Critique « Deadpool 2 » de David Leitch : Retour en force pour l’anti-héros

Critique « Deadpool 2 » de David Leitch : Retour en force pour l’anti-héros

Critique « Deadpool 2 » de David Leitch : Retour en force pour l’anti-héros

Réalisation

Casting

Scénario

Summary:
Malgré un scénario un peu faiblard, l'excellent humour de Deadpool et ses personnages parviennent à créer un film réussi.

77%

Détonnant

Avec 730 millions de dollars au box-office mondial, le premier volet de Deadpool avait marqué les esprits en 2016. De retour deux ans après, Deadpool 2 casse la baraque. Littéralement. Oui, Deadpool explose tout. Quitte à pêcher un peu sur son scénario. Attention, cette critique est susceptible de contenir certains spoilers ! 

Un voyage dans le temps et des mutants

S’il y un bien un point sur lequel le nouveau volet de Deadpool perd en puissance, c’est son scénario. S’il n’est pas mauvais, il ne joue pas non plus la carte de l’originalité. Le début du film à de quoi dérouter, mais il introduit cependant avec finesse la suite de l’histoire, un peu plus prévisible. Deadpool se verra affronter le bad guy Cable, qui, venu du futur, se donnera pour mission de tuer un très jeune mutant, Firefist. Un peu à la façon de Terminator qui vient tuer Sarah Connor. Pour contrer le méchant, Deadpool aura l’idée de former une équipe super-héroïque à la sauce Avengers, qui se nommera la X-Force. La seule puissance du scénario se cache dans l’émotion et les doutes des personnages, beaucoup plus travaillés que dans le premier chapitre. Deadpool et Cable sont beaucoup plus proches que l’on pourrait penser. 

(De gauche à droite) Domino, Deadpool et Cable

« Qui es-tu ? » « Je suis Batman » – Cable/Deadpool 

La force de ce film réside réellement dans ses personnages. Si l’on a regretté que certains soient un peu moins développés (notamment Negasonic Tennage Nuclear, excellente dans le premier volet), d’autres personnages qui ont fait leurs premières apparitions sont très réussis. C’est le cas de Domino, qui se vante d’avoir une chance surnaturelle. Introduite lors de l’hilarant entretien de sélection pour la X-Force mené par Deadpool et Weasel, le personnage brille par son indépendance, son côté badass et son humour. Cable, le méchant qui, tout comme Thanos (joué par le même Josh Brolin), possède un côté humain et sensible, ne nous fait pas bouder notre plaisir de gentiment l’aimer. Plusieurs autres apparitions, comme Brad Pitt ou Bill Skarsgard, viendront étoffer l’humour de ce film. 

Deadpool
Domino, personnage déjà emblématique

« On n’oublie jamais sa deuxième fois »

Comme il est bien connu, Deadpool est un adepte du « quatrième mur », dans les comics comme au cinéma. La particularité de ce personnage est qu’il s’aperçoit qu’il est un personnage fictif. C’est pourquoi il parle souvent directement au spectateur pendant les longs-métrages. Et le réalisateur David Leitch en joue beaucoup dans le second volet. Référence à Wolverine, Green Lantern, Céline Dion (dont la chanson du film est à retrouver ici), Star Wars, Ryan Reynolds, Thanos et on en passe … Pour un résultat (encore une fois) des plus hilarants, mais aussi plus subtil que dans le premier volet. Avis aux adeptes des comics, mais aussi au public non connaisseur : vous allez adorer ! 

Deadpool 2 est un concentré de n’importe quoi maîtrisé : Sang, humour (parfois très salace, âmes sensibles s’abstenir), amour et action. Même si on regrette un peu le manque d’originalité dans le scénario, Deadpool 2 sera sans aucun doute un succès à la hauteur du premier. Courez vite le voir !

Bande annonce Deadpool 2

Laissez votre commentaire