Les menaces de Netflix à l’encontre du Festival de Cannes

Les menaces de Netflix à l’encontre du Festival de Cannes

Le Festival de Cannes débute dans une vingtaine de jours mais des tensions sont déjà palpables ! Après que Thierry Frémaux ait annoncé que les films Netflix ne seraient pas présentés en Compétition cette année, le géant du streaming a réagi en menaçant de boycotter le Festival. Focus ! 

Coup de bluff ou menace réelle ? Agacé de l’interdiction pour ses films de concourir officiellement cette année, Netflix menace de ne pas présenter les cinq oeuvres prévues. Et cela pourrait faire mal puisque parmi ces œuvres nous retrouvons notamment The Roma d’Alfonso Cuaron (Les Fils de l’Homme, Gravity) mais aussi et surtout The Other Side of the Wind, film non achevé d’Orson Welles que Netflix s’est attelé à sauver de l’oubli. En œuvrant pour l’achèvement de ce film, Netflix envoie un message fort au cinéma. Il rappelle que cette plateforme est là aussi et avant tout pour faire découvrir des œuvres de tous genres aux cinéphages. Mais cette menace de boycott risque de retarder la découverte de cette relique du génie Orson Welles (ayant « juste » réalisé Citizen Kane, qui conserve modestement son titre de meilleur film de tous les temps). Et le moins qu’on puisse dire, c’est que la pilule passe mal. 

Une source proche du Festival aurait réagit à cette menace avec des propos plus qu’acerbes rapportés par Vanity Fair : 

« Ils utilisent Cannes comme une arme !« 

« Qu’est-ce qu’ils vont faire ? Les studios ne financent plus ces films. Ce n’est pas comme si les réalisateurs choisissaient Netflix plutôt qu’une sortie sur 2 500 écrans.« 

Des déclarations peu élogieuses à l’encontre de la plateforme, même si Martin Scorsese vient les contredire à lui seul, puisque Netflix est actuellement en train de produire son film très attendu The Irishman. Quoi qu’il en soit, il semblerait que Netflix soit au pied du mur, Thierry Frémaux ayant été très clair s’agissant des films devant être nommés en Compétition : 

« Tout film qui souhaitera concourir en Compétition à Cannes devra préalablement s’engager à être distribué dans les salles françaises. »

Si cette position peut parfaitement se comprendre (après tout rien ne remplace le plaisir de la salle), le problème serait plus complexe qu’il n’en a l’air, car la législation française actuelle serait problématique pour la diffusion des films Netflix en salles. Cela serait notamment dû aux dispositions sur la chronologies des médias (que de nombreux professionnels du métier réfutent de plus en plus et qui devrait être revue cette année).  

Qui gagnera ce bras de fer entre le Festival de Cannes et Netflix ? Difficile a dire, même s’il reste peu probable que les organisateurs ne cèdent aux menaces du géant du streaming. Toutefois, nous devrions être vite fixés, puisque la Sélection Officielle sera dévoilée ce jeudi 12 avril 2018. En attendant, découvrez sans plus attendre l’affiche de cette 71ème édition du Festival de Cannes

Laissez votre commentaire