Critique « Final Cut » : toute parole de média n’est pas forcément une vérité !

Critique « Final Cut » : toute parole de média n’est pas forcément une vérité !

Critique « Final Cut » : toute parole de média n’est pas forcément une vérité !

Réalisation

Scénario

Ambiance

Acteurs

Summary:
"Final Cut" est un drama japonais, abordant avec rigueur et sérieux un sujet mêlant médias, vengeance et injustice. On en apprend les rouages en venant à s'en méfier alors qu'elles font parties du quotidien !

80%

Super !

Pour notre nouvelle critique quotidienne, sur un J-Drama nous parlerons de : Final Cut ! Une série qui aborde la vengeance mais également la manipulation par les médias et la police.

 

L’intrigue y suit un homme à la recherche du vrai meurtrier afin de pouvoir innocenter sa mère qui s’est suicidée face à la pression qu’elle a subit. Entre recherche du coupable et vérité dissimulée rien n’est laissé au hasard.

 

Cet avis contient des éléments importants du J-Drama ainsi que des spoilers. A lire à vos risques et périls.

 

 

Final Cut

final cutTitre original : ファイナルカット

Genre : Vengeance – Média – thriller

Pays : Japon

Épisodes : 9

Chaîne : KTV

Période de diffusion : du 9 janvier au 13 mars 2018

 

Synopsis

Lorsque Keisuke Nakamura était lycéen, sa mère a été faussement accusée d’avoir tué une fillette et s’est suicidée. Douze ans plus tard, Keisuke essaie de débusquer le vrai coupable et ainsi de se venger pour sa mère. Il cible alors les gens des médias qui ont couvert l’affaire à l’époque. Mais c’est surtout sa rencontre des sœurs Ogawara qui va l’aider.

 

Casting principal

 

Kazuya KAMENASHI [KAT-TUN]

final cut

Keisuke Nakamura        

(Boku, Unmei no Hito Desu)

Chiaki KURIYAMA

final cut

Yukiko Ogawara

(Blade of the Immortal)

Kanna HASHIMOTO [Rev. from DVL]

final cut

Wakaba Ogawara

(Gintama 2)

Yuya TAKAKI [Hey! Say! JUMP]

final cut

Daichi Noda

(Bakaleya High School)

Kuranosuke SASAKI

final cut

Seiichiro Takada

(Dr. Storks)

Naohito FUJIKI

Rui Momose

(Watashi Kekkon Dekinainjanakute, Shinain Desu)

 


 

Traque des médias

 

Sorti en début d’année, le J-Drama Final Cut nous propose un récit centré sur un homme et sa vengeance suite au passé tragique de ce-dernier. L’ambiance nous donne donc le ton avec un scénario se déroulant en plusieurs temps forts pour nous mettre l’eau à la bouche et nous tenir en haleine. La série ne sortait pas spécialement du lot pourtant, aborder les médias et la désinformation de ceux-ci nous intriguait pas mal quant à la tournure des événements.final cut

Nous pouvions également compter sur un casting intéressant et la présence de l’idole d’un grand groupe de J-Pop ; histoire d’être encore plus convaincus. Le pitch démarre sur les chapeaux de roue en nous plongeant dans l’action où tout avait commencé et face à l’injustice. En effet, Kyoko Nakamura (la mère de Keisuke) est la directrice d’une garderie élevant seule son fils. Un beau jour, l’un des enfants disparaît et elle se retrouve la suspecte principale puis la meurtrière. Quelques années plus tard, son fils n’a pas oublié le harcèlement des médias et la déchéance qu’a connu sa famille. Le voici donc bien décidé à leur rendre la monnaie de leur pièce tout en partant sur les traces du véritable criminel !

 

Tous les moyens sont bons

 

Toute l’intrigue repose ainsi en grande partie sur les épaules de Keisuke dont la vie n’a pas été tendre avec lui. L’acteur reprend un personnage avec une forte personnalité, en quête de justice avec des moyens hors du circuit classique, puisqu’évoluant dans l’ombre. On retrouve d’ailleurs un héro similaire à son drama Yamaneko sorti l’an passé, bien qu’il soit tous deux différents. Keisuke est, de plus, accompagné d’un complice ; Daichi, son ami d’enfance, dont la présence de rôle de soutien est bien rempli ; le mettant en retrait quand nécessaire.final cut

Notre chemin a également croisé deux sœurs qui vont se laisser charmer par cet homme vengeur. Yukiko, l’aînée, se révèle être une femme qui désespère de trouver l’amour contrairement à la cadette Wakaba. Les deux femmes interprètent avec brio une relation naturelle et complémentaire tout en ayant chacune leur propre pensée et caractère distinct. On retient surtout l‘interprétation de Wakaba qui change de direction au moment opportun et nous offre un personnage très bien amené.

Si Keisuke exerce sa mission de façon autonome, un autre homme tire son épingle du jeu : le policier Takada. Le protagoniste ne nous inspirait pas trop confiance du fait de son grade dans la police et de sa réticence à aider notre protagoniste pourtant,  par la suite cela aide à l’évolution de la trame !

 

Info ou intox ?

 

La question nous semble tout à fait de mise dans les faits qui nous sont présentés ici. En abordant un tel sujet, le drama nous fait non seulement réfléchir mais questionne également sur l’importance des médias et des messages véhiculés. Pour représenter une émission et rester crédible, un seul personnage n’aurait évidemment pas suffi à justifier une vengeance. C’est ainsi que toute une équipe va se retrouver piégée par Keisuke à travers le Final Cut. Un montage vidéo de Keisuke montrant les travers de Masaya Ide, Yuto Koike, Yoshikazu Minagawa, Kumiko Masaki et Rui Momose de l’émission The Premiere Wide. Chacun des personnages aura une mission à accomplir sous le chantage de notre héro et ce sous peine de voir tout son travail détruit en fumée. La série nous fait donc un petit aperçu de la production d’une émission sans toutefois se centrer dessus.

 

Fiction et réalité

 

final cutFinal Cut n’est pas qu’un simple drama voulant prôner la vengeance et l’injustice ; il est bien plus que cela. Il nous permet de découvrir le milieu journalistique et ses sujets se détournant parfois de la réalité au détriment de chiffres d’audiences. Bien que l’histoire soit fictive, nous pourrions aisément la transposer dans des affaires existantes ; ce qui rend tout le procédé intéressant. Si, au départ, on n’est pas tout à fait convaincu par la démarche du personnage principal (les preuves sont contre lui), on apprécie de le voir se dévoiler.

Le chemin s’avère donc proche d’un certain réalisme avec les ficelles utilisées par les médias et les reporters cherchant à faire un scoop. Tout s’emboîte finalement durant l’avancée de l’intrigue, donnant des réponses non seulement au protagoniste mais également aux spectateurs. La confrontation tant attendue est bien là et le moment en est presque jouissif face à la tension soulevée. Le scénario est travaillé mais on déplore quelques longueurs et des raccourcis mal choisis. Pourtant, le dénouement est agréable amenant de l’espoir et un futur qui ne demande qu’à prendre forme !

Pour conclure, la thème song : Ask Yourself est celle du groupe KAT-TUN.

 

Le J-Drama Final Cut aborde avec beaucoup de rigueur et de sérieux un sujet mêlant médias, vengeance et injustice. Ainsi, on en apprend les rouages tout en se méfiant des fake news de notre quotidien !

 

Bande-annonce de Final Cut :

 

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.