Le cinéma en déclin en ce début d’été 2018

Le cinéma en déclin en ce début d’été 2018

Une lourde baisse de la fréquentation des salles de cinéma s’affiche en ce mois de juin. Avec un nombre d’entrées en baisse de 15,6%, l’été commence doucement. Sans compter que la Fête du cinéma a également connu cette année un succès réduit.

Un mois de juin aux températures élevées, mais les spectateurs n’ont pourtant pas beaucoup recherché la fraîcheur des salles de cinéma. En effet, le nombre d’entrées pour la période de juin a tout juste atteint les 9,84 millions, soit 1,82 millions d’entrées de moins par rapport au mois de mai, selon les estimations du Centre national du cinéma (CNC).

Ajouté à ce score décevant, s’ajoute une fréquentation réduite de la Fête du cinéma 2018, qui a eu lieu du dimanche 1er au mercredi 4 juillet. En cette 34ème édition, seulement 2,7 millions de spectateurs ont profité du tarif avantageux de 4 euros la place, contre plus de 3,2 millions en 2017 et 2016. Une baisse de 41% le dimanche, qui descend à 30% pour le lundi et mardi et qui est suivie d’une hausse de 28% le mercredi, « grâce au renouvellement de l’offre et au succès des nouveaux films sortis », précise la Fédération nationale des cinémas français (FNCF). Mise en place en 1985 par cette dernière, la Fête du cinéma cumule depuis sa création plus de 95 millions d’entrées.

fête du cinéma les visiteurs
Cette année, le film culte Les Visiteurs a été projeté sur les Champs Elysées à l’occasion de la fête du cinéma.

La baisse conséquente de la fréquentation s’explique tout d’abord par le beau temps de ces dernières semaines, mais elle est aussi et surtout la conséquence du déroulement actuel de la Coupe du Monde de Football. Plus les français avancent dans la compétition, plus les salles se vident. Une baisse attendue donc, qui devrait se rétablir après la fin de l’événement ce dimanche 15 juillet.

Cependant, le déclin de la fréquentation des salles de cinéma est réel, notamment de la part des moins de 25 ans. Depuis 20 ans, cette tranche d’âge à tendance a réduire sa consommation cinématographique. Bien qu’occupant un tiers des fauteuils de cinéma, cette tranche d’âge représentait 45% du public des cinéma dans les années 1990, selon le CNC. Une baisse qui peut probablement s’expliquer par le développement des plateformes de Streaming et l’augmentation constante du prix des places de cinéma.

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.