Critique « Game over, man » (Netflix) : le n’importe quoi dans toute sa splendeur

Critique « Game over, man » (Netflix) : le n’importe quoi dans toute sa splendeur

Critique « Game over, man » (Netflix) : le n’importe quoi dans toute sa splendeur

Scénario

Scènes d'action

Humour

Acteurs

Summary:
On se plait à rire en regardant cette parodie, mais trop d'excès rend le tout parfois trop lourd.

65%

Excessif

Game over, man, la nouvelle parodie de film d’action américain est arrivée récemment sur Netflix. Si l’excès et le bon délire sont deux critères que vous recherchez dans un film, ou si vous avez tout simplement envie de rire sans prise de tête, alors ne cherchez plus et foncez sur Netflix.

Un cocktail à base de grand n’importe quoi…

On vous parlait la semaine dernière d’un classique de la comédie américaine, 21 Jump Street, en vous le décrivant comme farfelue voire ubuesque. Et bien force est de constater que Game over, man le surpasse en ces termes. A croire que la comédie américaine puise ses fondements dans le décalage et l’excès. Les deux films se ressemblent du point de vue des ingrédients, mais Game over, man monte d’un cran le niveau grotesque. Une caricature désigne habituellement le renforcement de quelques traits forts pour ironiser la réalité. Ici, « renforcer » n’est pas un terme suffisamment fort. On exacerbe l’aspect parodique pour lui faire atteindre son paroxysme.

En voyant le film, on se doute que le but n’est vraiment pas de faire passer un message fort, de faire réfléchir ou tout autre caractère nécessitant de faire fonctionner un tant soit peu ses cellules grises. Parce que quand on regarde Game over, man, on peut mettre son cerveau sur pause sans en perdre en compréhension. Pour vous donner une idée, ce film est une parodie de Die Hard, une version américaine de La tour Montparnasse infernale.

Game over, man, comédie américaine , Netflix

 

… Que du n’importe quoi…

En analysant le film, le constat est unanime : pas un élément pour rattraper l’autre. On imagine bien le scénario écrit en quelques minutes en pleine soirée à la suite d’un délire entre amis, ce qui justifierait l’omniprésence de la drogue et du sexe dans le film. Pour les scènes d’actions dopées à l’endorphine, pareil. On aurait presque l’impression que plus l’idée est burlesque, plus elle a sa place dans le film. Les bastons complètement folles, les enchevêtrements sans queues ni têtes, et les scènes inattendues sont au rendez-vous. Même le nom du personnage principal : vous connaissez, vous, un Alexxx ? (non ce n’est pas une erreur, il y a bien trois « x »). Si l’absurdité était un film, ce serait Game over, man.

On ne peut cependant pas nier que le choix des acteurs a été rondement mené.  Il n’y a pas meilleur acteur qu’Adam Devine pour son rôle. De nombreuses têtes familières font également leur apparition, ce qui fait plutôt plaisir et qui renforce l’idée que ce film n’est rien d’autre qu’un énorme délire.

Game over, man, comédie américaine , Netflix

 

Trop de n’importe quoi

Le problème avec l’excès, c’est qu’en même temps d’être un procédé comique, il est extrêmement lourd. L’user est facile, trouver le juste équilibre pour faire rire sans alourdir le propos relève de la maîtrise. Et là, la maîtrise n’est pas acquise. Certes le film est poussé à l’extrême pour se moquer sans se prendre au sérieux, c’est ce qui en fait son charme. Mais les écarts trop nombreux et trop loins de la réalité nous font presque rire de gêne. On parlait tout à l’heure de La tour Montparnasse infernale : si l’on dresse la comparaison entre ces deux films, on constate que l’original français fonctionne bien mieux malgré ses 17 ans. Est-ce la redondance avec les nombreux films du même acabit sortis ces dernières années ? Peut-être. Mais dès lors que la comédie est maîtrisée, elle fonctionne, peu importe si c’est du vu et revu.

Game over, man est un film drôle voire charmant, mais sous condition : pour passer un bon moment, il faut savoir à quoi s’attendre. Alors débranchez votre cerveau, mettez-vous à l’aise, et si vous êtes terre-à-terre alors nous n’avons qu’un seul conseil à vous donner : fuyez !

 

Bande-annonce de Game over, man

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.