Mad Max Fury Road : George Miller attaque Warner Bros en justice !

Mad Max Fury Road : George Miller attaque Warner Bros en justice !

Mad Max Fury Road a été un énorme succès critique et public en 2015. Une relecture puissante du classique de 1982. Pourtant, la suite qui se murmurait dans la bouche du cinéaste n’a toujours pas été officialisée. La faute incombe à un conflit entre George Miller et le studio de production Warner Bros. 

Au départ, une prime était promise à George Miller s’il respectait le budget donné pour Mad Max Fury Road. A cause d’une production difficile, d’un déménagement de l’Australie à la Namibie, le budget a explosé. Mais George Miller assure que ce n’est pas de sa faute. The Sydney Morning Herald révèle ainsi qu’il a porté plainte contre la firme dans son pays d’origine : l’Australie. Avec l’aide de Doug Mitchell, producteur du film, le réalisateur fait pression sur la firme : 

« Warner a pris une série de mauvaises décisions qui ont entraîné de gros changements, des retards, des dépenses supplémentaires que le studio n’aurait pas dû prendre cela en compte dans son calcul. Sans cela, les plaignants, qui ont pleinement respecté le contrat, auraient terminé le film dans le budget. »

Le contrat stipulait également qu’en cas de changement de partenaires, la Warner devait proposer au duo d’être co-producteurs en priorité, mais qu’un accord a ensuite été passé avec RatPac Entertainement, la société de Brett Ratner et James Packer. Ces derniers auraient participé à hauteur de 12,5% du budget sans que George Miller et Doug Mitchell aient été avertis. 

« Disons simplement qu’on nous doit de l’argent pour ce travail douloureux, qui nous a demandé plus de dix ans de développement et trois de production. De cette implication est né un film qui a reçu un excellent accueil partout dans le monde. On préférerait faire des films avec Warner Bros plutôt que de porter plainte contre eux, mais cela fait un an qu’on essaye de trouver une solution à l’amiable et que ça ne donne rien. Nous avons donc fait appel à la loi pour mettre un point final à cette affaire. »

Warner Bros a réagit, se défendant vivement contre ces accusations. Le studio a tenté de rapporter le procès en Californie (demande rejetée par les autorités australiennes). Quoi qu’il en soit, à cause de cette affaire d’argent, George Miller ne semble pas pressé de réaliser la suite de Mad Max Fury Road. Le cinéaste voulait d’abord se concentrer sur un film à plus petit budget et indépendant. Affaire à suivre… 

Laissez votre commentaire