E3 2017 : Sony a gagné la guerre des vues

E3 2017 : Sony a gagné la guerre des vues

C’est en tout cas ce qui en ressort de l’analyse des vues sur Youtube.

Sony l’emporte confortablement sur Microsoft malgré le manque de nouveautés. La Xbox, elle, peut dire merci à ses copains cubiques et à son jeu de course Forza. Mais elle peut également compter sur une petite collection de jeux indés qui ont joué en sa faveur. On arrive donc à 14 millions de vues cumulées pour les jeux Sony contre 9 millions pour Microsoft. Pas si mal après tout. Explication de ce calcul de popularité. Retrouvez en deuxième partie une analyse sur les potentielles stratégies des constructeurs et leurs comportements de cette année.

 

Les vues Youtube, moyen le plus sain pour prendre la température ?

Il existe pléthore de méthodes pour analyser la popularité des constructeurs comme Sony et Microsoft. Nous avons choisi de nous concentrer sur le nombre de visionnages de chaque bande-annonce des jeux exclusifs de chaque plateforme. Le calcul est divisé en deux. La première partie est le résultat obtenu en sondant les pages officielles des constructeurs et leurs pages européennes ainsi que les deux plus grands médias du milieu. Dans un second temps nous ajoutons également les vues provenant des chaines indépendantes qui parfois font un bien meilleur score que les réseaux officiels.  

Guerre des consoles 2017

 

L’analyse fut effectuée exactement 24 heures après la conférence Sony afin de laisser un laps de temps suffisamment correct face à Microsoft. En noir sont affichés les vues provenant des médias officiels et des gros journalistes. Et le gris représente les chiffres obtenus par les chaines Youtube indépendantes. Nous avons arrondi les chiffres pour plus de clarté. N’hésitez pas à cliquer sur les titres de chaque jeu pour y retrouver sa bande-annonce associée. On peut tout de même espérer une progression nette de tous les chiffres d’ici à la fin de la semaine, mais le but de cet article est d’avoir une analyse à chaud, ce qui fait toute la magie de l’E3. Les petits titres et la pub Xbox One X n’en font également pas partie.

Chiffres pris le 14 juin 2017 en fin de soirée :

  Total Microsoft : 9.000.000  
 Forza Motorsport 7 1.900.000 550.000
Minecraft 1.200.000 1.800.000
State of Decay II 440.000 930.000
Crackdown 3  760.000 70.000

Ori and the Will of the Wisps

480.000 100.000

The Last Night

370.000 470.000
  Total Sony : 14.355.000  
God Of War 1.150.000 3.700.000
Days Gone 680.000 4.000.000
Spiderman 670.000 2.600.000
Uncharted : 2017 465.000 340.000
DETROIT 280.000 130.000
Gran Turismo 230.000 110.000

Le podium entièrement confisqué par Playstation

Kratos, Peter Parker et Deacon occupent donc les trois grandes places de ce duel sans fin entre les deux constructeurs. Les jeux d’action-aventure sont un domaine dans lequel Microsoft n’a pas vraiment de ressources. On remarquera aussi que la testostérone attire toujours autant ! Les héros, qu’ils soient fantastiques ou violents ont toujours la cote malgré une montée des titres indés plus sensibles. On suppose donc que Microsoft préfère temporiser cette année se reposant sur ses jeux déjà sortis au catalogue. C’était également le moment pour la firme américaine de montrer son désir de conquérir le marché des multi-plateforme. La Xbox One X qui offrira une meilleure expérience globale que sa concurrente. Est-ce-que cette stratégie sera payante à long terme ? Il nous paraît que c’est toujours la bibliothèque d’exclusivités qui convainc toujours le mieux les joueurs à l’heure actuelle.

 


Mais à quoi jouent-ils tous les deux ?

Microsoft reprend son souffle et temporise sur ses derniers acquis

Avec sa conférence très (trop?) compacte d’une heure, Sony donne l’impression d’avoir abattu presque toutes ses cartes. Microsoft étant lui un petit peu en avance de ce point de vue là. N’oublions pas L’E3 2016 qui a apporté Forza Horizon 3, Gears of War 4 et Halo Wars 2. La Xbox One pouvant déjà se reposer sur d’autres gros titres comme Halo 5 qui n’a jamais eu aucun équivalent chez Playstation. L’heure est donc venue pour l’Américain de passer son tour en comptant sur les indés pour apporter un peu de légèreté en 2017/2018 et la Xbox One X avec son catalogue bien fourni pour convaincre le public qui n’aime pas attendre. Pendant ce temps, les gros studios absents de Microsoft sont tranquillement en train de plancher sur les jeux du futur.

Sony emporté par son élan de l’année dernière

C’est l’impression que j’en tire, Playstation avait tout balancé l’année dernière. Le Japonais devait avant tout construire son catalogue pour rattraper son retard face à Microsoft. C’est mission réussie en 2017 ! En outre, la majorité des grosses annonces de 2016 sont presque prêtes à étoffer la collection des jeux majeurs de la Playstation 4. C’est ainsi quasiment l’heure du bilan pour Sony. En l’espace de trois-quatre ans ils ont donc réussi l’exploit de contrer l’hégémonie Xbox. La puissance de la PS4 a convaincu les joueurs de multi-plateforme. Le catalogue plus faible mais de meilleure qualité est venu achever les derniers hésitants. La situation s’est inversée par rapport à la génération précédente. C’est maintenant Sony qui vend deux fois plus de consoles que son concurrent. La plupart des gros studios ont récemment sorti ou s’apprêtent à distribuer leurs jeux toujours aussi acclamés. Et malgré le manque cruel d’annonces on remarque que ce qui va prochainement arriver est un contenu maturé et d’une qualité fort plaisante comme le prouvent les nombreuses vues sur Youtube.

Les défis de demain

Pourquoi en est-on là ?

Microsoft est officiellement tombé de son piédestal. Hormis Forza, la firme ne possède plus aucun développeur produisant des jeux faisans l’unanimité. Le nombre de studios internes s’est également rétréci par rapport à l’époque de la Xbox 360. De son côté, Sony inverse la tendance et se renforce par la présence de plus en plus de studios au contenu riche. Il ne leur reste plus qu’à continuer sur cette lancée. Je considère que c’est surtout la supériorité technique de la PS4 dans le multi-plateforme qui avait le plus joué en sa faveur. En 2013/2014 Sony a proposé très peu de gros jeux exclusifs. Ils ont juste eu à surfer sur la descente aux enfers que la Xbox s’était infligée toute seule. Malgré tout, la Xbox continue de tenir la route et sauver l’honneur au vu de ces annonces en étant dépassée de seulement un tiers au niveau de la popularité Youtube à l’E3 cette année.

Le deuxième round démarre maintenant

Xbox prépare sa revanche

L’avance de Playstation reste encore récente et fragile. Nous assistons à une évolution unique, celle des consoles de mi-cycle. Et cette fois-ci c’est Microsoft qui possède la meilleure offre en terme de matériel. Que ça soit avec la Xbox One S au prix drastiquement bas ou la Xbox One X aux performances alléchantes, les joueurs de Microsoft en ont pour toutes les revendications. Cependant, la base de consoles Playstation 4 installée est déjà très forte. Est-ce que l’avantage des performances en jeux multi-plateforme peut suffire à faire remonter la popularité de la Xbox comme a eu le droit la PS4 en son temps ? Est-ce à présent trop tard pour Microsoft comme l’a vécue la PS3 ? Les Américains ne veulent pas se laisser faire plus longtemps et provoquent leur sort. L’histoire leur dira s’ils ont vu juste. Ils savent également qu’il est temps de réinvestir dans le catalogue en le renouvelant de nouvelles licences triple A. On connaît sa puissance financière et technologique.

Sony doit profiter du coup de pouce du destin

Playstation est conscient de l’opportunité unique qu’elle a pu saisir, c’est un sans-faute depuis le début de la Playstation 4. Tous les jeux internes sont quasi tous remarquables, malgré les difficultés financières la firme arrive quand même à se développer à nouveau. De quoi tenir bon pendant les assauts violents que son concurrent va lancer durant les cinq prochaines années. Avec l’arrivée de Days Gone pour remplacer Naughty Dog sur le déclin, Until Dawn fait également du bon travail de ce coté-là. Le retour d’Hideo Kojima et Insomniac games chez Sony. Guerilla qui est enfin redevenu un studio apprécié grâce à une nouvelle licence. God of War qui tente son baroud d’honneur qui a l’air plutôt réussi. Tout est prêt. On leur souhaitera que tout se passe correctement selon leurs plans.

Bientôt : l’analyse des jeux les plus populaires de l’E3, tous supports confondus. Nous tenterons de voir si les jeux multi-plateforme sont à présent devenus plus influents que ceux des constructeurs dans la prochaine chronique pour l’E3 2017 ! A très vite sur Just Focus.

Laissez votre commentaire