Critique « The Kissing Booth » (NETFLIX) : l’amité mise à l’épreuve de l’amour

Critique « The Kissing Booth » (NETFLIX) : l’amité mise à l’épreuve de l’amour

Critique « The Kissing Booth » (NETFLIX) : l’amité mise à l’épreuve de l’amour

Acteur

Scénario

Photographie

Summary:
Un film divertissant mais pas incontournable. Une histoire pour adolescents racontant le premier amour d'Elle pour le grand frère de son meilleur ami qui n'arrive pas à l'accepter.

60%

Moyen

Elle et Flynn sont amis depuis toujours. Ils se disent tout, mais Elle ne pourra rien lui dire lorsqu’elle tombe amoureuse du grand frère de Flynn, Noah. Sorti en mai dernier, The Kissing Booth, film original de Netflix, sonde l’amitié adolescente et ses limites.

Un scénario pas si surprenant 

Lorsqu’on regarde The Kissing Booth, le spectateur s’attend tout de suite à un film de jeunesse classique. On y retrouve tous les codes du genre. L’action se déroule durant la période du lycée. Les personnages attendus sont bien présents : la reine du lycée et son groupe, les sportifs populaires, les loosers, et ceux qui ne font partie d’aucune catégorie, qui sont un peu entre les deux. Les protagonistes sont d’ailleurs de ces derniers. De ce côté, il n’y a donc aucune surprise.

Il est intéressant de noter que la réalisation a tenu à apporter un côté dramatique au film, qui le plonge ainsi dans le réel. En effet, la vie des jeunes lycéens n’est pas tout rose : Elle a perdu sa mère, Flynn vit dans l’ombre de la popularité de son grand frère et il refuse que sa meilleure amie sorte avec un membre de sa famille.

L’originalité du scénario est le concept du film : la cabine à baisers. Le principe est simple : on paie pour embrasser une personne qui a les yeux bandés. Lors de la scène du « Kissing booth », l’intrigue commence enfin à prendre forme et le film a enfin un intérêt convenable.

Du sang frais pour le casting

Le casting est trôné par des acteurs fraîchement découverts. Le rôle principal est campé par Joey King (Elle Evans), qui surjoue énormément. Le spectateur a clairement envie de lui dire de se calmer à certains moments. Son acolyte, Joel Courtney, est quant à lui plutôt effacé, au point qu’il est difficile d’éprouver de l’empathie pour Lee, son personnage.

Jacob Elordi, jouant le rôle du grand frère populaire, sort du lot. Il arrive à faire ressentir la double facette de son personnage : le sportif populaire que tout le monde aime et le garçon sensible dont elle tombe amoureuse. Un charme certain ressort du personnage, rendant compréhensible l’attrait d’Elle pour Noah.

The Kissing Booth est divertissant mais pas surprenant. Le film s’adresse plutôt à un jeune public. Le plus : la réalisation n’a pas édulcoré le scénario et montre les revers d’un premier amour tumultueux.

 

Bande-annonce The Kissing Booth :

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.