Star Citizen : La conférence Gamescom 2017 sort l’artillerie lourde avec quelques égratignures

Star Citizen : La conférence Gamescom 2017 sort l’artillerie lourde avec quelques égratignures

Cloud Imperium Games a tenu la première de ses deux conférences annuelles de Star Citizen pendant la Gamescom. Retour sur les éléments-clés à retenir de cet événement qui ne laisse personne indifférent.

Comme chaque année, l’équipe dévoile les derniers progrès du jeu à l’ambition sans limites. Pour les nouveaux, nous vous recommandons la lecture de la chronique de découverte de Star Citizen. Afin de mieux comprendre l’ampleur de l’engouement populaire. Vous la retrouverez ici avec la première partie ainsi que la deuxième partie pleine de détails sur le jeu.

Vous pouvez retrouver la rediffusion complète sur cette vidéo exclusivement en langue anglaise. Cependant, de nombreux sites de fans francophones feront prochainement une version traduite et plus compacte. Voici, ci-dessous, le rapport écrit de la dernière conférence de la Gamescom 2017. Pas mal de contenus et beaucoup de confirmations.

La surenchère technique à tout prix

On pourrait résumer cette conférence en une phrase. Le jeu est ambitieux, il est sur la bonne voie, mais il n’est clairement pas prêt. CIG a pris des risques en montrant une démo de deux heures mélangeant des fonctionnalités de la future mise à jour 3.0 avec du travail en pleine R&D. Dès lors, quelques problèmes de stabilité sont apparus durant le spectacle. Mais il était important d’en montrer beaucoup. La communauté n’avait pas eu de nouvelles du jeu depuis Noël dernier.

L’interactivité au cœur des avancées

Le « mobiglass », sorte d’ordinateur personnel, fait entièrement peau neuve. Avec l’arrivée des personnages non-joueur, du générateur de missions dynamique, du système de vente de cargaison et du gestionnaire d’inventaire. Star Citizen se devait d’avoir des menus solides et complets. C’est à présent chose faite ! Le mobiglass affiche maintenant des données atmosphériques très utiles lors de vos futures descentes sur les planètes du jeu. On notera aussi un monitorage des fonctionnalités vitales de votre personnage très poussées. Point mineur mais quand même important, on peut à présent afficher un indicateur de géolocalisation sur ses amis et ses coéquipiers. Le système de communication est lui aussi très évolué grâce à des fonctionnalités d’appel de joueurs aux alentours.

Star Citizen Levski Gamescom 2017

 

L’aspect coopératif et multijoueur toujours aussi important

Le partage des missions entre les joueurs existe bien à présent. Tout comme la possibilité d’initier ses propres quêtes à d’autres participants dans les environs. Pour, par exemple, demander un sauvetage de l’extraction ou simplement une escorte temporaire. C’est ainsi que nous avons enfin pu voir un vaisseau prendre un véhicule terrestre dans sa soute avant de décoller pour une autre planète accompagné par trois passagers. Excepté un problème avec les rampes d’accès, tout paraît stable et prêt à permettre à des dizaines de joueurs de faire équipe et d’embarquer dans leur propre vaisseau. Des missions parallèles peuvent être générées pour empêcher un groupe de joueurs d’atteindre son objectif, c’est le genre de contrat qui rapporte beaucoup de crédits.

Star Citizen coopération Gamescom 2017

 

Et Star Citizen inventa… Le « Face over IP » ( Conversation faciale à distance )

C’est LA nouveauté technique innovante de cette année. Star Citizen, en partenariat avec la société faceware vous propose de prendre le contrôle du visage de votre personnage grâce au vôtre !? C’est une première dans l’histoire du jeu vidéo, en tout cas à ce niveau de fidélité. À l’aide d’une webcam, vous pourrez non seulement bouger les lèvres du protagoniste en temps réel mais aussi ses sourcils, ses yeux et tout autre muscle facial qui vous permet de faire des grimaces.

Star Citizen Faceware Face over IP

C’est une technologie qui avait déjà été vue dans le logiciel FaceRig souvent utilisé par les diffuseurs sur twitch pour égayer les vidéos ou donner un effet amusant. Cependant, jusqu’à présent cela servait uniquement à afficher une vidéo séparée avec un personnage préconçu. Cela pourra, avec Star Citizen, être utilisé sur n’importe qui. L’autre fonctionnalité apportée par la reconnaissance faciale est surprenante. C’est le suivi des mouvements de la tête. Il vous permet soit de changer d’angle de vue sans utiliser la souris, soit en hochant la tête de pouvoir directement balancer votre vaisseau de gauche à droite, fonction qui va s’avérer extrêmement utile quand vos mains seront déjà très occupées avec toutes les commandes de vol.

 

Star Citizen développe sa propre webcam conçue pour le suivi facial et les conditions difficiles

Bien que cette technologie de suivi facial fonctionne avec n’importe quelle caméra puisqu’elle ne fait qu’analyser de la vidéo. Il est quand même important d’avoir la meilleure image possible pour faciliter les animations. La webcam de Star Citizen diffère des concurrentes par un champ de vision beaucoup plus serré, concentré sur votre tête uniquement et non plus l’entourage élargi. L’autre problème réglé par cette caméra vient de ses fonctionnalités exceptionnelles en basse lumière, plus besoin de se mettre une lampe en plein milieu de la figure la nuit pour que la caméra fonctionne. Le tout, pouvant rendre une image toujours en FULL HD à 60FPS. C’est un véritable exploit pour un tel périphérique domestique mais surement à un prix très élevé. 

L’inattendu arriva

Star Citizen Idris Gamescom 2017

C’est avec beaucoup d’émotion que le public a découvert la présence de non pas un mais de DEUX croiseurs spatiaux « Idris ». Star Citizen vient enfin de dévoiler l’une des fonctionnalités les plus plébiscitées du jeu. Il s’agit de la présence des vaisseaux capitaux en plein univers multijoueur. Le vaisseau Idris est un monstre. Il est l’équivalent de six avions Airbus A380 en volume. Capable d’accueillir un équipage d’une vingtaine voire d’une trentaine de personnes, d’embarquer de la cargaison et surtout de servir de porte-avion à trois vaisseaux d’attaque. La démonstration a plongé les deux croiseurs dans un combat acharné. Tous les canons furent utilisés, le tout avec des petits vaisseaux volants dans les parages. Cette scène surréaliste avec des lasers fusant de tous les côtés ressemblait à deux gouttes d’eau à n’importe quel film de science-fiction. C’était intense, riche et époustouflant. Tant l’exploit technique que créatif est ici à son apogée. Malheureusement, le rêve fut un peu écorché par des soucis de performance avec des ralentissements et d’un manque de crédibilité au niveau de la physique avec une collision approximative des deux vaisseaux qui sera corrigée par la suite.

Des éléments rassurants pour le futur de Star Citizen

Gamescom 2017 Star Citizen

Cette démonstration marque la consécration du rêve initial lorsque le jeu avait été présenté pour son financement participatif en 2012. On se retrouve bien avec un univers spatial géant, proposant une énorme liberté et laissant beaucoup d’opportunités en multijoueur. Le tout avec une richesse technologique au sommet pour les joueurs PC. Des vaisseaux et véhicules aux tailles et aux activités diverses. Des personnages avec un haut niveau de personnalisation et des métiers/missions diverses. Et on remarque que le tout tient sur un serveur de jeu en ligne. Bien entendu, le niveau de finition n’est toujours pas là mais on se rapproche clairement très près du but. Il faut également se rappeler que cette mise à jour 3.0 prévue pour l’automne comporte d’autres planètes, d’autres vaisseaux et des tonnes de missions. Que les fonctionnalités communautaires sont là encore soignées. Tout est presque prêt pour commencer des parties sérieuses et voir le jeu grandir avec beaucoup plus de confort. La transition entre planètes et stations spatiales est prête, la technologique de vaisseaux transportant des vaisseaux également, les personnages non joueurs et les commerces pointent aussi le bout de leurs nez. Bref, que de bons signaux malgré les nombreux retards passés.

Et pourtant, encore beaucoup de choses à découvrir

Star Citizen excursion

Cette conférence n’a pourtant pas dévoilé grand-chose du potentiel du jeu. Il manque toujours un tiers des vaisseaux énormément de planètes, de stations spatiales et de métiers. On a également rien vu du jeu solo Squadron 42 qui fera son apparition lors de la seconde conférence annuelle vers fin octobre de cette année. On n’a pas non plus vu les activités disponibles sur les avant-postes dispersés sur les lunes du jeu en version 3.0. Nous n’avons pas beaucoup vu l’intelligence artificielle en action. Il reste encore énormément à voir pour ce jeu à la profondeur monumentale. On préférera quand même disposer de cette mise à jour avant de penser à autre chose.  Pour rappel, la mise à jour 3.0 est estimée pour la saison d’automne, d’ici là, Just Focus vous souhaite une agréable Gamescom 2017, et à bientôt pour les nouvelles de Star Citizen !

1 Comment on this Post

  1. Même si elle était pas renversante, cette présentation à la Gamescom a quand même montré un énorme potentiel. Espérons que ça se concrétise !
    Si vous venez de découvrir Star Citizen, vous pouvez vous inscrire sur le site du jeu soit pour acheter un accès au jeu et à l’alpha, soit pour au moins avoir déjà un compte créé lorsque les périodes de test gratuites ont lieu (la prochaine certainement vers octobre lors de la Citizencon).
    Pour vous inscrire avec un code de parrainage qui vous permettra de gagner 5000 UEC (monnaie du jeu), voici le lien :
    https://robertsspaceindustries.com/enlist?referral=STAR-J2QW-GQ6P

    Répondre

Laissez votre commentaire