Milos Forman, le réalisateur de Vol au dessus d’un nid de coucou, est mort !

Milos Forman, le réalisateur de Vol au dessus d’un nid de coucou, est mort !

Décédé cette nuit à l’âge de 86 ans, Milos Forman est un grand nom du cinéma américain. Absent des plateaux de cinéma depuis quelques années maintenant, son dernier film remonte à 2007 avec Les Fantômes de Goya“Il est décédé paisiblement, entouré de sa famille et de ses proches”, a déclaré sa veuve, Martina. 

Des débuts de carrière difficiles en Tchécoslovaquie 

Milos Forman est un enfant de la guerre. Il perd ses parents déportés à Auschwitz. D’origine tchécoslovaque, il étudie le cinéma à Prague et réalise son premier long métrage, L’As de Pique, en 1963. Mais c’est en 1965 avec Les Amours d’une blonde qu’il est repéré par les américains. A cause de la censure de son pays, Milos Forman quitte Prague et se réfugie aux Etats-Unis. Les studios tchèques le licencient au motif d’une sortie non autorisée du territoire. 

Aux Etats-Unis il réalise d’abord Taking Off en 1971 mais c’est avec bien évidemment Vol au dessus d’un nid de coucou que le cinéaste explose avec l’aide de Jack Nicholson. Le film rafle 5 Oscars dont ceux du Meilleur film, Meilleur réalisateur et Meilleur acteur pour Nicholson. Après quelques projets plus discrets Milos Forman gagne de nouveau l’Oscar du Meilleur réalisateur avec Amadeus. Sa relecture du mythe de Mozart. Enfin, sa fin de carrière sera davantage orientée vers les biographies avec Larry Flint v.s The People (1996) et Man on the Moon (1999), inspiré de la vie du comique Andy Kaufman. 

Retour sur ses trois chefs d’oeuvre

Vol au dessus d’un nid de coucou 

En 1976, Milos Forman se révèle aux yeux du monde. Jack Nicholson déjà bien installé à Hollywood grâce à Easy Rider et Chinatown n’est pas étranger au succès monstre de Vol au dessus d’un nid de coucou. Film humaniste et révélateur d’une situation hospitalière déplorable, l’oeuvre de Milos Forman veut toucher le grand public sur la condition des malades dans les hôpitaux psychiatriques. Avec la terrible infirmière Mildred Ratcher interprétée par Louise Fletcher, les malades se tenaient à carreaux. Elle est d’ailleurs entrée dans le classement des 100 pires méchants de l’histoire du cinéma selon le New York Times. Le personnage de Jack Nicholson est porteur d’une ode à la vie. Il lutte contre cette infirmière, contre l’isolation, contre la maltraitance et surtout contre l’enfermement. Milos Forman vient poser les bonnes questions quant aux situations des malades. Vol au dessus d’un nid de coucou est devenu un classique parmi les classiques et réunissait également les grands Danny DeVito et Christopher Lloyd. 

Amadeus 

En 1984, Milos Forman revient avec le superbe Amadeus. Biopic concentré sur le célèbre compositeur, il met le jeune Tom Hulce dans le rôle du génie, qui appuie énormément sur son rire aiguë et agaçant. En face, F. Murray Abraham interprète son concurrent Antonio Salieri. Les 3h00 de film ne suffisent pas à décourager le spectateur tant le rythme, le ton et l’approche de Milos Forman sont passionnants. Cette histoire racontée est portée par des interprètes de qualité et par un souffle musical des plus salvateurs. Amadeus est certainement la quintessence de la rencontre entre la musique et le cinéma. Les partitions de Mozart sont honorées tandis que le personnage est présenté comme un génie arrogant et agaçant. F. Murray Abraham est inoubliable tandis que la réalisation de Milos Forman est une leçon de cinéma : photographie sublime, montage efficace, rythme précis et une bande sonore captivante. 

Man on the Moon 

Enfin en 1999, Milos Forman offre à Jim Carrey un de ses plus beaux rôles. Cette oeuvre sur l’Hollywood des années 1970 raconte l’histoire d’Andy Kaufman, un humoriste totalement incontrôlable et imprévisible, provocateur, qui entraînera des réactions diverses et variées tout au long de sa carrière. Avec le génie de Jim Carrey devant la caméra, Man on the Moon est un ovni, à l’image de son personnage, un film imprévisible qui emmène son spectateur dans des contrées comiques encore inexplorées. Plus que le film en lui même, c’est surtout l’histoire délirante d’Andy Kaufman qui passionne. Une bête de scène aux multiples identités, irrévérencieux, voir même irrespectueux, mais toujours très courageux. Milos Forman dresse le portrait d’un homme étonnant, adepte des faux semblants, porté par le génie de Jim Carrey. Le cinéaste retrace avec ce qu’il faut d’ambiguïté, de grandiloquence, de trash et de poussières d’Hollywood pour donner toute son ampleur à l’histoire dingue d’Andy Kaufmann, personnage unique. Le documentaire Jim et Andy disponible sur Netflix est un moyen d’approfondir le film de Milos Forman. 

Milos Forman est une grande perte pour le cinéma américain et mondial. ses films ont passionné une génération entière de cinéphiles et permis à de grands acteurs comme Jack Nicholson, F. Murray Abraham et Jim Carrey d’obtenir des rôles majeurs dans leur carrière.

 

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.