Ecotone, le jeu de plateforme – Le Test

Ecotone, le jeu de plateforme – Le Test

Ecotone,  un jeu de plateforme étrange, il mettra vos nerfs à rude épreuve ! Sorti le 6 mai par le studio français, Sundae Factory, au prix de 8,99€, nous avons eu le plaisir de le tester. Mais qu’en est-il ?

ecotone
Moi non plus, je ne suis pas sûre

Un die and retry exigeant

Ecotone, est le type de jeu où vous devrez mourir pour vous perfectionner. Mourir pour comprendre ce qu’on vous demande ou simplement par avancer.  Votre but ?  Dans la plupart des cas, récupérez trois orbes blancs pour terminer le niveau suffiront, une pièce vous représentant sera en bonus. Parfois, des niveaux spéciaux arriveront,  comme retrouver vos ombres, sauver un inconnu qui vous ressemble, ou fuir les ténèbres qui ne demandent qu’à vous engloutir.

Certains passages vous demanderont du temps, et surtout de la patience. Certaines morts vous énerveront beaucoup, vous obligeant à poser votre manette et… à recommencer plus tard. Bien heureusement, vous ne serez pas obligé d’utiliser le clavier, ce qui n’est pas plus mal, la manette étant beaucoup plus intuitive et rendant certains passages plus simples.

ecotone
Tourner dans le vide

Au-delà de devoir mourir, pour vous faire comprendre comment réussir le niveau, certaines énigmes seront présentes, il ne suffira pas juste d’aller d’un point A à un point B. Non, il faudra parfois faire demi-tour au début du niveau, vous faire pousser par le vent pour accéder à des corniches… Le jeu vous mettra au défi à tout instant. Surtout quand votre personnage deviendra invisible de manière aléatoire vous obligeant à sauter à l’aveugle. Ce n’est d’ailleurs pas les premiers niveaux qui seront les plus faciles. Le jeu permet heureusement quelques temps morts avec les niveaux spéciaux qui ne seront pas forcément plus faciles mais ils ne vous demanderont pas réellement de réflexion, juste de bons réflexes voire un sans-faute.  Pour les néophytes, il vous faudra sans doute du temps pour percuter certaines choses, mais rien n’est impossible avec un peu de patience.

ecotone
Où sont mes ombres ?

Vous aurez de toute manière 45 niveaux découpés dans trois mondes différents. Si on vous a parlé d’invisibilité, ce n’est pas le seul fléau qui vous touchera dans Ecotone, le gameplay changeant très régulièrement pour éviter l’ennui…ou tout simplement pour vous faire souffrir ! Gravité inversée, effet miroir, retour dans le temps…Tout sera bon pour vous donner une expérience unique et différente à chaque niveau.

Question scénario, vous êtes une sorte d’esprit, vous aurez sans doute envie de savoir qui vous êtes, et qu’elle est votre histoire. Au début de chaque niveau, vous aurez une phrase pour vous donner des indices, des indications sur la suite des évènements mais également pour en apprendre plus sur votre avatar. A dire vrai, on ne peut pas parler d’un réel scénario en lui-même, votre personnage ne parle pas, l’environnement ne vous apporte pas beaucoup de réponse non plus.

Des graphismes colorés et soignés

S’il y a bien une chose qu’on ne peut pas reprocher à Ecotone, ce sont les graphismes. Ils sont simples, mais soignés. Le jeu est relativement coloré, et même s’il se veut sombre de par son histoire et votre avatar, cela n’est pas forcément ressenti. Les monstres environnants sont loin d’être effrayants, ils sont plutôt intrigants. On ne sait pas trop où on est, mais on aurait tendance à dire qu’on est sous terre, dans des cavités. Il ne fait jamais jour, et les monstres sont comme des vers à moitié sous terre, à moitié à l’extérieur.

Les plateformes auront-elles aussi leur design, d’autant qu’elles seront bien reconnaissables puisque certaines tomberont sous votre poids. Elles ressembleront à des ballons transparents. Il n’y a aucun bruitage dans Ecotone, votre saut, votre chute, même le bruit du vent ne seront pas représentés de façon auditive. Une musique bien qu’agréable au début, finira par revenir éternellement.  De quoi finir par vous casser les oreilles et vous la faire détester. Vous finirez sans doute par couper le son. C’est dommage, parce que les musiques sont loin d’être mauvaises et collent bien à l’univers, si elles avaient été plus nombreuses, cela n’aurait qu’ajouté une plus-value.

eocotone
Y fait tout noir !

Quelques points faibles ou à revoir !

Le jeu pourrait être comparé à Super Meat boy, question Die and Retry. Mais finir un niveau d’Ecotone ne vous apportera pas forcément… de satisfaction. Dans un Super Meat Boy, il vous faut sauver votre bien-aimé le plus rapidement possible. A la fin du monde, vous aurez un boss. Et ce côté où on vous met au défi de finir le plus rapidement le tableau, ce qui amène à la persévérance.

Est-ce le cas d’Ecotone ? Malheureusement non. Pas de timer pour se dire : « je l’ai terminé en 1m30, je peux faire mieux ». Il n’y a pas non plus de réel défi. La seule chose qui pourrait vous motiver est de récupérer la pièce vous représentant qui est un bonus. Mais ça n’est pas réellement motivant, surtout lorsque vous galérez sur un niveau et que vous devez le recommencer du début à chaque mort. Le scénario va-t-il vous transcender au point d’aimer mourir pour réussir un niveau difficile ? Ce n’est pas non plus le cas, une seule phrase avant chaque niveau est censée vous en apprendre plus… Mais c’est très succin.

ecotone
Récupérer une orbe me donne la vision

Autre désagrément, c’est que votre personnage glisse comme une savonnette et dans certains niveaux, cela risque de vous faire rager. Mais ce n’est pas tout, votre personnage aura tendance à se coller aux parois… lorsque vous devrez courir pour sauver votre vie. Ennuyeux au possible. Certains diront que ça rajoute du défi, et que le jeu est juste exigeant. Nous, nous voyons plus ça comme un défaut. Surtout que le jeu en lui-même est déjà exigeant sans avoir besoin d’en rajouter.

Est-ce que vous jouerez à Ecotone uniquement pour l’univers ? Non, pas réellement.

Le plus gros point noir du jeu est qu’il est intégralement en anglais. Et rappelons-le, par qui a-t-il été développé ? Par un studio français basé à Montpellier. C’est le comble, sur Steam vous lierez « Français : non supporté ». On pourrait croire à un sketch ! Ok, vous n’aurez pas vraiment de dialogue, ni des pages entières à lire, mais justement pourquoi se payer la fainéantise de ne pas traduire une simple phrase en anglais, dans la langue de Molière ?

ecotone
Pouvoir spécial, qui permet de faire apparaître ou disparaître certains éléments au premier plan

Vous l’aurez compris, Ecotone, n’est pas un mauvais jeu, ça serait mentir que dire le contraire. Le gameplay est varié, vous ne risquez pas de vous ennuyer sur ce point. Cependant, vous vous demanderez à chaque niveau de quelle manière les développeurs vont encore vous torturer ! Si la torture était accompagnée d’une envie presque indescriptible de ne jamais lâcher votre manette… Alors le jeu aurait été une pleine réussite. Malheureusement si on n’a rien à dire sur le style graphique qui est plus que réussi, on ne peut pas en dire autant des musiques trop pauvres et du manque complet de son. A tel point que les musiques finissent par devenir inécoutables au bout de quelques heures ou quelques morts. Le scénario n’est pas transcendant et tient sur une ligne, en anglais qui plus est. Ces lignes solitaires à chaque début de tableau ne pourront pas retenir votre attention éternellement. Pour les gens adeptes des plateformes, des énigmes, et des Die and Retry, seront peut-être conquis. Dans le cas de Just Focus, on restera sur notre faim et légèrement sceptique. Heureusement pour Ecotone, sa durée de vie est plus que raisonnable et devrait selon votre agilité et votre maîtrise avoisiner plusieurs heures à plus d’une dizaine d’heures.  

Note

Ecotone, le jeu de plateforme – Le Test

Originalité/Innovation

Gameplay/Jouabilité

Graphimes/Bande son

Rapport durée de vie

Summary:
Ecotone, c'est un peu à double tranchant, soit vous allez adorer, soit vous n'allez pas accrocher. Sur Just Focus, on est plutôt dans le deuxième cas. Le jeu n'est pas mauvais, mais il souffre de quelques défauts qui n'aident pas. Si le gameplay varié prouve la volonté de bien faire, le scénario presque absent et l'anglais intégral ne lui sont pas bénéfiques.

65%

Moyen

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.