Champs-Elysées 2018 – « C’est qui cette fille ? » de Nathan Silver : une véritable anti-comédie romantique

Champs-Elysées 2018 – « C’est qui cette fille ? » de Nathan Silver : une véritable anti-comédie romantique

Champs-Elysées 2018 – « C’est qui cette fille ? » de Nathan Silver : une véritable anti-comédie romantique

Réalisation

Casting

Scénario

Photographie

Summary:
Gina, hôtesse de l'air en escale à Paris, et Jérôme passent la nuit ensemble après une soirée bien arrosée. Soudain, Gina est partout : au bar où Jérôme travaille, dans la rue où il habite, et même dans l'appartement qu'il partage avec sa petite amie Clémence... Gina est décidément folle de lui et ira jusqu'au bout pour le conquérir. L'(anti)-comédie romantique de l'été.

73%

Rafraîchissant

A l’occasion de l’avant-première du nouveau film du cinéaste indépendant américain, Nathan Silver, au Champs-Élysées Film Festival, focus sur C’est qui cette fille ?. Étrange voyage au coeur d’une obsession amoureuse à sens unique.

Gina est une charmante hôtesse de l’air américaine qui, lors d’une escale à Paris, tombe sous le charme de Jérôme, barman parisien, un beauf dans toute sa splendeur. Celle-ci, endeuillée par le suicide de son compagnon, tombe follement amoureuse du barman, alors que celui-ci n’y voit qu’une aventure passagère.

C’est qui cette fille ? est un film étrange. Délicieusement vintage, et chaleureux au premier abord, le film de Nathan Silver évolue au fur et à mesure pour se transformer en thriller quasi-Hitchockien (et donc De Palmaien au passage). Petit à petit, ce qui semblait être un conte anti-romantique empreint de burlesque prend une teinte plus noire. Tels les contes de fées d’antan, avec leur part de noirceur maquillée sous une couche enfantine, C’est qui cette fille ? est un film sur l’obsession amoureuse. Sur le fait d’aimer quelqu’un qui fait semblant d’être intéressé par vous. Un film sur un amour qui fait mal. Très mal. 

Débutant dans une vision fantasmée de Paris (avec des couleurs très appuyées, obtenue via une focale plutôt large), le film finit par montrer une vision plus réaliste, différenciant la vision d’une Gina basculant progressivement dans la folie, et celle d’un Paris sans pitié pour les personnes n’arrivant pas à comprendre le fonctionnement de cette ville. D’un Paris exotique, correspondant à la vision d’une touriste avec romance et cabarets, on passe à un Paris plus terre à terre, où on finit par ne plus faire attention au décor, comme un véritable Parisien. 

C'est qui cette fille ?

Pour accomplir cette mission, Nathan Silver a choisi Lindsay Burge et Damien Bonnard comme acteurs principaux. Il leur a fourni pour cela un scénario sans aucun dialogue, résumant uniquement l’intrigue. Les deux acteurs assurent dans le rôle de la charmante jeune femme, qui finit par plonger dans la folie, et du loubard, beauf, qui réussit pourtant à charmer toutes les femmes. Lindsay Burge est émouvante par sa maladresse et le décalage dans lequel elle vit par rapport aux Parisiens. Bonnard, lui, excelle à nous faire exécrer son personnage de tombeur qui fera certainement penser à quelqu’un dans l’entourage de chaque spectateur. Les deux personnages sont en proie à une crise amoureuse, mais font aussi face à un tournant de leur vie. Jérôme a 40 ans, et stagne dans sa vie professionnelle. Cela fait 10 ans qu’il occupe le métier de barman dans un cabaret miteux en attendant de trouver mieux. Il décide de se reprendre en main en décidant d’épouser la femme qu’il aime. A partir du moment où le personnage décide de se ranger et de fonder une famille, l’histoire part directement en vrille.

C'est qui cette fille ?

Le film se transforme en un film de stalker, où par obsession amoureuse, Gina se met à épier les faits et gestes de l’homme qu’elle aime. Par ce choix, C’est qui cette fille ? va transformer instantanément l’intrigue en thriller. L’héroïne devient la méchante, et le goujat devient ici une victime, incapable de faire face à ce qu’il a provoqué. A cause de sa lâcheté et de son refus de prendre en compte les sentiments de Gina pour lui. Silver critique les faux-semblants et les mensonges qui entourent chaque relation sentimentale, parfois plus nombreux que dans d’autres. Et, il fait comprendre que chaque acte a des conséquences. 

C'est qui cette fille ?

Avec C’est qui cette fille ?, Nathan Silver nous livre une véritable anti-comédie romantique. Un film où toute tentative de romantisme est un échec et ne peut que conduire à une douleur profonde. Malgré une apparente légèreté, accompagnée de fantaisie et de burlesque, le film montre une douleur sourde, liée aux blessures amoureuses. C’est qui cette fille ? est une comédie romantique qui prouve que la vie ne se passe pas comme dans… une comédie romantique. Véritablement rafraîchissant. 

Bande-annonce de C’est qui cette fille ? 

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.