Salon de la pâtisserie 2018 : nous y étions

Salon de la pâtisserie 2018 : nous y étions

Miam ! Aujourd’hui, nous sommes partis découvrir ce qu’il y avait derrière cet énigmatique salon de la pâtisserie. Au rendez-vous, des pâtisseries pour régaler nos yeux et nos papilles et Pierre Hermé en président d’honneur. Ça donne envie tout ça !

Il est 10 heures. Les portes du salon de la pâtisserie s’ouvrent et des hordes de gourmands sont prêtes à envahir les lieux. Première constatation : le public a répondu présent pour ce premier salon de la pâtisserie.

Ce salon est né d’une constatation remarquée par les chefs pâtissiers et les génies créatifs : il y a beaucoup de salons, mais la pâtisserie n’a pas grand-chose pour elle. Et nous sommes d’accord, il serait dommage qu’un tel patrimoine reste dans un coffre !

Le salon de la pâtisserie a donc pour objectif d’être le grand rendez-vous mettant en lumière les talents de nos artisans et les saveurs de nos terroirs. C’est l’occasion idéale pour les amateurs et les professionnels de se rencontrer. C’est un endroit où les traditions et les savoirs de la pâtisserie pourront être transmis grâce à une multitude de recettes. Les visiteurs pourront également mettre la main à la pâte en créant leurs propres pâtisseries « belles à regarder, bonnes à partager et à déguster ».
Dès l’entrée du salon, nous découvrons Les Belles Envies, un pâtissier qui invite à céder au plaisir, mais avec un index glycémique contrôlé ! Savoureux et innovant, cela a de quoi plaire !

Nous apercevons également Mic Mac macaron, un pâtissier qui crée des macarons très originaux. Parmi ces macarons, nous pouvons trouver ceux à la violette-réglisse, à la banane-gingembre et même aux larmes de licorne pour les amoureux de licornes.

Le salon veut aussi mettre en avant des produits nationaux issus de France métropolitaine et même des DOM-TOM. Nous avons un exemple avec Moulin de Versailles, un meunier depuis le 19ème siècle qui se trouve au coeur de Versailles et qui propose des produits français tels que des farines ou des préparations pour le pain, la pâtisserie et la cuisine. Nous avons pu goûter au résultat d’une de leurs préparations pour moelleux au chocolat : délicat et onctueux. Sans oublier Cur’caraïbe, production de la Guadeloupe qui présente aux gourmands, son sirop curcuma gingembre.
Dans tout le salon, des ateliers sont proposés aux visiteurs qui souhaiteraient mettre la main à la pâte tout en découvrant les secrets des grands chefs. 

Nous avons également pu assister à une conférence de dégustation où le but était de s’exercer au goût et surtout d’apprécier différentes saveurs. Une expérience unique.


Les coups de coeur sont nombreux, mais certains marquent plus les esprits que d’autres. Nous pouvons citer le savoureux et authentique chocolat fabriqué à Madagascar, de la plantation au produit fini, par la chocolaterie Robert. Ou encore, la boisson Chooka qui associe la fleur d’hibiscus et les vertus des jus de fruits frais pour nous inviter à nous régaler dans une démarche de bien-être, dans un voyage purement sensoriel.

Saviez que 35 % des Français se laissent tenter au moins une fois par semaine par la pâtisserie ? Alors, pourquoi ne pas se laisser tenter par le salon de la pâtisserie ?

Salon de la Pâtisserie
Porte de Versailles – 15e
Les 15,16 & 17 juin 2018
Plus d’infos

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.