Critique « My Hero Academia : Two Heroes » : adrénaline Plus Ultra pour ce premier film !

Critique « My Hero Academia : Two Heroes » : adrénaline Plus Ultra pour ce premier film !

Critique « My Hero Academia : Two Heroes » : adrénaline Plus Ultra pour ce premier film !

Scénario

Animation

Personnages

Ambiance

Bande-son

Summary:
Si le scénario contient des lacunes, le film parvient à tirer son épingle du jeu avec le cocktail habituel qui fonctionne du tonnerre ! Des vilains qui gâchent la fête, des combats toujours plus intenses, une alliance inattendue... Un film qui n'est pas 100% plus ultra, mais qui nous a séduit et fait trembler !

86%

Excitant !

Le film MHA, My Hero Academia : Two Heroes est enfin dans les salles obscures japonaises depuis le 3 août dernier. Et pour échapper à la chaleur qui stagne sur le kansai depuis plusieurs jours, rien de tel qu’une petite session cinéma ! 

 

Une petite poignée d’heureux chanceux ont eu le privilège de pouvoir assister à l’avant-première du film My Hero Academia : Two Heroes, lors du 19e impact de la Japan Expo. Pour tous les autres, il vous faudra encore patienter avant l’annonce d’une diffusion française générale. On espère que le film sera distribué par ADN, tout comme la série, et qu’il intégrera le plus rapidement possible le catalogue de celui-ci !

Si vous n’avez pas vu le film My Hero Academia : Two Heroes, sachez que lire cet avis vous enlèvera peut-être quelques surprises car il contient quelques spoilers, notamment côté scénario. 

 

 

 

My Hero Academia : Two Heroes

 

My Hero Academia Two Heroes film affiche

Titre original : 僕のヒーローアカデミア二人の英雄 – My Hero Academia Futari no Hero

Titre alternatif : My Hero Academia : Two Heroes – My Hero Academia The Movie

Genre : super-héros – aventure – scolaire

Studio d’animation : Bones (My Hero Academia S1/2/3, Fullmetal Alchemist)

Date de sortie : 3 août 2018 (Japon)

Durée : 96 minutes

Oeuvre originale : HORIKOSHI Kohei

Directeur : NAGASAKI Kenji (My Hero Academia, Mobile Suit Gundam 00)

Scénario : KURODA Yōsuke (My Hero Academia, Btooom!)

Character designer : UMAKOSHI Yoshihiko (My Hero Academia, Marmelade Boy)

Compositeur : HAYASHI Yuki (My Hero Academia, Death Parade, Haikyu!!)

 

 

Synopsis 

Bienvenue sur I-island.

Île-cité où la technologie et la science sont omniprésentes, I-island est considérée comme le Hollywood des scientifiques. Invités par un ami d’enfance, All Might s’y rend pour participer à l’exposition annuelle, I-expo, accompagné de Izuku. L’occasion de découvrir un endroit paradisiaque pour notre apprenti super-héros, mais également de rencontrer le scientifique ayant aidé All Might à se faire connaître à ses débuts : David Shield.

À leur arrivée, quelle n’est pas la surprise de Deku de voir une jeune femme, Mélissa, sauter au coup de son idole… Mélissa se révèle être la fille de David et elle aspire à suivre les pas de son père dans le monde des scientifiques. Lors de la visite de la ville, guidé par Mélissa, Izuku se rend compte que d’autres élèves de la 1A profitent aussi de l’événement.

Alors que la soirée d’inauguration bat son plein, les choses dérapent et certains vilains prennent pour cible le symbole de la paix… 

 

My Hero Academia Two Heroes titre

 

Prenant place entre la seconde et la troisième saison actuellement diffusée sur ADN, ce premier film My Hero Academia porte un lourd fardeau sur ses épaules. Pas facile d’être le premier du nom quand on incarne une série aussi appréciée que MHA. Alors, ce film vaut-il vraiment le coup d’oeil ? S’inscrit-il vraiment dans la lignée de la série ? On vous dit sincèrement ce qu’on en a pensé ! 

 


 

Scénario en demi-teinte

 

I-Island, une île semblable à un parc d’attraction gigantesque où tout semble sourire aux super-héros et à leur ombre. Des super-héros qui ne seraient rien sans leur allié du quotidien : les scientifiques. Responsables de la conception des costumes, d’équipements à la pointe de la technologie ou encore de véhicules tout-terrain, les scientifiques sont en partis garants de la sécurité du super-héros et de ses performances. Déjà abordé vaguement dans l’anime avec la filière assistance de Yuei et le personnage farfelu de Mei Hatsume, ce thème tient une place intéressante dans le scénario du film. Ceux qui sont plongés dans la troisième saison de l’anime doivent sûrement se souvenir d’une scène dans l’atelier de Yuei :

 

« En tant qu’apprenti super-héros, mieux vaut rester en bons termes avec [Hatsume]. Vous aurez besoin d’elle plus tard. […] Les innovateurs sont ceux qui savent sortir du cadre. » 

Maijima Higari « Power Loader » – responsable section assistance (saison 3)

 

My Hero Academia : Two Heroes I-island
I-island – ©2018「僕のヒーローアカデミアTHE MOVIE」製作委員会 ©堀越耕平/集英社

Si le scénario du film My Hero Academia : Two Heroes promettait de belles révélations du côté de All Might et de son acolyte de jeunesse, il n’en est rien – ou presque. On découvre dans les premières minutes du film une jeune femme qui semble bien connaître notre héros national : Mélissa. Et pour cause : son père n’est nul autre que le scientifique et ami, ayant aidé All Might à se faire connaître aux États-Unis. Les retrouvailles sont joyeuses et tout en muscles, laissant un Midoriya un peu pantois devant tant de nouvelles têtes inconnues. Malgré quelques rares séquences flashback sur les débuts de All Might, nous n’avons rien trouvé d’exceptionnel à nous mettre sous la dent de ce côté… Dommage que l’équipe n’ait pas plus mis l’accent sur le passé de All Might et son ascension en tant que super-héros. Cela aurait rendu le film vraiment indispensable et parfaitement ancré dans la ligne de la série. Il va nous falloir faire preuve d’encore un peu de patience ! 

Toutefois, l’ambiance générale du film nous a presque fait totalement oublier les lacunes du côté du scénario. Une recette efficace pour ce shōnen qui parvient à tirer son épingle du jeu avec un casting sympathique et des scènes d’action spectaculaires. 

 

Un casting restreint, mais très agréable à suivre

 

Côté casting, la quasi-totalité de la 1A est présente et nous fait passer un agréable moment au frais. Même si les circonstances qui permettent à toute la classe de se retrouver à I-Island semblent un peu simplettes et ne nous convainquent pas totalement. Si nous avons apprécié de revoir toutes les têtes de nos apprentis super-héros de Yuei, nous avons en revanche, déploré l’inutilité de ces apparitions sans queue ni tête. Était-ce là un moyen de contenter tous les fans ? Sûrement. Mais voir son apprenti super-héros préféré seulement dix secondes, dans une scène inutile était-ce la bonne solution ? Sans doute pas. Alors que les fans de Dark Shadow, Koji ou Tsuyu se rassurent, la saison 3 de l’anime saura apporter le meilleur – et surtout le pire – pour vos héros préférés !

My Hero Academia futari no hero filles 1A
Momo, Kyoka, Ochaco – ©2018「僕のヒーローアカデミアTHE MOVIE」製作委員会 ©堀越耕平/集英社

Si le film ne met que dix élèves de 1A en avant (sur 20, disons que c’est une bonne moyenne), on regrettera peut-être de voir apparaître toujours les mêmes favoris. Mais il faut aussi avouer que ce mélange prend bien avec le scénario et que la recette est finalement réussie. Chaque élève présent, comme avec la formule employée dans l’anime, est mis en avant à tour de rôle. On apprécie grandement le partage des rôles principaux qui nous font découvrir les facettes et faiblesses de nos apprentis super-héros. Les codes du shōnen sont aussi bien respectés que dans l’oeuvre originale, avec une touche de fan service qui n’est pas pour déplaire. 

My Hero Academia : Two Heroes met également l’accent sur la relation entre Izuku et son tuteur. Nous en apprenons un peu plus sur la vie de All Might au rythme des rencontres que fait Izuku. Un lien déjà étroit qui se renforce durant le film, laissant place à une confiance totale. Si All Might n’est pas au centre de l’attention malgré un synopsis vendeur, il n’en reste pas moins un élément important. Pas indispensable toutefois. Et il est un peu dommage que seule la fin du film nous rappelle la force du symbole de la paix. 

Un personnage nous a toutefois agréablement surpris en dehors de la 1A : Mélissa. Si son père tient une place un peu terne aux côtés de All Might – personnage important toutefois pour la continuité du scénario – sa fille Mélissa, nous a bien plus dès les premiers instants. Sérieuse, attachante et courageuse, elle saura devenir une pièce maitresse du film en occupant une place particulière qui évoluera tout au long de celui-ci. Mélissa pourrait être un personnage que l’on sera amené à revoir dans le manga tôt ou tard. On peut même imaginer qu’elle s’attachera à Deku et lui fournira son équipement qui sait ! Et dans les deux cas, ça sera avec joie ! 

 

Adrénaline PLUS ULTRA ! 

 

Côté animation, nous avons plusieurs fois été surpris – mais certainement pas dans le bon sens du terme. Tout commence avec une scène aérienne d’ouverture un peu particulière. Une scène qui ne ressemble pas à l’animation que l’on connait pour My Hero Academia et qui nous a plutôt fait penser à une nouvelle bande-annonce. Malheureusement pour nous, le film débutait. À force de regarder l’anime sur un petit d’écran PC, peut-être que nos sens se trouvent un peu biaisés devant un grand écran de cinéma. Mais quand plusieurs autres scènes grossières, avec des traits de visage à peine dessinés se suivent, on reste un peu béats sur le moment. Un manquement majeur côté animation que l’on aimerait pas revoir trop souvent… Surtout au vu du budget alloué à ce film. 

My Hero Academia Two Heroes All Might
All Might – ©2018「僕のヒーローアカデミアTHE MOVIE」製作委員会 ©堀越耕平/集英社

Mais s’il y a des moments où l’animation laisse fortement à désirer, il en est d’autres où elle sublime la beauté de la scène et l’action. Car s’il y a bien un élément PLUS ULTRA dans ce film, ce sont les combats. Finement menés par l’équipe de Yuei improvisée pour l’occasion et guidée par Mélissa, ces combats nous ont fait frémir plus d’une fois. Si la première partie du film installe tranquillement la trame de fond et insère les personnages, la seconde partie du film est tout en muscles et en neurones. On y découvre avec plaisir des personnages mis en avant comme Minoru ou Kyoka, chacun ayant le droit à son petit moment de gloire personnelle face aux vilains. Les combats sont fougueux, hargneux et il règne une ambiance unique dans la salle, où tout le monde craint pour la vie de nos super-héros en devenir. 

My Hero Academia Two Heroes Deku
Deku – ©2018「僕のヒーローアカデミアTHE MOVIE」製作委員会 ©堀越耕平/集英社

Et si All Might paraissait un peu fade en première partie, la seconde réserve une surprise de taille pour les fans. Une scène que l’on attend depuis longtemps dans l’anime, mais qui tarde à venir. Un combat frémissant, qui a fait bouillir notre sang un quart  d’heure durant. Une alliance ultime… Celle de Izuku et All Might, dans un combat loin d’être gagné d’avance. La bande-son épique de HAYASHI Yuki résonne, faisant vibrer les coeurs des spectateurs à l’unisson, chacun retenant son souffle. Une scène 100% PLUS ULTRA, que personne ne pourra bouder ! Une séquence qui vous en mettra plein les mirettes et qui réalisera (enfin) le rêve de nombreux fans ! 

 

Si My Hero Academia : Two Heroes connait quelques faiblesses dans le scénario, l’ambiance générale du film a su nous conquérir avec sa formule classique et une alliance ultime. On aurait bien évidemment aimé en apprendre plus sur la jeunesse de All Might, mais nous devrons faire preuve d’encore un peu de patience ! Et pour cela, rien de tel que la saison 3 en cours de diffusion sur ADN !

 

P.S.: À notre plus grande surprise, nous avons obtenu le tome bonus My Hero Academia Vol. Origin, tiré à seulement un million d’exemplaires au Japon. Nous lui réserverons sûrement un article spécial prochainement.  

 

Bande-annonce My Hero Academia : Two Heroes 

 

 

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.