Restaurant le Djawa : la « street food » indonésienne à Paris

Restaurant le Djawa : la « street food » indonésienne à Paris

En 2012, Stéphane et Frédéric ont lancé leur premier restaurant consacré à la gastronomie indonésienne : le Djawa. Aujourd’hui, leur cinquième enseigne vient d’ouvrir face au canal Saint-Martin. Voici l’occasion de faire voyager nos papilles vers une contrée exotique, loin des clichés sur la nourriture asiatique.

La « street food » indonésienne

La carte du Djawa est relativement courte mais variée, avec quelques salades, quelques plats mijotés, quelques propositions au wok, quelques desserts et des cocktails de fruits pour les vitamines. Bonne nouvelle, tous les plats disposent d’une version végétarienne. Tous est préparé sur place et quand il n’y a plus un plat, c’est terminé jusqu’au lendemain. Certains plats mijotés ne peuvent être servis que le soir car ils nécessitent un long temps de préparation.

Dès que l’on entre, on commande sur place ou à emporter et on s’installe pour attendre son plat ou bien on jette un œil sur la cuisine ouverte. Le plat ne se fait pas attendre. Si on a opté pour une dégustation sur place, il se présente dans une jolie assiette de céramique vernissée bleu nuit qui fait ressortir toutes les couleurs du plat.

Tout de suite, le mélange d’épices vient chatouiller les narines, c’est le début du voyage. Parmi les plats les plus intrigants repérés sur la carte, il y a le poulet opor où  le curry, le lait de coco et la citronnelle allient leur douceur au riz blanc et au fruit du Jacquier (dans la version végétarienne) ou au poulet dans la version originale. Il y a également le bœuf rendang, un plat légèrement épicé où le lait de coco et ses 12 épices accompagnent du rumsteack ou, pour les végétariens, du tempeh (soja fermenté). Quoi que vous choisissiez, le dépaysement sera au rendez-vous. Du coté des desserts, craquage total sur le chocamole, un surprenant et savoureux mélange de crème d’avocat au chocolat et au café (très peu). Pour les grandes faims, il est possible de choisir la taille maxi pour le plat.

Une décoration inspirée

Le restaurant reprend les codes du style chic et exotique de ses prédécesseurs avec de nombreuses lampes en rotin, des banquettes chargées de coussins jaunes et verts. Des murs verts rehaussés de claustras en bois pour le côté chaleureux alternent avec de la brique ou du carrelage vert du plus bel effet. De nombreuses plantes habillent l’ensemble.

Ainsi, le Djawa du quai de Valmy est une nouvelle adresse déjà très prisée qui permet de découvrir de nouvelles saveurs d’Asie. On est surpris de découvrir de nouvelles alliances gustatives à partir d’ingrédients pourtant connus, mais assemblés avec créativité.

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.