Le poker, un sujet en devenir pour les mangas

Le poker, un sujet en devenir pour les mangas

Les mangaka ont un talent pour retranscrire les choses ordinaires et quotidiennes en dessins animés passionnants. En dehors des animés de super-héros nippons tels que Naruto, Bleach, ou encore One Piece, des mangas comme Hikaru no go ou Mudazumo Naki Kaikaku proposent des thèmes moins grandiloquents mais tout aussi forts en adrénaline, autour de jeux de table populaires dans le pays.

Les séries qui se concentrent sur les jeux de table et les jeux traditionnels ont gagné en popularité au cours des dernières années, elles sont inspirées par des mangas comme Liar Game, Gamble Fish, Life is Money, ou encore Tobaku Haouden Rei. Pourtant, un sujet évident manque cruellement dans le paysage : c’est celui du poker, qui est devenu le jeu de cartes le plus populaire au monde et qui a su se faire une bonne réputation au Japon.

 

Poker et Manga

 

Outre le fait que de nombreux Japonais voyagent à l’étranger simplement pour participer à des tournois de poker à la renommée internationale, le Japon fait désormais du poker un atout de premier choix, pour attirer à son tour des passionnés du monde entier. Un manga ou un anime sur le poker serait opportun et aiderait à éduquer les gens du pays sur différents types de jeux de table en-dehors de ceux que les mangas ont déjà plusieurs fois illustré dans le passé. Il permettrait de montrer une nouvelle image de la pratique et de ses fans, en la rajeunissant et en montrant son aspect ludique et stratégique.

Le poker est réellement un sujet de choix pour un manga, car la pratique possède de nombreux éléments intéressants, tant dans la dramaturgie que dans l’esthétique : le bluff, la psychologie, les différentes mains de poker, les styles de jeu, le graphisme des cartes et les ambiances de casino… Ce genre de scénario serait pertinent aujourd’hui, et tomberait à pic avec les tendances de la culture pop actuelle. En effet, ils sont aujourd’hui plus de 60 000 000 de joueurs actifs à s’adonner au poker online chaque semaine et ce, aux quatre coins du globe : autant dire que le potentiel est monstrueux. 

 

poker as de pique

 

Malgré le fait qu’il n’existe pas encore au Japon de manga sur le poker, on retrouve tout de même une représentation des jeux de casino. Le manga appelé Poker King, qui n’a vu que 6 volumes édités, doit peut-être son impopularité à sa période de création durant laquelle le jeu de cartes n’était pas apprécié et connu des Japonais. L’intrigue pourrait être basée sur la vie d’employés travaillant dans un casino, sur le patron qui jongle avec les touristes et les tournois, ou encore sur un joueur de talent au destin exceptionnel.

 

Joueuse de poker coréenne

 

Dans cette dernière catégorie, on peut citer Vivian Im, une professeure coréenne qui en seulement un an s’est formée en ligne sur Poker Stars, est devenue une pointure du milieu. Aujourd’hui encore, elle continue d’enchaîner les succès. De cette histoire pas comme les autres est inspirée un petit manga coréen indépendant dont Vivian est l’héroïne, et ce manga rencontre pas mal de succès, même si les dessins sont assez basiques. Côté nippon, Naoya Kihara est devenu en 2012 le premier joueur japonais à gagner un bracelet aux World Series Of Poker, un des tournois les plus prestigieux, ce qui lui conféra instantanément un statut privilégié au pays du soleil levant.

Son succès a alors piqué la curiosité des Japonais, et ils doivent sans doute être nombreux à attendre un manga racontant les péripéties de leur nouveau héros en chair et en os. Il y a donc clairement un marché à prendre, mais faut-il encore que les mentalités évoluent pour que les maisons d’éditions ne soient plus frileuses sur ce genre de thématiques. À suivre !

Laissez votre commentaire