Octobre 2017 : Quels étaient les meilleurs films selon la rédaction?

Octobre 2017 : Quels étaient les meilleurs films selon la rédaction?

Chaque mois, Justfocus vous proposera un petit retour sur le mois écoulé avec un listing des meilleurs films sortis au cinéma. Au programme pour ce mois d’octobre : un film d’animation français, un traditionnel Marvel, le retour de Soderbergh, un film social poignant et une suite inattendue. 

 

Zombillénium de Arthur de Pins et Alexis Ducord

Animation / France / 1h18 / Avec les voix de  Emmanuel Curtil, Kelly Marot, Alexis Tomassian 

Grace à une animation en 3D très fluide et colorée, Zombillenium est une œuvre pop rythmée, à la bande originale entraînante. Skip The Use a participé au film, le leader du groupe double un des protagonistes et y insuffle sa propre identité, introduit dans le clip Nameless World. Doublé d’une allégorie sur le monde du travail relativement intelligente, où s’exprime le fonctionnement d’une entreprise à travers ce parc fantastique, ce film est un dessin animé français de haute volée qui pose les bonnes questions dans un divertissement haut de gamme.

 

Thor Ragnarök de Taika Waititi

Fantastique / Américain / 2h11 / avec Chris Hemsworth, Mark Ruffalo, Cate Blanchett, Tom Hiddleston, Anthony Hopkins

Un troisième opus inédit, qui crée une véritable cassure par rapport aux deux opus précédents. Taika Waititi est un metteur en scène hors pair à l’identité personnelle et aux vannes très efficaces. Son précédent film Vampires en toute intimité avait déjà attiré l’attention sur lui. Il parvient à ancrer son film dans l’univers Marvel, parfaitement structuré, dans la lignée de Les Gardiens de la Galaxie 2, tout en affinant l’univers du dieu nordique. Celui-ci perd en crédibilité, est opposé à quelques dangers importants, face à une chute inédite pour un héros surpuissant. Bien supérieur aux prédécesseurs, Thor 3 reste très fidèle au comics, faisant déferler le Ragnarök sur Asgard. L’humour omniprésent et ce côté pop décérébré sont de véritables armes pour ce nouvel opus. Hulk est attachant et davantage développé même s’il reste un élément comique avant tout. Thor est impressionnant, devient un nouveau dieu du tonnerre, Loki est passionnant bien que quelque peu déconsidéré par moment et Héla est dark à souhait. Le final reste inédit dans le paysage super héroïque pour un Thor étonnant, une œuvre pop décomplexée et totalement drôle.

 

Logan Lucky de Steven Soderbergh

Comédie / Américain / 1h58 / avec Channing Tatum, Adam Driver, Daniel Craig 

Avec Logan Lucky, Soderbergh revient à une simplicité salvatrice. Drôle et touchant, le film est très spontané, surtout grâce à ses personnages sensibles, loosers magnifiques. Le casting est de haute volée, porté par des acteurs de talents habités par leurs rôles : Channing Tatum, Adam Driver et surtout Daniel Craig allumé, qui revient au cinéma à l’anglaise depuis Layer Cake. Logan Lucky est une comédie assumée, très drôle, nimbée dans une authenticité étonnante. Le film est très accueillant, nimbé dans cette bande originale folk et ces plans simples et percutants. Soderbergh est sorti de sa retraite pour signer un petit film touchant, grâce à des personnages très humains.

 

Détroit de Kathryn Bigelow

Drame / Américain / 2h23 / avec John Boyega, Will Poulter, Anthony Mackie

Avec son approche inattendue, Bigelow signe un grand film historique. Un huis-clos violent et tendu, qui démontre les rapports de forces entre la police, les dirigeants et les afro-américains. La cinéaste met en avant tout un système corrompu, à tous les échelons, de la police à la justice mais reste objective en présentant des personnages nobles et respectueux issus de ces milieux. Kathryn Bigelow aborde son œuvre avec énormément d’intelligence. Détroit est découpé en trois parties distinctes : une introduction informative d’une vingtaine de minutes, un huis clos poignant et sanglant qui représente la grande partie du film, et les conséquences de celui-ci. Détroit est une œuvre poignante, qui confronte politique, humanisme, racisme et violence. Plutôt que d’entrer dans les carcans habituels des biopics ou des films historiques, qui généralement tentent de tout inscrire dans leur histoire, Détroit fait le pari d’être très pointu. Kathryn Bigelow ne se perd pas en cours de route et signe un film concis, fortement évocateur et poignant.

 

Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve

Science-fiction / Américain / 2h44 / avec Ryan Gosling, Harrison Ford, Jared Leto, Robin Wright, Dave Bautista 

Une suite à la hauteur du premier. Dennis Villeneuve parvient à honorer ce chef d’œuvre de la science-fiction en reprenant le ton et la forme de l’original. Ryan Gosling est parfait, les enjeux encore plus profonds que dans l’original, atteignant de vertigineux questionnements sur la condition de l’homme, de la machine et de la notion même d’existence. Blade Runner 2049 manque légèrement d’âme, surtout par rapport à son prédécesseur, mais la beauté du film et le scénario pratiquement sans faille scotchent le spectateur jusqu’à ce final renversant, sensible, puissant…

Laissez votre commentaire