Critique « Dear Sister »  : un drama japonais mettant la famille à l’honneur !

Critique « Dear Sister » : un drama japonais mettant la famille à l’honneur !

Critique « Dear Sister » : un drama japonais mettant la famille à l’honneur !

Réalisation

Scénario

Acteurs

Summary:
Un drama japonais qui met en scène des actrices de talent tout en abordant avec justesse la relation entre sœur.

70%

Bon divertissement !

Pour ce mois de juin, place au J-Drama Dear Sister. Une histoire qui, en plus de parler d’amour, évoque avec brio la relation conflictuelle entre deux sœurs. À travers la vision et le caractère de celles-ci, c’est un quotidien familial que vous allez suivre. Et qui ne sera pas de tout repos !

 

 

Découvrez ce que l’on a pensé du drama japonais Dear Sister ainsi que la relation entre ces deux sœurs !

 

 

Dear Sister

 

dear sisterTitre original : ディア・シスタ- Dia Shisuta 

Titre alternatif : Dear Sister

Genre : Comédie – Romance – Drame

Pays : Japon

Épisodes : 10

Chaîne : Fuji TV

Période de diffusion : du 16 octobre au 18 décembre 2014

Réalisateurs : Ryo TANAKA (Code Blue Season 3) – Munenori SEKINO (Shitsuren Chocolatier)

Scénariste : Mayumi NAKATANI (Last Cinderella)

 

Synopsis

Dans la famille Fukazawa il y a la mère, Nanae, la sœur aînée Hazuki et la cadette Misaki. Elles ont toutes trois des caractères bien trempés. Plus jeune, Misaki n’a pas bien étudié, mais a pu compenser par une personnalité charmante qui l’a fait aimer des autres. Hazuki était bûcheuse, mais peu sociable, ce qui la rendait jalouse de sa sœur, croyant que sa mère la favorisait. Après avoir obtenu son diplôme, Misaki quitte la maison familiale sans laisser d’adresse. Hazuki a maintenant vingt-neuf ans et est fonctionnaire. Elle a un petit ami qui travaille au même endroit et espère bientôt se marier.

Seulement un beau jour, Misaki âgée de vingt-sept ans, débarque chez Hazuki et les voilà contrainte à cohabiter…

 

Casting principal

 

Nao MATSUSHITA

dear sister
Hazuki Fukazawa
(The Single Teacher Miss Hayako)

Satomi ISHIHARA

dear sister
Misaki Fukazawa
(Shingeki no Kyojin)

Takanori IWATA [J Soul Brothers & EXILE]

dear sister
Eito / Hachi Sakuraba
(Suna no Tou)

Hiroyuki HIRAYAMA

dear sister
Yohei Hagiwara
(Tonari no Kazoku wa Aoku Mieru)

Seiichi TANABE

dear sister
Soichiro Sakuraba
(Boku, Unmei no Hito Desu)

 

 

 


 

 

Cet avis contient des éléments importants issus du J-Drama et peut donc contenir des spoilers. A lire à vos risques et périls.

 

Deux sœurs que tout oppose

 

dear sisterL’intrigue nous donne le ton rapidement, nous proposant de suivre des femmes que tout oppose, mais liées par le sang. Une relation qui va devenir le sujet principal du drama et qui sera exploitée avec succès, grâce aux deux actrices. Si cela reste assez classique, nous avons trouvé les deux actrices quasiment parfaites dans leurs rôles respectifs. Sans oublier que les potentiels amoureux de nos deux héroïnes, les amies et la mère apportent de la profondeur à ce duo. Hazuki, sous sa carapace de femme assez froide et Mizuki, n’hésitant pas à régenter la vie de sa sœur en secret, représentent bien ce qu’est le quotidien de ceux qui le vivent. Bien que parfois poussé bien plus que de raison, on est vite pris dans cette relation particulière et plus complexe qu’elle n’y parait de prime abord.

En effet, si Misaki se comporte d’une certaine façon, ce n’est pas qu’elle déteste sa sœur, mais tout le contraire. Cette relation qui évolue durant toute la durée de la série est bien amenée et approche d’une certaine réalité. Et puis, n’oublions pas la relation mère-fille qui apporte aussi son lot de rebondissements. Autant de surprises qui vont aider nos héroïnes à affronter la vie et à grandir un peu plus encore !

 

Un drama rythmé par ses personnages

 

dear sisterHazuki (Nao MATSUHITA) la sœur aînée, a tout pour être heureuse : un bon travail, un petit-ami, un appartement… Mais elle ne semble pourtant pas l’être. Du moins, c’est ce sentiment que nous retenons. Et le drama va nous permettre de découvrir à ses côtés les nombreux obstacles qu’elle va traverser et qui vont vraiment lui permettre de se reprendre en main. L’arrivée de Misaki (Satomi ISHIHARA) apporte un vent nouveau dans leur vies respectives et ce n’est pas pour nous déplaire. La sœur cadette provoque d’ailleurs pas mal de remous et divers scandales qui donnent un bon rythme au drama, nous faisant presque détester son personnage. On retiendra également ses choix faits à travers ce journal « malsain » qu’elle possède et sa façon de manipuler les autres pour arriver à ce qu’elle désire qui sont particulièrement intéressants.

Finalement, Misaki souffre bien plus que les autres ne le pensent, cachant sa maladie et voulant rendre heureuse sa sœur – qu’elle chéri bien que maladroitement… Par contre, la pseudo romance de Hazuki et Yohei ne nous a pas convaincu, n’ayant pas eu d’évolution et aucune chose concrète (où est le baiser ?). Dommage, car le personnage de cet homme travailleur est attendrissant tout comme sa petite tribu. D’un autre côté, Eito, le skateur aimant les hommes, se cherche dans la totalité de la série et nous a fait bonne impression. En particulier, grâce à son dévouement inébranlable face à sa meilleure amie Misaki. Son frère Soichiro se trouve être bien moins mature qu’on ne nous l’a présenté au début et nous ressortons mitigés par son personnage assez « spécial ».

 

Lien du sang et du coeur

 

dear sisterDear Sister est un drama japonais simple mais que l’on suit de bon cœur, l’amour possédant différente forme et n’étant pas toujours simple à gérer. À travers cette intrigue, le scénariste et les réalisateurs nous offre une belle vision de cet amour parfois proche de la haine, mais aussi d’une grande profondeur ! Hazuki fini par s’ouvrir, par pardonner et par s’aimer. Misaki découvre l’espoir, l’envie de vivre, l’amour maternel et la personne qui lui correspond.

Le drama souffre cependant, de certains défauts notamment la ligne du temps qui est brouillon surtout vers la fin. Une impression de drama clotûré à la va-vite. L’intervention des certains personnages secondaires, comme le père de Hachi ou l’ex-femme de Soichiro n’ont aucun intérêt. Ils apparaissent et disparaissent aussi vite qu’ils sont venus. Toutefois la série prend un second souffle et un bon tournant lorsque les mensonges de Misaki sont révélés. Les sœurs ont chacune leur tords et bien que la cadette choisisse un moyen détourné, Hazuki réussit à être positive, trouvant enfin sa voie.

En conclusion, le concept nous a intéressé et séduit, grâce à son scénario bien mené et surtout ses actrices qui se sont démenées, en nous offrant de belles performances.

 

Dear Sister est un J-Drama qui attire pour son sujet traitant de la relation de deux sœurs. Une intrigue qui ne révolutionne pas le genre, mais que l’on prend plaisir à suivre grâce aux talents des deux actrices !

 

Trailer de Dear Sister

 

 

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.