Star Citizen : Le rêve ultime d’une génération

Star Citizen : Le rêve ultime d’une génération

Durant l’été, Star Citizen se dotera d’une mise à jour historique… Explication d’un engouement qui traverse les âges !

Il y a des jeux compliqués à expliquer, et Star Citizen en fait indéniablement partie. D’une part car il propose tous les types de jeux dans son identité et d’une autre car il n’est pas encore terminé. Bien qu’il se trouve dans la catégorie des jeux massivement multijoueur. C’est tout autant un FPS, un RPG et un jeu de stratégie à la fois. Mais c’est aussi un jeu de course, d’action, d’aventure et un jeu d’infiltration. Son univers de science-fiction est lui aussi extrêmement varié passant de stations spatiales et vaisseaux à la taille monumentale aux planètes et lunes du jeu entièrement visitables avec des écosystèmes plus riches les uns que les autres. Des avant-postes initiant une nouvelle colonie, des métropoles géantes recouvrant parfois la planète entière ou des paysages sauvages intacts. Ce jeu propose donc à ses joueurs une aventure répondant à toutes les exigences. 

Celin_1Star Citizen luneDaymar_2

 

 

 

 

Le jeu en lui-même est le fruit d’une campagne de financement participatif qui a débuté en 2012. Et presque cinq ans après, il est toujours loin d’avoir achevé son développement. Disponible en accès anticipé depuis le début, les joueurs ont alors pu voir grandir Star Citizen. Et cette fois-ci, avec la prochaine mise à jour, Star Citizen va enfin devenir un minimum viable. Et comme une image vaut parfois mieux que mille mots, voici en vidéo, une démonstration de ce qui nous attend très prochainement…

La vidéo contient un plan d’une planète entièrement visitable. Des environnements variés, une petite session en vaisseau spatial, un véhicule à six roues, une moto. La découverte des armes à la main précédant des combats en embuscade. L’exploration d’une carcasse de vaisseau et des conditions climatiques dynamiques.

Et qu’est-ce qu’on y fait ?

Contre toute attente, il s’agit bien là d’un jeu massivement multijoueur. Cette démo présentée ci-dessus propose donc bel et bien de parcourir l’aventure accompagnée de nombreux amis. On ne connait pas encore avec exactitude le nombre de joueurs mais il serait entre 30 et 60 pour l’instant. Le jeu final vise lui un serveur unique pour tout le monde et la possibilité de faire des excursions de plus d’une centaine de joueurs. La prochaine mise à jour proposera trois lunes relativement vides mais couvertes de quelques avant-postes. Le but ici étant surtout de se faire la main avec l’atterrissage et le pilotage des véhicules terrestres. Il y aura également, un peu plus loin dans la galaxie une météorite si grande qu’elle y renferme une véritable petite ville souterraine. On s’attendra à des percées dans des camps occupés par des pirates, mais encore de la livraison de cargaison. On y trouvera aussi des commerces, hôpitaux et des avant-postes aux utilités diverses.

Présentation du MISC : Freelancer, véritable petit convoyeur de l'espace
Présentation du MISC Freelancer, véritable petit convoyeur de l’espace
Star Citizen Levski
Levski, une ancienne cité minière creusée dans un astéroïde géant

Alpha 3.0 : Où en est t-on ?

Les deux mises à jour précédentes portaient sur les vaisseaux de combat et les fusils. Grace à la physique newtonienne, le pilotage des vaisseaux possède une sensation agréable. Il y a en effet un aspect simulation mais rien d’effrayant pour un joueur arcade. Pour la variété des vaisseaux disponibles, cela va, en outre, du chasseur monoplace jusqu’à la petite corvette avec un équipage de 8 compagnons. Le jeu proposera d’ici l’année prochaine d’embarquer à bord de frégates et croiseurs gigantesques allant de 20 à 100 personnes à bord. Cependant, les vaisseaux civils n’ont pas été oubliés. On y trouve donc des convoyeurs pour cargaison comme le « Freelancer » illustré juste au-dessus avec son équipage de 4 personnes. Il y a aussi des convoyeurs monoplaces pour les loups solitaires. Mais il y a surtout, le gigantesque « MISC Starfarer« . D’abord utilisé comme ravitailleur de carburant avec ses gros réservoirs, il possède également une soute confortable pour faire du transport de cargaison accompagné d’un équipage de 13-15 équipiers.

Star Citizen, gros vaisseau 1
MISC Starfarer, ce vaisseau est le fer de lance des véhicules utilitaires. C’est celui qu’utilisent les joueurs à la recherche d’une carrière paisible et prospère tout en pouvant se défendre contre la piraterie avec l’armement nécessaire.

 

Le jeu possède déjà une liste assez bien fournie de vaisseaux disponibles pour tous les goûts et toutes les tailles. Vous pouvez découvrir tous les vaisseaux du jeu sur le site officiel une bonne partie d’entre eux sont déjà présents dans la version actuellement jouable. Pour l’instant il faudra se contenter d’une majorité de monoplaces ainsi que quelques vaisseaux de taille moyenne. Bien entendu, ceux qui n’aiment pas piloter un vaisseau auront des occupations différentes.

Star citizen soldat
Soldat en armure lourde. Tout l’équipement du joueur est toujours visible sur son personnage.

Star Citizen deuxieme soldat

Un univers enfin vivant

La prochaine mise à jour apportera énormément de nouveautés en comparaison aux éditions précédentes. Grace à l’ajout de l’intelligence artificielle, de nouveaux ennemis mais aussi des alliés feront leur apparition. Des civils viendront habiter les diverses villes et stations. Certains d’entre eux se proposeront même de vous rejoindre sur votre vaisseau. Et, bien entendu, l’arrivée de nombreux pirates errant sur toutes les lunes du système. Mais attendez-vous également à en trouver dans les épaves ou même cachés dans les stations spatiales. Que ça soit à pied, en vaisseau ou en véhicule terrestre. Vous aurez donc la possibilité d’affronter l’environnement de toutes les manières que ce soit. Suivant vos compétences et votre tempo, vous tomberez sur des citoyens vous donnant des missions un peu plus sensibles… Il sera également possible de modifier les pièces de son vaisseau et de ses armes afin d’être toujours équipé des meilleurs outils.

Star Citizen Chronique 1

La force de Star Citizen

 

-La complexité des vaisseaux au service de la liberté des joueurs

Certains de ces vaisseaux sont si gros qu’ils renferment en eux les véhicules terrestres que vous transporterez dans l’univers. D’autres, encore plus gros vous permettent carrément d’emporter votre monoplace à l’intérieur. Oui, c’est bien ça, l’un des grands atouts de Star Citizen est son interactivité. Tous les vaisseaux se comportent comme de véritables maisons volantes. L’intérieur est entièrement visitable et il faudra l’entretenir en ouvrant certaines trappes, on peut également marcher librement à l’intérieur et croiser ses coéquipiers pour s’installer dans les cabines ou à son poste. Les soutes, elles, sont un espace libre, on peut y mettre de la cargaison qu’il faudra transporter soit manuellement pour des petits paquets soit automatiquement pour des raisons de temps pour les soutes les plus grosses.

-La variété des équipements pour les personnages

Il en va de même pour nos soldats et nos opérateurs. Les vaisseaux de taille moyenne offrent à leur équipage des casiers afin de changer de combinaison. Pas la peine de rester en armure ou en combinaison spatiale quand on est à l’intérieur ou sur la terre ferme. La possibilité de ranger les armes permet d’éviter de les perdre en cas d’incident soudain. Le joueur a aussi la possibilité de créer son propre visage. Il y a également un système d’habillement complet où les joueurs peuvent porter des tenus civiles. On peut changer, contre quelques crédits, des vêtements de toutes sortes. T-shirts, vestes, casquettes, pantalons, blousons etc. La personnalisation de l’apparence sera très complète puisque tous les vêtements peuvent se choisir indépendamment des autres. On notera aussi la personnalisation de l’apparence des armes grâce à des peintures, un peu comme CS:Go ou Destiny. Un aperçu des différentes apparences d’armes est disponible par ici.

-La maturité inédite du style de jeu

Bien que pas encore complètement implémenté, la mort ou les égratignures dans le jeu ont des impacts sérieux. Le système de santé ne pardonne pas, en cas de dégâts sur des membres, ils vous limiteront dans vos déplacements ou votre survie. Le système de réapparition existe bien mais c’est au prix de sacrifices très lourds, il faudra donc impérativement réfléchir avant d’agir. De même pour les vaisseaux, les réparations coûtent cher. Il y a aussi un système d’assurance en cas de destruction de tout matériel. Il faut donc être vigilant dans chaque attaque ou chaque déplacement. Le tout impliquera donc une coopération soutenue avec les coéquipiers ou votre réputation dans le jeu aux yeux des habitants locaux. Vous pourriez même entamer des coopérations avec des groupes pirates…

-Un scénario peaufiné

Développé par un ancien producteur du monde du cinéma, le jeu comportera beaucoup de cinématiques. Tout aussi bien dans le cockpit de votre vaisseau ou à terre. De plus, l’histoire qui façonna le monde a été développé à l’aide de pas moins de cinq scénaristes. Ils s’occupent de justifier avec cohérence tous les éléments du jeu. Que cela soit pour les concessionnaires de vaisseaux, pour les vêtements, les équipements, les planètes ou encore les stations spatiales les plus banales, elles possèdent toutes leur histoire. Le jeu a une grande dimension militaire mais les histoires civiles et plus principalement corporatives y font aussi une bonne part. Le tout, assuré par des animations et des décors de qualité.

 

La partie 2 de cette chronique très bientôt

Vous vous douterez qu’avec un univers si riche, il reste encore tant de choses à dire. Je vous donne donc rendez-vous pendant tout le mois de juin pour explorer le reste de ce jeu vidéo fantastique. Nous aborderons l’histoire plus en détail, la partie technique ou encore le potentiel au-delà de la prochaine mise à jour. Les métiers et occupations disponibles, les planètes, les factions et tant d’autres choses. N’hésitez pas à vous exprimer dans les commentaires si vous souhaitez éclairer certains détails. Est-ce un jeu révolutionnaire ? Nous tâcherons d’en savoir plus.

Star Citizen savane

 

Star Citizen Capture 4

Star Citizen combat spatial

La suite bientôt sur JustFocus…

2 Comments on this Post

  1. oiilmmmm1111

    Mdr le créateur du jeu s’est baré avec l’argent aux bahamas

    Répondre
    • Rayzer

      N’importe quoi… Tu ne sais même pas qui c’est. C’est quelqu’un qui n’a pas besoin d’argent vu ce qu’il a deja accomplie dans ca vie. C’est juste un homme qui construie un rêve collectif sans les majors du jeu video qui detruise les projets. Star citizen leurs fait peur et c’est pour ca qu’il y a des gens comme toi qui critique sans même comprendre. Aller vas jouer a Call of caca… C’est sur c’est mieux

      Répondre

Laissez votre commentaire