Critique « Masked Noise » (« Fukumenkei Noise ») : une romance musicale bien loin des sommets !

Critique « Masked Noise » (« Fukumenkei Noise ») : une romance musicale bien loin des sommets !

Critique « Masked Noise » (« Fukumenkei Noise ») : une romance musicale bien loin des sommets !

Scénario

Réalisation

Acteurs

Ambiance

Summary:
L'adaptation en film live de « Masked Noise » est plutôt correcte mais reste trop fade. L'histoire manque de complexité et de développements mais plaira aux mélomanes ne connaissant pas l'original !

65%

Très moyen !

Afin, de vous remettre dans le bain après ces deux mois de vacances scolaires (pour les plus chanceux d’entre vous), nous revenons sur la licence Masked Noise (Fukumenkei Noise) qui n’était pas passée inaperçue. Que ce soit son manga aux éditions Glénat, l’anime chez ADN ou le long-métrage sorti l’an passé.

 

Entre univers musical, routine scolaire et émois amoureux, la rédaction Justfocus a joué les chefs d’orchestre !

 

Cet avis contient des spoilers. A lire à vos risques et périls.

 

Masked Noise

 

masked noiseTitre original : 覆面系ノイズ –  Fukumenkei Noise

Titre alternatif : Masked Noise – Anonymous Noise

Genre : Romance – Ecole – Musical

Pays : Japon

Date de sortie : 25 novembre 2017

Manga original : Ryoko Fukuyama

Synopsis :

Enfant, Nino Arisugawa chantait avec Momo Sakaki qui a fini par déménager. Ils se sont cependant promis de se retrouver grâce à sa voix. La jeune fille avait également sympathisé avec un autre garçon, Yuzu, qui composait des mélodies. Aujourd’hui, Nino est au lycée et n’a pas abandonné son rêve de revoir Momo, c’est pourquoi elle a continué à travailler ses vocalises. Le destin faisant bien les choses, elle rencontre de nouveau Yuzu au lycée. Il fait désormais partie du groupe « in NO hurry to shout ». Quant à Momo, celui-ci a déjà une carrière de compositeur et étudie dans le même établissement scolaire que Nino et Yuzu. Le destin de nos trois adolescents va alors se mettre en place…

 

Casting principal

 

Ayami Nakajo  

Nino Arisugawa

(3D Kanojo: Real Girl

Jun Shison         

Kanade Yuzuriha

(Todome no Kiss)

Yuta Koseki

masked noise

Momo Sakaki

(Donten ni Warau)

Erina Mano [Hello! Project]   

masked noise   

 Mio Suguri

(Orange)

Hayato Isomura   

        

Ayumi Kurose

(Daisy Luck)

Yosuke Sugino

masked noise

Yoshito Haruno

(Anoko no Toriko)

 


Une passion commune

masked noiseLe récit de Masked Noise est assez simple voire classique puisqu’on y suit le quotidien de plusieurs lycéens voulant percer dans le monde de la musique. Il n’est de ce fait pas vraiment indispensable de connaître l’œuvre pour en apprécier le contenu. Nous avions visionné l’anime quelques mois auparavant du coup ce film live nous intriguait beaucoup. L’histoire tourne autour de trois protagonistes principaux à savoir Nino, Momo et Yuzu. Ces trois héros ont un caractère, une vision et un passé qui leur sont propres et pourtant, ils ont une passion commune pour la musique. Une passion qui va d’ailleurs les réunir au fur et à mesure de l’intrigue où de nombreuses révélations vous seront distillées.

Toutefois, le second thème mêlant sentiment amoureux, déceptions voire désillusions sera lui aussi bien présent. Ce triangle amoureux est l’occasion de développer des personnages avec leurs faiblesses et de les faire évoluer ! Une bonne approche pour le spectateur pouvant ainsi s’identifier à l’un d’eux tout en appréciant les chansons du groupe « in NO hurry to shout ». Le groupe ne sera pas inconnu à ceux qui connaissent l’anime car il est déjà présent sur les deux génériques.

Un triangle amoureux

Notre premier personnage est celui de Nino, elle est celle autour de qui tourne tout le pitch du long-métrage. L’actrice reprend bien les traits de son modèle tout en y ajoutant des côtés humain et chaleureux en plus. Bien que cela ne suffise pas à nous la faire apprécier pleinement, à cause notamment de sa naïveté trop présente et de sa tendance à mettre du temps pour se décider.

L’interprète de Momo, par contre a su entrer dans son homologue 2D en y apportant un personnage entre deux feux, entre douleur et peur. On sympathise avec lui et comprend que son choix de s’éloigner de Nino n’a pas été facile bien au contraire… Sa relation avec celle-ci bien que compliquée est belle et attachante tout comme la seconde concernant Yuzu et leur rivalité à la fois amoureuse et musicale !

Parlons maintenant de Yuzu. Le jeune homme est notre coup de cœur, c’est un acteur qui ne cesse d’évoluer dans son jeu et de faire ses armes dans les drama et les films. Son rôle paraît assez effacé face à la relation profonde entre Nino et Momo. Malgré tout, il arrive à trouver sa place entre eux, bien plus que dans l’anime. Nous avons été touchés par sa prestance à l’écran notamment dans les moments douloureux.

Il est évident que notre trio évince légèrement les autres personnes se trouvant derrière eux mais Mio, Kuro et Haruyoshi n’ont, à notre humble avis, pas été assez présents. Aucun de ces trois protagonistes n’a été exploité au point de nous les faire presque oublier.

En avant la musique

masked noiseLe long-métrage de Masked Noise n’est pas mauvais, il est même très correct bien que manquant d’informations essentielles et se centrant trop sur Nino, Yuzu et Momo. L’intrigue tient la route mais manque parfois de cohérence ou d’une approche différente, selon la vision des protagonistes. La musique est la partie qui nous intéresse principalement mais elle est reléguée au second plan pour surtout se concentrer sur le triangle amoureux. Il manque de plus un vrai effort dans le développement des acteurs secondaires (Mio, Kuro et Haruyoshi) pas assez marqués.

Le gros bémol et pas des moindres se trouve dans la rivalité présentée par le groupe « SILENT BLACK KITTY », groupe créé par Momo pour concurrencer Nino et Yuzu. Ici, nous avons juste eu un aperçu furtif de sa création qui est étouffée dans l’œuf, ce qui est bien dommage.

En soi, le scénario est bancal, la réalisation ne se démarque pas plus mais offre des bons plans lors du concert où les costumes sont fidèlement représentés. Cette adaptation ne se démarque pas des standards et exploite un sujet vu et revu nous laissant sur notre faim tout en nous la faisant vite oublier. Le pitch est à déconseiller pour ceux qui connaissent la licence mais pourra sans doute mieux convenir à des néophytes ! Si vous avez l’oreille musicale et cherchez un film dans ce genre, il sera parfait mais n’ayez pas trop d’attentes.

Nous attendions l’adaptation en film live de Masked Noise de pied ferme, pourtant tout comme sa version anime, elle reste trop fade. L’histoire manque de complexité et de développements mais le générique du film interprété par MAN WITH A MISSION pourra toujours vous consoler ! 

Bande-annonce de Masked Noise :

 

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.