Festival Lumière : en route pour la neuvième édition !

Festival Lumière : en route pour la neuvième édition !

Créé en 2009, le festival Lumière soufflera cette année sa neuvième bougie. Petit focus sur son histoire et la programmation de cette nouvelle édition.

 

Le festival Lumière : presque dix ans d’histoire(s)

 

Installé à Lyon, « ville de naissance » du cinéma, le festival Lumière a vu le jour en 2009. Organisé par l’Institut Lumière et la Métropole de Lyon, l’évènement dédié aux classiques du septième art fait désormais figure de référence parmi les rendez-vous mondiaux du cinéma de patrimoine. Festival « sans compétition », il remet chaque année le prix Lumière à une personnalité du cinéma pour l’ensemble de son travail. Une œuvre qui se doit d’avoir marqué significativement l’empreinte du septième art.

S’il ne fête pas encore ses dix ans (presque !), le festival joue incontestablement dans la cour des grands. Au cours de ses neuf années d’existence, il a vu une pléthore de grands noms du cinéma fouler ses marches, ses sièges et ses tapis rouges. Mais attention à ne pas le considérer comme élitiste, car le festival Lumière se veut avant tout rassembleur et grand public.

Mettant chaque année à l’honneur une star française (Catherine Deneuve, Gérard Depardieu) ou internationale (Ken Loach, Martin Scorsese, Quentin Tarantino, Pedro Almodovar, Milos Forman, Clint Eastwood), il s’inscrit dans une volonté de (re)mettre en lumière le cinéma de patrimoine. Rétrospectives, ressorties, documentaires sur le septième art, masterclass, les neuf jours que dure la manifestation réservent, cette année encore, une belle diversité et une programmation convaincante. Pas de doute, les cinéphiles y trouveront leur compte.

 

Cette année, l’Asie à l’honneur

Après Catherine Deneuve l’an passé et Martin Scorsese en 2015, c’est au tour du réalisateur chinois Wong Kar-wai d’être sous les feux des projecteurs pour la neuvième édition de ce désormais rendez-vous annuel lyonnais. Connu pour son œuvre puissante et son style propre, il recevra le Prix Lumière le vendredi 20 octobre au soir à l’Amphithéâtre – Centre de Congrès. S’ensuivra la projection des Anges déchus, l’un de ses longs-métrages, initialement sorti en 1995. L’ensemble de sa filmographie sera projetée dans les différentes salles où se déroule la manifestation.

Comme il est de coutume pour les récipiendaires de cette récompense, Wong Kar-wai proposera sa propre réinterprétation du « premier film de l’histoire du cinéma » : La sortie de l’usine Lumière à Lyon, datant de 1895.

Pour clore l’évènement en beauté, le dimanche 22 à 17h, la soirée de clôture sera suivie par la projection d’une copie restaurée de In the Mood for Love, film qui a consacré le réalisateur chinois au rang de cinéaste international

 

Une programmation riche et variée

Au total cette nouvelle édition promet 177 films, à travers plus de 300 séances réparties dans les salles de 24 communes de l’agglomération lyonnaise. Des rétrospectives (Westerns,…), des Nuits spéciales (« Guillermo del Toro » le 14 à 20h et « Dans l’espace » le 21 octobre à 20h30), des ciné-concerts et des cartes blanches viendront rythmer la programmation. A cela s’ajoutent des masterclass et des rencontres avec des invités de renom. Twilda Swinton, Guillermo del Toro, Jean-François Stévenin, Anna Karina, William Friedkin, Diane Kurys et Wong Kar-wai ont répondu présents cette année.

Des programmations spéciales centrées autour de deux figures du cinéma sont également organisées. A l’occasion du centenaire de Jean-Pierre Melville, un hommage avec la projection de deux de ses films (Bob le flambeur, 1956 et Le Doulos, 1963) lui sera rendu. L’œuvre de Henri-Georges Clouzot sera également mise à l’honneur. Enfin, pour découvrir ou redécouvrir les premiers temps du cinéma, des films muets de René Clair et Buster Keaton viendront étayer un programme déjà bien fourni.

Le coup d’envoi du festival, qui durera du 14 au 22 octobre, sera donné samedi 14 octobre à 17h à la Halle Tony Garnier de Lyon.

Le programme complet est disponible sur le site du festival.

Laissez votre commentaire