Critique « Flux » d’Orion Carloto: une caresse de tristesse

Critique « Flux » d’Orion Carloto: une caresse de tristesse

Flux est un recueil de poésie publié en octobre 2017, écrit par Orion Carloto. Cette dernière est connue depuis plusieurs années sur la toile grâce à ses vidéos YouTube qui accumulent quelques millions de vues. La publication de Flux était son rêve ultime; rêve qui devint réalité, pour son plus grand plaisir. 

    

                Orion Carloto

 

Don’t get too close; I’ll turn you into poetry. 

 

Un recueil cathartique 

Flux est un recueil de poésie sentimentale. L’auteure nous indique dans la préface qu’elle a écrit ces poèmes dans ses moments de profonde dépression et durant ses pics de tristesse. Au cours des 175 pages de ce recueil, on comprend rapidement que l’auteure parle tout le temps de la même personne. Les poèmes s’enchainent et on suit une progression logique des sentiments de l’auteure face à la terrible rupture amoureuse. Elle nous partage ses ressentis, sa nouvelle vie sans cet être aimé. Parfois les poèmes s’adressent à lui directement, parfois elle se remémore simplement les moments partagés avec lui. En tant que lecteur.trice, nous pouvons facilement nous identifier à ses mots car nous avons probablement déjà tous.tes vécu ce genre de situation. Les mots nous vont droit au coeur. Ainsi, Carloto arrive avec succès à absorber le.a lecteur.trice dans les pages de ce recueil, qui, bien qu’il soit très personnel, a une thématique universelle: un amour perdu dont on ne sait se détacher. Ce que nous avons particulièrement apprécié fut la douceur des poésies. Malgré la tristesse véhiculée à travers les pages, les mots des poèmes, pleins de vulnérabilité, rendent la lecture légère et douce. Comme si les larmes coulées en écrivant ces poèmes étaient des perles qui se seraient imprégnées dans les pages du livre. 

 

You are a dream and I don’t want to wake up. 

 

Une poésie moderne 

Ce recueil est de la poésie en prose, et mêle dessins, textes et polaroids. Les dessins (faits par Katie Roberts) illustrent merveilleusement bien les mots de l’auteure. Il est très agréable d’errer dans ce livre qui est esthétiquement très plaisant à regarder. Certaines pages ne contiennent que quelques mots alors que d’autres contiennent des poésies très longues, d’où le côté assez moderne. On sent profondément que ce recueil est presque comme des pensées mises en ordres: à certains moments l’auteure n’arrivait plus à penser et laisse des pages blanches, tandis qu’à d’autres moments, son cerveau pensait trop et ainsi elle nous partage ses doutes, réflexions, et ses moments de tristesse. 

 

Des textes très abordables

Les poésies d’Orion Carloto ne plairont peut-être pas à tout le monde. En effet, le style est très simple à lire. Ce n’est pas du tout le genre de poésie hermétique pleine de figures de style. En lisant Flux, nous avons simplement l’impression de lire comme un « journal intime » joliment écrit. Cela ne nous a pas dérangé durant notre lecture, mais il est préférable de le préciser car cela pourrait en rebuter plus d’un.e. Nous allons vous mettre des extraits ci-dessous pour vous donner une idée du contenu du recueil. 

Ps: le recueil n’est pas encore traduit en français malheureusement, mais si vous avez pouvez lire un anglais assez simple, vous pourrez totalement lire Flux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En somme, l’histoire que nous propose Orion Carloto à travers Flux est à la fois belle et triste. L’auteure nous partage sa plus profonde tristesse dont elle en tirera de la force. L’auteure, ouvertement bisexuelle, nous partage aussi quelques poèmes sur ses premiers sentiments amoureux pour une femme. Flux permet donc une visibilité de la bisexualité importante: l’auteure pleure le garçon qu’elle aimait mais reconstruit ses sentiments en rencontrant une femme. 

 

En espérant que cela vous ai donné envie de lire Flux, nous vous souhaitons de bonnes et belles lectures! 

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.