Malkyrs : les Arènes de l’Éternité, un jeu de cartes connecté (Test)

Malkyrs : les Arènes de l’Éternité, un jeu de cartes connecté (Test)

Note

Malkyrs : les Arènes de l’Éternité, un jeu de cartes connecté (Test)

Originalité/Innovation

Gameplay/Jouabilité

Design Cartes

Graphimes/Bande son

Prix

Summary:
Avec son système de cartes physiques, dans une dimension dématérialisée, Malkyrs propose une expérience de jeu sympathique mais qui aura du mal à percer vu le prix des cartes. Quelques défauts saupoudrent le tout, mais certainement dû au fait de sa petite notoriété. Si on lui laisse sa chance, Malkyrs a le potentiel pour devenir un excellent jeu connu du plus grand nombre

72%

Bonne découverte

Malkyrs : Les Arènes de l’Éternité est un jeu de cartes connecté, il a été créée par Malkyrs Studio, un studio français. Grâce au succès de leur campagne sur la plateforme participative Kickstarter, le jeu a pu être développé. Quel est l’intérêt de ce produit par rapport aux jeux de cartes traditionnels en ligne ? En premier lieu, pas difficile de répondre à cette question, les amoureux des cartes auront tout loisir de les collectionner parce qu’il faut le dire mais leur design est réellement travaillé. Mais que vaut réellement Malkyrs ?

malkyrs

Le principe de Malkyrs : Les Arènes de l’Éternité

Le principe est simple, vous avez des cartes, un lecteur de cartes Malkyrs (ou votre téléphone avec l’option NFC et l’appli nomade) et le jeu sur votre pc. Lorsque vous posez une carte, celle-ci s’affiche à l’écran. Rien de plus simple. Il faut dire aussi que la reconnaissance des cartes par le lecteur est très rapide voire instantanée.

Votre but ultime sera de créer votre premier deck, les decks fonctionnent très simplement, vous avez une carte champion. Il s’agit de la carte maître de votre deck, c’est votre champion qui attaquera et qui gagnera de l’expérience à mesure de vos combats. Pour l ‘épauler, vous disposerez de 10 emplacements de cartes action, à vous de choisir votre stratégie en fonction de votre champion, de ses aptitudes et de votre stratégie. Sachez que même si votre champion est un guerrier pur et dur et que la force brute est son atout principal, vous pouvez aussi le faire combattre avec des cartes tournées vers les mages (intelligence), cela fonctionnera même si évidemment ça ne sera pas très optimisé.

Une fois fait, vous êtes déjà capable de partir en combat au bout de quelques minutes. Bon, il faudra retenir ce que font vos cartes, puisque comme vous le verrez, les détails de leurs aptitudes ne sont pas dévoilés sur les cartes. Mais à force de quelques parties, si votre stratégie est bien rodée vous devriez savoir ce que font vos cartes et quand les utiliser. A savoir que votre champion aura des points d’action à dépenser au cours de la partie (max 10) et que cela servira à utiliser des cartes, ou à utiliser les aptitudes de vos cartes. Tour à tour, vous devrez poser vos cartes sur votre lecteur pour attaquer votre ennemi, renforcer vos capacités ou vous défendre. Attention la majorité des cartes ont des utilisations limitées. Certaines cartes ont également des capacités instantanées qui permettent de vous défendre contre une attaque en cours. Le but est d’amener votre adversaire à zéro point de vie. Vous avez 30s pour poser votre carte quand c’est votre tour, si vous ne le faites pas dans le délai impartie, vous passez automatiquement votre tour.

Pour vous faire un peu le détail de ma stratégie de débutante, j’ai mon champion ici, que je surnommerai Grongron. Celui-ci est un guerrier qui me donne plusieurs atouts de base: 

  • Sa capacité passive : sous un certain palier de santé, Grongron gagne 10 points d’action. (150,100 et 50PV)
  • Ses capacités actives : qui provoquent en gros des saignements sur vos ennemis et donc de plus lourds dégâts.

Mais ce n’est pas tout, Grongron a également des traits et équipements à sa disposition pour se rendre plus destructeurs encore. Grâce à un trait de caractère, Grongron perd 40 PV au début de la partie mais gagne + 4 en force. Grongron peut équiper aussi un objet, j’ai choisi une épée qui augmente les dégâts lorsque mon ennemi saigne.

Le trait choisi est alors particulièrement intéressant à mettre en place avec la capacité passive. Dès le début de la partie, Grongron débutera à 160PV (200-40), dès qu’il subira une attaque ennemie, celui-ci descendra certainement en dessous de la barre des 150 PV. Sa capacité passive lui donnera alors les 10 points d’action presque dès le début de la partie. J’ai alors une carte du nom de « déchirer la chair » qui utilise cette formule : 6 + FORCE + 2 x PA. En gros, l’ennemi en face prendra une frappe équivalente à 46PV en moins ( 6 + 20 + 2*10 ), ce qui est énorme quand votre adversaire a 200 PV! Ma carte étant utilisable deux fois, cela me permet de très rapidement le mettre en danger. Couplé à une carte qui draine la vie d’un ennemi s’il saigne…Et vous avez un combo qui fonctionne très bien.

Sachez qu’après chaque combat, votre champion gagnera en expérience et en faveur, il débloquera ainsi des capacités supplémentaires et évoluera (traits, équipements). Les faveurs permettent de faire évoluer vos cartes d’action mais également d’acheter du matériel chez l’antiquaire. C’est pour ça qu’il n’y a aucun détail sur les cartes, sinon elles ne pourraient pas évoluer. Et on imagine facilement aussi que le studio a voulu faire honneur aux artworks présents sur leurs cartes, qui il faut le dire, sont réussis. Vos cartes d’action pourront donc évoluer et devenir plus puissantes avec des systèmes de maitrises pour choisir une faction… Mais pour ça, il faudra qu’un maximum de vos cartes soient au même niveau et dans la même faction pour en profiter.

Quoi qu’il en soit, les stratégies les plus simples sont parfois les meilleurs, ma stratégie pourrait certainement être encore plus élaborée avec d’autres cartes. L’univers de Malkyrs possède de nombreuses cartes, mais malheureusement cela à un prix.

Un système mal exploité

Il est difficile de ne pas être emballé par un système où on dispose des cartes dans sa main, et où on peut interagir avec un lecteur qui leur donne … Vie ? A dire vrai, nous ne sommes pas dans Yu-gi-oh ! où les cartes prennent réellement vie. C’est dommage, de voir exactement à l’écran ce que nous avons devant nous. On aurait réellement aimé voir les personnages de nos cartes prendre vie, le champion serait alors un maître d’armée qui enverrait ses soldats à l’attaque ou qui agirait en fonction des cartes jouées.

Si les cartes peuvent donner envie de les collectionner ou même de les acheter pour parfaire sa stratégie, les packs sont malheureusement très chers, comptez 25€ pour 10 cartes d’action et un champion (frais de port non inclus). Cela rend d’autant plus le jeu redondant si l’on joue toujours avec les mêmes cartes. Le budget devient alors très rapidement un problème, et c’est à mon sens ce qui empêchera Malkyrs de séduire des gens qui voudraient simplement « tester ».Puisque si vous ne disposez pas d’un téléphone avec la technologie NFC, il vous faudra débourser 49.90€ pour accéder au lecteur, un champion et 10 cartes d’action…

A noter également qu’à part les combats en partie rapide , vous n’avez visiblement pas accès à grand-chose d’autres pour le moment, mais heureusement le jeu trouve rapidement des joueurs pour pallier à ce manque de contenu. On aurait aimé, un système de jeu en DUO vs DUO peut être ou des tournois en ligne qui nous feraient grimper dans un classement. Il est cependant possible de jouer contre un ami en local avec un seul lecteur, mais également d’échanger vos cartes avec lui.

Malkyrs est une bonne découverte, et montre que l’on est encore capable d’avoir de bonnes idées sans céder à la facilité, il est juste dommage que les cartes soient aussi chères et que cela ne donne pas forcément envie d’investir plus que dans un pack ou deux. Malkyrs possède son univers propre mais peinera certainement à séduire le plus grand nombre quand de très grosses plateformes proposent des jeux de cartes, certes non physiques mais avec la possibilité de jouer gratuitement. Malkyrs, même s’il manque ce côté plus visuel pour moi, a finalement comme principal défaut d’être méconnu, s’il s’était appelé Pokémon, les gens auraient crié au génie.

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.