Critique « Stratton » de Simon West : un film d’action agréable mais sans surprise

Critique « Stratton » de Simon West : un film d’action agréable mais sans surprise

Casting

Scénario

Bande Originale

Summary:
Pas de surprise. C'est un bon film d'action, mais on en attendait un peu plus...

63%

Un bon film.

User Rating: 0 (0 votes)

Sorti mercredi 5 Avril en salle, il n’attire pas encore les foules alors profitez en ! Le nouveau film d’action à l’affiche : Stratton. La rédaction de JustFocus est allé le voir et vous en parle. En voici le trailer :

  

 

Le synopsis

Stratton, agent du MI-6 (non, rien à voir avec Mission Impossible, quoi que…) s’infiltre avec son coéquipier Marty dans un laboratoire iranien pour intercepter le vol de molécules chimiques mortelles. Mais à leur arrivée, celles-ci ont déjà disparu et la mission tourne mal… De retour à Londres, Stratton (héros éponyme, vous l’aurez compris) et son équipe se lancent dans une course contre la montre pour stopper la cellule terroriste qui projette d’utiliser l’arme chimique sur une capitale.

 

 

Capture d’écran 2017-04-07 à 00.08.44

 

 

Le casting

Capture d’écran 2017-04-07 à 01.49.28

Dominic Cooper

Rôle: John Stratton

 

 

Capture d’écran 2017-04-07 à 01.51.16

Tom Felton

Rôle: Cummings

 

 

Capture d’écran 2017-04-07 à 01.55.36

Gemma Chan

Rôle: Aggy

 

 

Capture d’écran 2017-04-07 à 01.55.44

Connie Nielsen

Rôle: Sumner

 

 

Capture d’écran 2017-04-07 à 01.56.13

Tyler Hoechlin

Rôle: Marty

 

 

Capture d’écran 2017-04-07 à 01.55.57

Thomas Kretschmann

Rôle: Barovsky

 

 

 

 

Le réalisateur

Simon West est à la fois réalisateur, scénariste et producteur exclusif. En 1997, il réalise Les Ailes de l’Enfer entouré d’un casting ravageur: Nicolas Cage, John Malkovich, John Cusack. L’année suivante, il se lance dans le film policier Le Déshonneur d’Elisabeth Campbell avec John Travolta, Madeleine Stowe, James Cromwell.

En 2001, Simon West est producteur exécutif sur La Chute du Faucon Noir de Ridley Scott, et se retrouve en même temps scénariste et réalisateur de Lara Croft: Tomb Raider.

En 2005, c’est au tour de Terreur Sur La Ligne de passer sous l’oeil du réalisateur.

En 2010, le réalisateur dirige Jason Statham dans le film d’action Le Flingueur, avant de le retrouver à l’occasion du tournage de Expensables 2: Unité Spéciale.

Enfin en 2014, il met en scène Jason Statham dans Joker.

(le voici au centre, durant le tournage.)

Capture d’écran 2017-04-07 à 01.06.15

 

 

Notre avis

La première scène ouvre le bal et plonge littéralement le spectateur au cœur de l’action. Rythme, changements de plans, caméra embarquée, tout est fait pour que notre rythme cardiaque s’accélère in media res. D’entrée de jeux on comprend bien où l’on se trouve: au beau milieu d’un film d’action pur et dur.

Petit bémol ?

Oui, car cette notion de film d’action est à double tranchant. En effet, il remplit à merveille tous les critères attendus, mais peut-être trop attendus, perdant ainsi un potentiel effet de surprise: la perte d’un proche, le méchant russe qui refait surface, une taupe, un bleu, l’histoire d’amour qui sort presque de nulle part comme pour venir valider ce dernier critère manquant à la liste. Beaucoup de clichés donc, mais qui n’empêchent pas d’apprécier le film pour autant.

Petit plus ?

La musique ! Elle est soignée et signée Nathaniel Méchaly, un compositeur et musicien français, qui s’est également chargé de celle de Revolver ou Taken notamment. Un régal concocté par ce Monsieur qui est familier à l’univers du Thriller donc. Il nous embarque un peu plus profondément dans chaque scène et on ne demande que ça !

Allez, un deuxième petit plus:

L’histoire est tirée des romans de Duncan Falconer, lui-même ancien membre des forces spéciales secrètes britanniques, et dont on ne connaît pas à ce jour, la véritable identité… 

 

 

Leave a Comment