Critique « The Strange Ones » de Lauren Wolkstein et Christopher Radcliff : D’une beauté dérangeante et fascinante 

Critique « The Strange Ones » de Lauren Wolkstein et Christopher Radcliff : D’une beauté dérangeante et fascinante 

Critique « The Strange Ones » de Lauren Wolkstein et Christopher Radcliff : D’une beauté dérangeante et fascinante 

Scénario

Acteurs

Réalisation

Musique

Summary:
The Strange Ones est un film d'une beauté aussi fascinante qu'obscène. Un voyage hors du temps déroutant, sublimé par une réalisation à l'ambiance crépusculaire.

83%

Excellent

Amateurs de mystère, de subtilité et de bizarre, ce film est fait pour vous. Dans sa sélection américaine, le Champs-Élysées film festival nous a gratifié d’une petite pépite de thriller : The Strange Ones. Réalisé par Lauren Wolkstein et Christopher Radcliff, ce film sombre et dérangeant relate le parcours de deux frères sillonnant la route. Les deux garçons fuient manifestement quelque chose et cherchent à rejoindre une maison au milieu de la forêt. Mais que fuient-ils exactement ? Pourquoi fuient-il ? Et qui sont-ils réellement ?

 

Une histoire portée par le mystère 

Dans la lignée de l’extraordinaire Midnight Special sorti en mars 2016, The Strange Ones se démarque par son mystère et les ambiguïtés qu’il entretient. Ces ambiguïtés concernent aussi bien le scénario, la réalisation ou encore les personnages, qui s’avèrent très vite bien plus complexes que ce que l’on pourrait croire. 

Une sensation de doute nous accompagne de la première à la dernière minute du film et ne nous lâche pas une seule seconde. Lorsque le spectateur obtient une réponse partielle concernant les événements, sa vision se retrouve aussitôt bouleversée par un nouvel élément qui vient retourner son esprit. Ainsi, nous nous retrouvons face à une histoire délicieusement obscène et décousue, dans laquelle nous ne pouvons pas démêler le vrai de l’affabulation.

Troubler le spectateur est d’ailleurs une volonté claire et assumée de la part du réalisateur Christopher Radcliff, présent pour une séance de questions/réponses suite à la projection du film. Sa volonté première était de s’inspirer d’affaires judiciaires sordides dans lesquelles il est difficile de démêler les divers éléments, si bien que nous ne savons plus où se trouve la vérité. En s’inspirant de la sorte de tels événements, il voulait pousser le spectateur à se créer sa propre version des faits, tout en le laissant mariner dans un fond de doutes et d’incompréhension. Force est de constater que cela marche remarquablement bien.

The strange ones - Alex Pettyfer

Une ambiance crépusculaire au service d’événements sordides

Pas de méprise ! Si le terme sordide est utilisé, le film n’en n’est pas moins passionnant. Mais c’est bien ce que l’on se dit lorsqu’on sort de la salle de cinéma… Que le film était passionnant, mais particulièrement glauque. Pour accompagner ces personnages malaisants et énigmatiques, une atmosphère sombre crépusculaire vient nous agripper pour ne plus nous lâcher jusqu’à la dernière image. Le grain de l’image semble sali et vaseux, nous immergeant au plus près du destin de ces intrigants protagonistes.

Si nous avons évoqué l’excellent Midnight Special en terme d’ambiance, le réalisateur a admis ne pas s’en être inspiré mais d’en discerner facilement les similitudes. Cependant, d’autres thrillers ou films d’horreurs sont venus inspirer cette œuvre si atypique. L’un d’entre-eux est d’ailleurs l’irremplaçable Shining de Stanley Kubrick. Ces inspirations, bien que discernables, ne restent cependant que des inspirations. Nous ne ressentons aucune forme de plagiat ou de pâle copie d’un autre film. The Strange Ones parvient à se construire une identité propre, toute en étant réminiscent d’autres grandes œuvres cinématographiques. 

Énigmatique, sensoriel, troublant et obscène, The Strange Ones est une œuvre aussi fascinante qu’insaisissable. Un concentré de plaisir sur lequel nous continuons de réfléchir en sortant de la salle. Nous n’avons qu’une chose à vous dire : dès qu’il sort, foncez ! 

2 Comments on this Post

  1. Pour l’avoir vu, ce film est sublime. Les acteurs sont fantastiques et la mise en scene réussie. Le film n’as malhereusement toujours pas de distributeurs. Croisons les doigts car s’il sort en salle, je le reverrai avec grand plaisir.

    Répondre
    • Robin Uzan

      Croisons effectivement les doigts ! Il devrait déjà se faire une réputation correcte grâce au festival. Espérons que cela suffise.

      Répondre

Laissez votre commentaire