Critique « Jeune femme » de Léonor Serraille : Un passionnant parcours initiatique 

Critique « Jeune femme » de Léonor Serraille : Un passionnant parcours initiatique 

Critique « Jeune femme » de Léonor Serraille : Un passionnant parcours initiatique 

Réalisation

Dialogues

Acteurs

Summary:
Drôle et touchant, "Jeune femme" est une pépite de parcours initiatique sublimé par des dialogues aux petits oignons.

80%

Très bon

Jeune femme fait partie de ces films indépendants qui mériteraient grandement d’attirer l’attention du grand public. Réalisé par Léonor Serraille, le film relate l’histoire de Paula, sauvagement jetée à la rue suite à une rupture amoureuse. Si le sujet est au premier abord très simple, Jeune femme nous offre un développement tout bonnement génial, porté par une actrice au top de sa forme.

 

Un film entièrement porté par son actrice principale

Jeune femme est de cette catégorie de films qui n’auraient pas la même saveur sans une magistrale performance d’acteur (ou en l’occurrence d’actrice). L’inconnue Laetitia Dosch s’avère convaincante quel que soit le registre auquel elle confrontée. Tantôt folle, tantôt sage, le personnage de Paula provoque un attachement presque immédiat. À cette performance s’ajoute un élément très particulier : Dosch semble changer de physique quasiment à chaque scène. Cet aspect « caméléon » la rend d’autant plus fascinante, car cela rend la métamorphose psychologique du personnage bien plus palpable.

Pour sublimer la performance de son actrice, la réalisatrice Léonor Serraille ne s’est pas privée de s’approcher au maximum d’elle avec sa caméra. De ce fait, nous pouvons distinguer de manière plus subtile toutes les émotions retranscrites par le personnage de Paula. À cette réalisation très proche de sa protagoniste s’ajoutent des dialoguent au petits oignions. À la fois réalistes et plein de punch, les échanges entre personnages sont délectables durant l’immense majorité du film. Réécrits en partie pour coller à la personnalité de Laetitia Dosch, ces dialogues ne provoquent que des émotions simples et sincères. Bref, un magnifique travail exécuté en tandem par ce duo actrice/réalisatrice.

Paula - 2

Un parcours initiatique subtilement dépeint 

Jeune femme déstabilise très rapidement de par le destin qui nous est présenté. La vision de cette jeune femme jetée à la rue suite à sa rupture a de quoi rappeler à tout le monde que la chute sociale peut arriver du jour au lendemain. Cependant, l’inquiétude que l’on éprouve pour cette femme est très rapidement remplacée par un soutien sans faille. Cela tient au fait que celle-ci est prête à tout pour s’en sortir et se donne tous les moyens nécessaires pour ne pas rester à la rue. Consciente de ses limites, Paula va apprendre à s’en sortir par elle-même tout en travaillant sur les capacités qui lui font défaut.

En plus de sa lutte pour conserver un toit et sa dignité, Paula va s’efforcer de s’accomplir en tant que Femme avec un grand F. Son combat ne sera pas seulement de se faire une place dans la ville de Paris, il sera également de devenir une femme indépendante. Indépendante financièrement et sentimentalement. Cette lutte pour sa survie mais aussi pour se sentir fière d’elle entérine l’attachement que l’on éprouve pour cette jeune femme.

Jeune femme est un véritable coup de cœur. Drôle, touchant, parfois révoltant, ce film ouvre le spectateur à toute une palette d’émotions sincères. Avec ses dialogues millimétrés, son parcours initiatique réaliste et son héroïne pleine d’entrain, ce film est une œuvre à découvrir absolument.

 

Bande-annonce – Jeune femme 

Laissez votre commentaire