Screen Shoot : Saints Row 2 : Quand le nawak devient une marque de fabrique

Screen Shoot : Saints Row 2 : Quand le nawak devient une marque de fabrique

Nouvelle chronique qui se concentre sur des screenshots. Assez banal me direz-vous. N’importe quel site centré sur les jeux vidéo est capable de balancer une cinquantaine de screens qui peuvent même être fournis par l’éditeur. Ici, le but est de se concentrer sur la qualité, on va donc en présenter 5. Et, tant qu’à faire, autant qu’ils aient une utilité. Chaque volet de notre nouvelle chronique Screen Shoot se focalisera sur un thème précis d’un jeu vidéo distinct. Le but peut être de faire marrer, ou tout simplement de découvrir via cinq screens un jeu pas forcément connu. On commence par le plus pur délire avec Saints Row 2, alternative intéressante à la série GTA qui arrive à marquer par son ambiance totalement déjantée. La preuve en quelques images dans Screen Shoot

1 : Quand le glamour nous éblouit à chaque coin de rue

Celle-là est collector, parce que des PNJ abusés j’en ai croisés, mais des comme ça, c’est vraiment magique. Déjà, l’improbable coiffure est un signe évident de bon goût, mais le fait que les personnages aient le même visage mais avec des morphologies et couleurs de peau différentes ajoute grandement au nawak de l’image. Si vous aviez un doute, la caricature de camionneuse au centre, c’est mon perso, preuve que l’éditeur de personnage n’a rien à envier aux PNJ !

2 : Quand le traducteur s’en tape complètement du menu

Sortez le jeu ? Ouais c’est une bonne idée. Il faut sortir le jeu tous les jours sinon il déprime. 

3 : Quand Ikea vend des bureaux un peu spéciaux

C’est un grand classique dans les jeux, de pouvoir améliorer du mobilier, acquérir des appartements, ect. Donc là au départ, on a des boîtes en cartons, ouais, dans un squat c’est normal. Ensuite on a un bureau pour faire sérieux, avec un joli pc windows 95, la classe quoi. Et puis, upgrade finale : une barre de stripteaseuse (avec la fille fournie avec). Ça va être galère pour écrire des trucs sous word…

4 : Quand Terminator a changé de look

Ce qui est cool avec les personnages créés, c’est que s’ils ont un look décalé, ça peut générer une atmosphère assez particulière quand ils prennent une pose badasse.

5 : Quand la chirurgie esthétique flirte avec la magie vaudou

 

Oui, c’est bien le même perso. Et encore, j’aurais pu changer de sexe, devenir anorexique, être barbu… Des choses courantes dans un hôpital de chirurgie esthétique en somme !

C’est tout pour Saints Row 2. La prochaine fois, on s’attarde sur un autre concept. Il se pourrait bien qu’on aille faire un petit tour du côté d’une simulation indé. A la prochaine sur Screen Shoot.

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.