Deuxième édition du Festival des Busters

Deuxième édition du Festival des Busters

Mercredi 10 mai s’ouvrait le Festival des Busters, pour sa deuxième édition, au Luminor Hôtel de Ville, avec le thème : « Un air de Jeunesse et d’obsession ». 

Un an après, ce festival d’une journée, uniquement dédié aux courts-métrages, a pris du poil de la bête. En effet, on compte cette fois-ci au programme, de nombreux films prestigieux, plus ou moins vieux, avec la présence, en master classe de certains de leur réalisateurs/ réalisatrices, non moins prestigieux.

Au cours de cette semaine cinématographique (10 au 16 mai), le Festival souhaite vous faire découvrir ou redécouvrir des œuvres et des cinéastes obsédés par la jeunesse, obsédés par leur obsession, obsédés par cette relation étroite entre les années de naïves passions et tous les excès et les préoccupations qui en découlent.

 

Un festival en plusieurs cycles

Un sous-thème : la tentation

Dix-huit films seront projetés, dix-huit films «coup de poing » qui rappelle la fougue de la jeunesse, ces premiers pas en dehors du foyer, ces premiers émois, ces premiers combats … Une jeunesse qui fascine, aussi bien ceux qui ne le sont plus, jeunes, que ceux qui le sont encore et qui, comme en pleine crise de panique, regardent leur propre reflet, tantôt magnifique, tantôt répugnant, en se demandant ce qui leur arrivent.

 

festival des Busters 7

L’hommage à un cinéma : le Cinéma Allemand

Avec ce cycle, le Festival des Busters souhaite renouer avec la jeunesse allemande dépeinte dans cinq œuvres marquantes du cinéma d’outre Rhin. Cinq projections qui auront lieu au cinéma Les 3 Luxembourg (voir programme ci-dessous) :

  • Le Temps des Rêves d’Andreas Dressen
  • Victoria de Sebastian Schipper
  • Le Tambour de Volker Schlöndorff
  • Der NachtMahr d’Azik
  • Une Jeunesse Allemande de Jean-Gabriel Périot

 

Starting Block : Deux nouveaux cinéastes

Starting Block est une initiative de Léolo Victor-Pujebet et Mathieu Morel, qui depuis 2016, font découvrir chaque mois, au cinéma Les Fauvettes, la première œuvre d’un cinéaste de renom, suivie d’une masterclass de ce dernier.

Dans le cadre du Festival des Busters seront présenté deux nouveaux cinéastes dont « l’identité sera révélé dans les prochains jours ». 

 

cinetek 2

La Cinétek et le Festival 

Ce site VoD consacré aux grands films du XXe siècle diffusera trente films liés au thème « un air de jeunesse et d’obsession » afin de faire profiter du Festival au reste du monde. Entre autres :

  • À nos amours de Maurice Pialat
  • Stranger Than Paradise de Jim Jarmusch
  • Kes de Ken Loach
  • Gosses de Tokyo de Yasujirô Ozu

Une liste proposée par les programmateurs du Festivals ainsi que Monsieurs : Pascale Ferrand, Laurent Cantet et Cédric Klapisch.

 

Une compétition : les courts- métrages

Pour sa seconde édition, le Festival des Busters accueille une compétition de six courts-métrages présidée par Olivier Ducastel. La remise des prix aura lieu lors de la cérémonie de clôture, le mardi 16 mai. 

Les trois premiers seront projetés le samedi 13 mai : 

  • Pyjama Suicide de Ruby Cicéro et Arsene Chabrier
  • Dernier Contact de Sophie Da Costa et Jonathan Marc-Le Ster
  • Requiem pour mon père de Quentin Perez

Les trois suivant seront projetés le lendemain, dimanche 14 mai : 

  • An American Short Story d’Anthony Renault
  • Meduse d’Hugo Pillard
  • Missed Land de Lauren Oliel

 

santoré, Festival des Busters

La musique du festival : Santoré 

« Derrière Santoré se cachent deux frères, Antoine et Mathieu, qui puisent leur inspiration dans l’exploration du souvenir enfantin. Leur rencontre avec Mathilde Bédouet, ancienne élève des Arts Déco, a donné naissance au clip de That Ball, qui a séduit le Festivals des Busters. Produit par les Films du Prince, sa jungle bigarrée retranscrit avec justesse le sentiment foisonnant du morceau et ses notes espiègles, accentué par le choix de couleurs acidulées et d’animaux enfantins. Une véritable aventure initiatique, qu’on suit avec délice, du début à la fin. » 

 

« Sept jours de festival, vingt-quatre long-métrages en salle, vingt deux en ligne, une compétition de six court-métrages, une dizaine de rencontres et masterclass : du 10 au 16 mai 2017, l’événement cinéphile immanquable ! » 

 

festival des busters 5

Programme du Festival des Busters : 

Mercredi 10 mai (Cérémonie d’ouverture)

  • Dog Pound (Kim Chapiron) en présence du cinéaste

Jeudi 11 mai 

  • Luminor, 18h – Qui êtes-vous Polly Maggoo ? (William Klein) en présence du cinéaste
  • Les 3 Luxembourg, 18h – Le temps des rêves (Andreas Dresen)
  • Luminor, 20h45 – Victoria (Sebastian Schipper) en présence du cinéaste
  • Les 3 Luxembourg, 21h – Nowhere (Gregg Araki)

Vendredi 12 mai

  • Luminor, 17h15 – Mysterious Skin (Greeg Araki)
  • Les 3 Luxembourg, 18h – Le Tambour (Volker Schlöndorff) en présence du cinéaste
  • Luminor, 19h30 – Backstage (Emmanuelle Bercot) en présence de la cinéaste
  • Les 3 Luxembourg, 21h30 – inédit – Der Nachtmar (Azik) en présence du cinéaste

Samedi 13 mai

  • Luminor, 12h45 – Compétition courts- métrages (3 films) en présence des cinéastes
  • Luminor, 14h – We need to talk about Kevin (Lynne Ramsay)
  • Luminor, 16h30 – La crème de la crème (Kim Chapiron) en présence du cinéaste
  • Luminor, 19h – Morse (Tomas Alfredson)
  • Luminor, 21h30 – La vie de Jésus (Bruno Dumont)

Dimanche 14 mai

  • Luminor, 12h15 – Compétition courts- métrages (3 films) en présence des cinéastes
  • Luminor, 13h45 – Brothers of the night (Patric Chiha) en présence du cinéaste
  • Luminor, 16h – inédit – The myth of the American Sleepover (David Robert Mitchell)
  • Luminor, 18h – It Follows (David Robert Mitchell)
  • Luminor, 20h15 – Benny’s Video (Michael Haneke)
  • Les 3 Luxembourg, 20h30 – Une jeunesse allemande (Jean-Gabriel Périot) en présence du cinéaste

Lundi 15 mai

  • Luminor, 17h15 – Clip (Maja Milos)
  • Luminor, 19h30 – Wassup Rockers (Larry Clark)
  • Les Fauvettes, 20h – Love 3D (Gaspar Noé) en présence du cinéaste
  • Luminor, Scream (Wes Craven)

Mardi 16 mai (Cérémonie de Clôture)

  • Précedée par la remise des prix de la compétition court-métrage
  • Luminor, 19h30 – The Doom Génération (Gregg Araki)

 

Informations supplémentaires : Festival des Busters

Le Festival des Busters se tiendra dans trois salles parisiennes :

  • Luminor Hôtel de Ville, 20 rue du Temple, 75004
  • Les 3 Luxembourg, 67 rue Monsieur le Prince, 75006
  • Les Fauvettes, 58 avenue des Gobelins, 75013  

 

Tarifs :

  • Plein tarif : 9 euros                                                                                                               
  • Moins de 25 ans : 7 euros                                                                                     
  • Pass 3 séances : 18 euros                                                                                                          

Équipe :                                                                                                                                                    

  • Directeur Général : Léolo Victor-Pujebet                                                                                  
  • Directeur Artistique : Mathieu Morel 
  • Secrétaire Général : Téo Faure 
  • Déléguée Artistique : Clémence Bisch
  • Programmation court-métrage : Elsa Mantel
  • Directrice de la communication : Mélanie Desprez 
  • Assistante de direction : Lucile Caron 
  • Musique du festival : Santoré 

 

Laissez votre commentaire