La mode: Être chapeauté, c’est s’exprimer.

La mode: Être chapeauté, c’est s’exprimer.

À l’origine, les casquettes étaient utilisées pour se protéger du soleil. L’essence même de son utilisation est de nos jours détournée: La casquette, un accessoire de mode.

La casquette : un objet polysémique

Elle se décline en divers styles:  d’une part se trouve la casquette traditionnelle, elle même constituée de plusieurs modèles. Elle comprend la gavroche, la casquette irlandaise, la casquette plate ou encore la casquette marine. Chaque modèle appartient à un mode de penser et est affiliée à des personnalités, des mythes etc. Chaque époque et chaque personne a sa manière de porter la casquette.

D’une autre part se trouve la casquette dite américaine. Celle-ci prend une très grande place dans la culture. On dénote à l’intérieur même de ce type de casquette, divers styles tous aussi différents les uns que les autres : La fitted, la strapback, la casquette baseball ou trucker et la snapback.

La Snapback bientôt sur toutes les têtes?

Aujourd’hui, nous souhaitons nous focaliser sur l’histoire de la snapback. Elle est aperçue pour la première fois sur les terrains de baseball. Mais elle finira pas prendre son envol et viendra se poser sur la tête des rappeurs, devenant ainsi un objet identitaire à part entière du monde du hip-hop, donc un outil emblématique du rap des années 80/90. En imitant les rappeurs les plus célèbres, aucun fan d’hier et d’aujourd’hui, ne peut prétendre déambuler la tête nue. Ceci a permis à la Snapback de devenir un objet incontournable dans l’histoire de la mode.

Il suffit de visionner quelques clips ou vidéos sur youtube pour voir à quel point la casquette Snapback a su s’imposer partout à travers le monde. En France, la plupart des chanteurs de rap et autres registres urbains tels que Booba et Maître Gims en portent. On ne peut que louer la créativité des concepteurs qui vous proposent une foultitude de modèles.

Et vous, quelle est votre Snapback?

Leave a Comment