écran bien que son personnage reste distant face à ce qui se passe autour de lui.

Autre protagoniste qui était très attendu à la rédaction, celui de Goto : un parasite bien singulier qui donne du fil à retordre à Shinichi et Migi. Nous avons revu les scènes cultes de l’anime toutes aussi sanglantes et réalisées avec goût ! L’acteur en a fait un ennemi mortel à la hauteur du récit.

               

Incontournable

 

Les films Live de Parasyte sont de toute beauté, retranscrivant un récit qui plaira à un large public.  Toutefois, la présence de scènes sanglantes risque d’en rebuter plus d’un sans pour autant déplaire aux plus courageux. Les long-métrages sont bien réalisés avec un souci du détail sur les moments forts ainsi qu’une cohérence scénaristique qui tient la route.

parasyteNous avions visionné l’anime il y a bien longtemps pourtant, nous sommes entrés facilement dans ce monde intriguant. Au niveau des effets spéciaux des créatures, cela est tout aussi impressionnant que l’anime et nous rappelle quelque peu ceux des goules du film Live Tokyo Ghoul. De plus, l’ambiance horrifique lors du repas des prédateurs fait presque froid dans le dos. Certains acteurs se démarquent plus que d’autres dans leurs jeux pourtant, nous n’avons noté que peu de fausses notes de leurs parts.

Les films sont glauques, malsains et noirs tout en gardant un concept original qui séduit en y apportant d’autres éléments intéressants. L’adaptation en deux films plutôt qu’un était un pari risqué, pourtant, c’est un bon point puisque les deux se suivent sans aucun temps mort !

 

Nous vous l’avions promis et le verdict est sans appel, l’adaptation en film Live de Parasyte est un quasi sans faute que ce soit pour son histoire ou ses effets spéciaux. Nul besoin de connaitre la série pour en apprécier les événements ; encore faut-il que vous supportiez les effusions de sang !

 

Bande-annonce des films Live de Parasyte :

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.