Octobrrrr – The Seven Deaths of Evelynn Hardcastle de Stuart Turton

Octobrrrr – The Seven Deaths of Evelynn Hardcastle de Stuart Turton

Et si vous deviez revivre le même jour, encore et encore, sans pouvoir quitter une mystérieuse demeure? Si, durant cette journée, un meurtre était commis, et que la seule façon de partir était de trouver l’auteur de ce crime? C’est cet angoissant scénario que nous vous proposons d’explorer aujourd’hui, avec The Seven Death of Evelynn Hardcastle

 

Halloween n’est pas uniquement la période idéale pour se faire frissonner avec des histoires d’esprits vengeurs ou de cruelles sorcières. C’est également le bon moment pour se plonger dans un roman policier. Suspense, secrets inavouables et meurtres sont souvent la formule gagnante des livres qu’on ne peut plus reposer. Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir le premier roman de Stuart Turton: The Seven Deaths of Evelynn Hardcastle. Un roman, encore une fois, anglophone. Mais cela ne peut pas nous faire de mal de travailler un peu notre anglais! En prévision d’un éventuel tea time avec sa Majesté….

 

Une histoire très ambitieuse

Au départ, le scénario semble assez simple: un homme se réveille, en pleine forêt, avec le souvenir très trouble d’une jeune femme en danger de mort. Il ne se rappelle plus de la raison qui l’a conduit dans cette forêt. Il ne se souvient même plus de son propre nom. C’est alors qu’il entend des cris, et voit une femme tentant de fuir un individu qui la poursuit. Un coup de feu retentit. Effrayé, notre homme tente de quitter ces bois afin de trouver de l’aide. C’est ainsi qu’il va tomber sur Blackheath, la demeure de la famille Hardcastle, où tout le monde semble déjà le connaître. Alors que l’on s’attache peu à peu à ce personnage maladroit et craintif, il nous faut rapidement le quitter. Car en effet, ceci n’est pas juste son histoire, mais celle de tous les invités présents chez les Hardcastle ce jour là. Car parmi eux se cache le meurtrier d’Evelynn Hardcastle. 

Afin de résoudre ce crime, notre protagoniste, qui porte le nom de Aiden, va devoir vivre la même journée, mais à travers les yeux (et dans le corps) de chacun des convives de Blackheath. Ils ont tous un rôle important à jouer. Et possèdent tous des qualités qui pourront aider Aiden dans son enquête…Ainsi que des défauts qu’il lui faudra contrôler. Mais d’autres mystères s’ajoutent bientôt: pourquoi se méfie-t-il d’Anna, qui semble pourtant vouloir lui prêter main forte? Qui est donc cette silhouette masquée qui en sait tant sur chacun des protagonistes? Et surtout, pourquoi un valet de Blackheath cherche-t-il à le tuer? 

 

Premier essai, premier succès 

The Seven Deaths of Evelynn Hardcastle est un roman assez inédit. Avec une histoire entre Agatha Christie et Retour Vers le Futur, Stuart Turton vise très haut pour un premier livre. Au début, il se peut que vous ayez besoin d’un peu de temps pour accrocher complètement à cette histoire, car on ne connaît que très peu de choses sur Aiden, et ce n’est que très avancé dans le roman que l’on comprend ses motivations et surtout, ce qui l’a amené à Blackheath. D’ailleurs, la révélation finale est un peu brouillon, et aurait mérité une meilleure mise en bouche, afin que le lecteur soit davantage préparé à accepter la fin choisie par l’auteur. Mais, cela ne veut pas dire que The Seven Deaths of Evelynn Hardcastle soit un mauvais livre. Bien au contraire! Une fois entré dans le roman, il devient difficile de le reposer. Les chapitres s’enchaînent de façon fluide et, malgré le nombre de personnages qui ne cesse de croître au fil des pages, il est très facile de suivre le déroulement des événements. 

 

 

S’il fallait attribuer une note à The Seven Deaths of Evelynn Hardcastle, il obtiendrait un bon et noble 7 sur 10. Ce qui en fait un très bon roman policier à lire au coin du feu (ou près du radiateur, pour les modernes d’entre nous). Stuart Turton est un auteur prometteur, qui débute sa carrière avec une oeuvre originale et soignée. Et comme le succès fut au rendez-vous pour le jeune écrivain anglais, on peut parier sur la prochaine publication d’un deuxième ouvrage. 

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.