Critique « Mon Garçon » de Christian Carion : Un excellent thriller paranoïaque.

Critique « Mon Garçon » de Christian Carion : Un excellent thriller paranoïaque.

Critique « Mon Garçon » de Christian Carion : Un excellent thriller paranoïaque.

Réalisation

Casting

Ambiance

Scénario

Summary:
Passionné par son métier, Julien voyage énormément à l’étranger. Ce manque de présence a fait exploser son couple quelques années auparavant. Lors d’une escale en France, il découvre sur son répondeur un message de son ex-femme en larmes : leur petit garçon de sept ans a disparu lors d’un bivouac en montagne avec sa classe. Julien se précipite à sa recherche et rien ne pourra l’arrêter...

75%

Bon

Quelques mois après Rock’N Roll, sa dernière réalisation, Guillaume Canet revient au cinéma, cette fois en tant que comédien. Il interprète un père désemparé par la disparition de son fils, en plein pendant l’hiver alpin… 

Mon Garçon est un film qui détonne dans le paysage du cinéma français. Rares sont les films français à avoir une ambiance aussi travaillée et tendue. Le nouveau film de Christian Carion est une vraie réussite et l’un des meilleurs thrillers de l’année. 

Carion réussit quelque chose qui est malheureusement sous-exploité dans le cinéma français : réussir à rendre le paysage provincial (celui des Alpes ici) menaçant, mystérieux et inquiétant. Engloutie sous la neige, la nature est peu accueillante. Le personnage de Guillaume Canet est ici complètement perdu, à la fois dans son esprit et dans le paysage. Une perte de repères qui caractérise la confusion du personnage. Sentiment accentué par la musique, puissante et entêtante.

Le personnage interprété magnifiquement par Canet est un homme qui devient de plus en plus paranoïaque. On le voit perdre le contrôle de ses nerfs et ne plus avoir confiance en qui que ce soit. Chaque personnage est un kidnappeur potentiel à ses yeux. Ce qui pousse le père inquiet à devenir de plus en plus violent. On se souviendra pendant longtemps d’une séance de torture au chalumeau. En-dehors de Canet, on trouve Mélanie Laurent, impeccable dans le rôle de la mère, même si elle n’apparaît véritablement qu’une dizaine de minutes. 

Mon Garçon est donc un excellent thriller sur la paranoïa, qui s’interroge sur jusqu’où est-ce qu’un homme est capable de plonger dans la folie. Car oui, le film est violent et sans pitié, poussé par l’urgence, la panique et la colère du père.. Une violence non glorifiée, qui est montrée dans toute sa brutalité et sans aucune forme de glamour. 

Bref, en faisant le choix de nous faire suivre les traces d’un père perdu et désorienté, Carion  permet au spectateur de s’identifier au personnage. Cependant, ce dernier n’est pas non plus parfait, puisqu’on apprend qu’il a ni plus ni moins abandonné sa famille au profit de son travail. Malheureusement, pour que Mon Garçon soit un vrai grand film, il aurait fallu que Carion et sa co-scénariste évitent de créer tant de pistes sans les résoudre. Certes, cela est efficace pour créer le suspens, mais fait pschit au moment de la résolution, puisque seule l’intrigue principale est résolue. Aucune autre n’est expliquée, ce qui fait que le spectateur reste sur sa faim, à cause d’éléments manquants dans le scénario. Ce qui donne l’impression d’un trou dans le script afin de créer de l’angoisse et du suspens de manière artificielle. Heureusement, cela est compensé par l’excellence de la réalisation, qui est suffisamment efficace pour happer le public du début à la fin. 

Mon Garçon est un excellent thriller qui détonne dans le paysage du cinéma français actuel, avec son ambiance anxiogène à souhait, son intrigue suffisamment accrocheuse pour que le spectateur reste en tension pendant tout le film. Et ce malgré les éléments secondaires à peine évoqués. Cependant sa réalisation d’excellente facture et la performance de Guillaume Canet permettent de pardonner ses erreurs et font de Mon Garçon un très bon moment qui vaut le coût de son billet. 

Bande annonce 

 

Laissez votre commentaire