La seconde génération de casques de réalité virtuelle arrive avec Microsoft Windows 10

La seconde génération de casques de réalité virtuelle arrive avec Microsoft Windows 10

Moins chers, plus ergonomiques, plus performants. Découvrons les améliorations apportées par ces nouveaux casques de réalité virtuelle disponibles durant le mois d’octobre.

Microsoft profita de sa présentation de l’imminente mise à jour de Windows 10 pour parler de son travail sur une toute nouvelle génération de casques de réalité virtuelle. Cinq constructeurs ont pris part à ce partenariat. Chacun de ces casques possède une technologie similaire et la différence se fait surtout sur le confort. Bienvenue dans la « Mixed Reality ».

Un Windows totalement repensé pour l’interaction avec le casque

La prochaine mise à jour (toujours gratuite) de Windows 10 apportera ainsi un environnement entièrement pensé pour ces périphériques. C’est un véritable Windows virtualisé sous forme d’appartement ou de maison qui s’affichera dans le casque. Des pages internet qui se baladent sur les murs, des objets virtualisés de partout. Microsoft voit grand. L’interface reprend le principe de l’Hololens qui transforme les murs de votre salon en bureau. Outre le système d’exploitation en lui-même, c’est également la facilité d’utilisation des casques qui est revue. Nativement gérés par Windows, les casques ne demanderont l’installation d’aucun pilote ! Il sera possible d’utiliser pas mal de périphériques comme le clavier-souris. Ou encore la manette de jeu Xbox ou bien les nouveaux contrôleurs manuels vendus avec les casques. Il sera très prochainement compatible avec les jeux SteamVR.

 

L’ergonomie : le point fort de cette nouvelle génération

Le casque est très facile en ce qui concerne l’installation. Branchez-le, mettez-le sur la tête et c’est parti ! En effet, ces casques ne demandent l’installation d’aucun logiciel particulier. On notera aussi une très agréable surprise supplémentaire. Aucun besoin de caméras ou de sondes en tout genre. En effet, le casque et les manettes fonctionnent grâce à une autre technologie issue du casque Hololens. On peut aussi mentionner le système de fixation qui est très similaire au Playstation VR. Il s’agit d’un anneau qui répartit le poids sur l’arrière de la tête. La nouveauté, se trouve ici dans la possibilité de basculer le masque en l’air sans enlever l’anneau frontal, très pratique quand on a besoin de regarder son bureau.

Réalité Virtuelle Microsoft

Les performances

Les casques sont dotés de deux écrans d’une résolution de 1440×1440 pixels. Soit 40% plus net que leurs ancêtres l’HTC vive et l’Oculus Rift tout en offrant un champ de vision plus grand en hauteur. Une telle augmentation de résolution demandera cependant des ordinateurs plus puissants. Il est cependant tout à fait possible d’optimiser les applications pour tourner à une cadence moins gourmande. Tous les casques sont dotés de deux caméras frontales qui permettent, si l’envie vous prend, de regarder à travers le casque. Mais leur intérêt se trouve surtout dans le fait de pouvoir faire marcher les manettes sans aucun capteur externe. Le branchement est classique puisqu’il est composé d’une prise HDMI et d’un port USB. Certains casques proposent leurs propres écouteurs comme le Samsung Odyssey. Les autres proposent une prise sortie jack pour brancher ses propres écouteurs. Ce dernier a notamment l’avantage d’avoir un écran ALMOLED un peu plus large.

Samsung Odyssey HDM Microsoft Mixed Reality

 

 Une technologie de réalité virtuelle enfin crédible ?

Personnellement, j’aurais tendance à dire oui. On est dans ce qui va se faire de mieux pendant un bon moment. Le prix d’entrée est de 450 €, ce qui en fait une technologie accessible au grand public. L’écran est à présent suffisamment détaillé pour ne pas paraître désagréable à la vue. La disponibilité des applications est suffisamment riche pour plaire à tous les goûts; que ça soit pour du jeu vidéo ou du divertissement plus classique tels que les jeux vidéo ou le visionnage de films. Les manettes ne sont pas aussi précises que sur l’HTC vive mais permettent de couvrir très largement les besoins pour le jeu. Et le fait que cinq célèbres constructeurs se soient alliés à ce projet en montre la fiabilité à long terme.

Laissez votre commentaire