Critique “Hunt, Beast Side, Tome 1” de Koudo et Ryo Kawakami : Loup, tues-tu ?

Critique “Hunt, Beast Side, Tome 1” de Koudo et Ryo Kawakami : Loup, tues-tu ?

Le 21 mars, aux éditions Soleil, est sorti le premier tome du manga Hunt, Beast Side, écrit par Ryo Kawakami et dessiné par Koudo. Suite de la trilogie Hunt, Le Jeu du Loup-Garou, ce manga de 160 pages présente Aira Mishina dans une nouvelle partie de loup-garou, mais cette fois-ci la jeune fille se trouve du côté des loups.

Thiercelieux dans un lycée japonais

Alors que les autres lycéens du monde révisent leurs cours en vue des épreuves du baccalauréat, la jeune Aira Mishina doit quant à elle lutter pour sa survie. Après avoir survécu dans Hunt, Le Jeu du Loup-Garou à une première partie de loup-garou, elle se retrouve de nouveau plongée dans le même enfer. Plusieurs lycéens sont retenus prisonniers, contraints de suivre les règles du jeu du loup-garou. Dans ce jeu sans merci, deux camps s’opposent : les loups-garous et les autres, qui peuvent être d’innocents villageois ou des personnages aux pouvoirs spéciaux. Chaque nuit, les loups-garous peuvent tuer un joueur de leur choix. Chaque jour, tout le monde doit voter afin de désigner lequel des participants sera tué, le but étant qu’un camp l’emporte sur l’autre au fil des tours. Et c’est dans le camp des loups-garous qu’Aira Mishina se trouve cette fois-ci, ce qui offre au lecteur un point de vue radicalement différent : celui du prédateur.

Une première nuit des plus prenantes

Hunt : Beast side est un livre qui se lit extrêmement facilement. L’histoire prenante occupe aisément les pages, qui défilent rapidement, tandis que le sablier ne s’écoule que très lentement pour les personnages. Ce tome 1 couvre seulement la première journée et la première nuit de la partie de loup-garou. Le manga prend le temps d’accompagner le lecteur qui ne connaîtrait aucunement les règles du jeu, exposant longuement la situation des lycéens et expliquant progressivement le rôle de chaque carte. Le lecteur peut tout autant être amené à enquêter pour savoir quelle carte a été tirée par quel élève qu’à se laisser porter par l’histoire. Simple à lire et simple à suivre, ce tome 1 est également totalement adapté pour ceux qui souhaitent s’initier aux mangas. Pour ceux qui ne connaissent pas Hunt, Le Jeu du Loup-Garou, c’est également un bon moyen de découvrir la série et une excellente occasion pour lire ou relire la trilogie.

Un jeu de la mort scolaire

Les dessins simples et aérés permettent une lecture fluide et rapide, qui accompagne parfaitement le scénario au suspense prenant. Les décors sont restreints, ce qui fait ressortir le confinement des jeunes gens, et les dessins se concentrent davantage sur les visages, permettant au lecteur de se concentrer sur les dialogues. L’histoire personnelle des personnages n’est que peu abordée, le manga s’intéressant davantage aux rapports de force et aux manipulations entre lycéens. Tout autre qu’Aira Mishina n’est qu’un pion, un nom sur une liste, un risque qui se dresse entre l’héroïne et la survie. Le jeu prend le pas sur la personnalité des participants, sans rien voler au charme du récit qui trouve son cœur dans l’énigme de la situation et des rôles de chacun. Le rythme lent et pourtant haletant de l’histoire promet une nouvelle trilogie permettant de découvrir plus avant chacun des personnages subissant cette deuxième partie de loup-garou.

Le concept de Hunt : Beast Side est rafraîchissant et permet de passer un bon moment, qui pourrait bien être renouvelé grâce à de nombreuses parties !

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.