Critique « Handsome : A Netflix mystery movie » de Jeff Garlin : un film décalé bloqué par ses lenteurs

Critique « Handsome : A Netflix mystery movie » de Jeff Garlin : un film décalé bloqué par ses lenteurs

Critique « Handsome : A Netflix mystery movie » de Jeff Garlin : un film décalé bloqué par ses lenteurs

Réalisation

Scénario

Acteurs

Summary:
Gene Handsome, détective de la criminelle, voit sa vie bousculée par l'arrivée de sa nouvelle voisine et du meurtre qui s'en suit. Un film décalé mais qui peine à rebondir par ses nombreuses lenteurs.

63%

Sous-exploité

Inspecteur de police, Gene Handsome vit seul avec son chien, un grand danois, auquel il voue un amour inconditionnel. Sa vie, routinière et répétitive, est bousculée avec l’arrivée de sa nouvelle voisine et du meurtre qui s’en suit. Un policier humoristique et décalé, que Jeff Garlin (réalisateur, scénariste et interprète de Gene Handsome) n’a pas réussi à dynamiser. Un film drôle, mais qui tend à s’affaisser par ses nombreuses lenteurs.

Ce film « Mystérieux » de Netflix élimine dès le commencement toute possibilité de mystère. Le réalisateur, Jeff Garlin (qui interprète Gene Handsome), a choisi de dévoiler l’identité du meurtrier dès la première scène. L’idée aurait pu être intéressante si l’enquête qui s’en suit avait été explosive. Malheureusement, le film a des difficultés à vraiment décoller et on ne sait pas vraiment où on met les pieds. Loin d’être un mystère traditionnel, le réalisateur n’a pas souhaité accentuer son récit vers une histoire cohérente. L’enquête traîne en longueur et les personnages rencontrés n’ont aucune utilité au cœur du dénouement. Ils ne sont que prétexte à l’hilarité et à l’excentricité. Cependant, ils permettent de redonner de l’énergie au film en lui offrant un rythme humoristique décalé.

Un casting de pointe qui ne remonte pas la pente

Gene Handsome, ce corpulent détective de la criminelle, brûle les jours avant que la retraite ne sonne. La bienveillance qui s’en dégage rend le personnage séduisant en lui donnant un côté empathique. On s’attache aisément à cet antihéros qui accepte avec simplicité le décalage de son entourage. C’est comme si tout était normal et que l’on essayait de rendre cette normalité étrange par le jeu des autres personnages.

Handsome, Netflix, Jeff Garlin, Natasha Lyonne, humour, policier

Ce décalage est propre au rôle du détective Fleur Scozzari, interprétée par la brillante Natasha Lyonne (Nicky Nichols de la série Orange is the New Black). Le duo Handsome-Scozzari représente la balance de ce film, entre simplicité et excentricité. Mais ce dynamisme, offert par les personnages, ne comble pas la lenteur du scénario. On apprécie également la chimie intrigante qui se trouve entre Handsome et sa voisine, une assistante dentaire nommée Nora (Christine Woods). Cependant, cette intrigue paraît être présente dans l’intérêt de remplir les vides.

Une représentation routinière de la vie de Handsome

Une grande partie du film consiste en des scènes de Handsome traitant simplement de sa routine. Il promène son chien, cet énorme danois qui comble le vide de son existence, et se dispute avec son voisin, un ancien détective du nom de Durante (Eddie Pepitone). Les scènes sont longues et nous feraient presque oublier l’enquête. Mais une sorte de boucle semble avoir été créée, pour représenter l’aboutissement de l’enquête. La scène de confrontation avec l’ancien détective Durante est reprise de manière similaire en fin de film. La même vision d’une jeune femme, dansant avec un, puis trois cerceaux est également présente en début et fin de film. Nous pourrions l’assimiler à l’évolution (améliorée par la maîtrise d’un, puis trois cerceaux) de la vie de Handsome . La boucle est bouclée et la routine repart. 

Handsome, Netflix, Jeff Garlin, Natasha Lyonne, humour, policier

Le film est divertissant et on y rit facilement. Le problème, c’est qu’on ne sait pas où le ranger, n’y vers quel mode il s’oriente. Il ne s’engage pas à être totalement un anti-mystère comme dans Colombo où l’on s’intéresse davantage à l’enquête qu’à l’identité du meurtrier. Il ne s’engage pas non plus à être une comédie parodique d’un film policier tant la simplicité reprend facilement le dessus sur l’absurde. Ce style fait partie des réalisations de Jeff Garlin qui intègre une certaine humeur absurde et acerbe dans ses histoires. Néanmoins, les interactions plus calmes et plus réalistes stoppent cette qualité de fou déconcerté. On lui reprocherait de ne pas pousser l’absurde plus en profondeur dans son paroxysme.

Bande annonce Handsome : A Netflix mystery movie (VO)

 

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.